AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Nous manquons de Serpentards et de Poufsouffles !
Venez repeupler les verts et les jaunes ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

[TOPIC COMMUN] - soirée mémorable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 913

Sablier : 0

Double Compte : Remus Lupin & Jakob Reid

Convictions : La famille Ponds est sang pur, certes, mais pas non plus intolérante. A vrai dire, si la curiosité est là, la courtoisie aussi, il n'empêche pas qu'on évite de montrer trop de curiosité...

Associations & Clubs : Journal de Poudlard, Trésorier, squatteur régulier du club de lecture

Matières en Option : Astronomie, Botanique, Défense contre les forces du Mal, Histoire de la magie, Métamorphose, Potions, Sortilèges, Soins aux créatures magiques, Etude des Runes

Avatar : Logan Lerman

Crédits : Avatar Taliesin omg omg omg

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mar 24 Juil - 16:45

❝ admirez mon déguisement de mousquetaire... ❞Party HardJ’avais été un peu surpris de voir ma présidente du journal soudainement embrasser une fille, Victoire. Je n’avais pas entendu que c’était une conséquence d’Action ou Vérité, ainsi, j’appris – si on voulait – qu’Hope aimait les filles. Je ne pouvais pas plus me tromper, mais voilà, dans ma tête, c’était donc une nouvelle information. Et après ce baiser tellement fougueux qu’il me fit rougir, je la vis s’approcher de moi. J’eus un peu peur sur le coup, est-ce qu’elle allait m’embrasser ? J’eus un moment de recul quand elle posa son bras sur mon épaule… Surtout quand elle dit que c’était mon tour. Je déglutis, jusqu’à ce que j’entende le nom du jeu.

J’en fus soulagé, ce n’était pas mon tour d’être embrassé, mais bien de jouer. Tout allait bien. Je repris mon souffle, que j’avais retenu sans vraiment savoir pourquoi, et je répondis simplement action – au hasard, sans réfléchir. Après tout, elle me connaissait, Hope, elle n’allait pas me demander quelque chose d’horrible, si ? Et heureusement, ce fut juste de continuer à parler, au reste de la soirée, en rimes. Je savais faire ça… Je m’étais déjà essayé à la poésie, bien que ce ne soit pas ma tasse de thé, je pouvais faire ça.

« Je parlerai tel un poète, jusqu’à la fin de cette fête. » que je répondis, la main sur le cœur, et le rire au bord des lèvres. Je suivis alors la suite du jeu, qui tourna vers Alekseï. Je gardai mes distances, mais jusque là, il n’y avait plus eu d’incidents avec lui… Alors j’espérai que tout se passerait bien. Je restai à mon poste d’observateur, veillant sur ma fratrie, espérant qu’ils s’amusent tous. En tout cas, cela me fit sourire de voir que l’action qu’il eut fut encore de devoir embrasser quelqu’un. « Vous aimez beaucoup vous faire des bisous… »
©️ 2981 12289 0



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 0

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Jeu 26 Juil - 18:02


Il y avait deux styles d'hommes qui s'opposaient. Ceux qui arrivaient à rester de marbre devant une jolie fille et puis Seamus. Désorienté par la beauté de l'aiglonne, il avait du mal à quitter ses yeux.Il s'y noyait comme un marin fou perdu dans les filets d'une sirène venue l'entraîner dans les abysses d'un océan déchaîné. Non, vraiment, c'est moi la plus chanceuse dans ce scénario. Peut-être était-ce son costume qui venait lui porter chance, le torse nu offert en sacrifice à la sorcière. Comment survivre à cette magie noire ? Il n'était qu'un sorcier lambda aux sortilèges souvent ratés. Il avait porté son verre à ses lèvres pour noyer son sourire fier. Elle devait certainement être en proie aux effluves de l'alcool pour venir directement se frotter à son apparence négligée. Le rire de Calypso rassura alors le lion qui décida de se détendre et de se laisser porter par le contexte brûlant de deux corps se rapprochant pour exister. Un accent bien plus exotique que celui maussade de tous ces Anglais. Je serais très curieuse de découvrir vos vertes prairies mon cher. Mieux valait ne pas le lancer sur ce sujet là. Patriote dans l’âme mais aussi dans le cœur, il chérissait plus que tout son Irlande natale. Jamais ô grand jamais il pourrait la tromper avec un autre pays. « Je serais enchanté de vous servir de guide madAme. » Le madame prononcé en Français accompagné d'un clin d’œil tandis qu'il dansait sur place, se contentant de bouger parfois la tête en rythme sans quitter les iris sombres de la serdaigle. Décidément, il avait bien fait d’abandonner Dean ! Cette soirée prenait un tournent plutôt apprécié chez l'irlandais.

Après l'avoir faite tournoyé sans avoir oublier de se perdre dans le parfum enivrant de sa chevelure qui venait le fouetter, le gryffondor commençait à avoir beaucoup trop chaud dans ce costume. J'avais ouïe dire que les Irlandais étaient de merveilleux danseurs. Je ne suis pas déçu, noble leprechaun. Toutefois, est-ce vrai qu'ils possèdent une endurance légendaire ? Dammit. Il avala une gorgée de whisky tout en laissant échapper un rictus un brin gêné, sa main libre venant grattouiller avec embarras sa barbe naissante. « Et bien vu notre amour immodéré pour les fêtes et les boissons alcoolisées, il vaut mieux l'être oui . » N'y avait-il rien de plus pathétique qu'un irlandais incapable de danser et de picoler ? Cela mériterait une déchéance de nationalité aux yeux du félin charmé.

Puis elle vint alors se coller contre le torse brûlant du sorcier, soufflant quelques mots dans son oreille susceptible de faire dresser sa baguette criant famine. Il mettait au défi n'importe quel garçon d'ignorer le chant de cette sirène enchanteresse. Oh vraiment, n'importe quel voeux ? La main du sorcier se glissa respectueusement sur la hanche de l'aiglonne pour danser en rythme contre elle, souriant tout en hochant la tête pour répondre. Même si je te demande le plus insensé de mes souhaits ? Seras-tu en mesure de le réaliser ? La main de Calypso glissa doucement dans le dos du sorcier, frissonnant sous cette étreinte délicieuse et appréciée. Il se prêtait au jeu des murmures pernicieux, baissant son visage vers son oreille pour venir lui chuchoter à son tour. « Je te promet de tout faire pour te combler. Demande et je t'exaucerais. » Des yeux céruléens qui venaient se perdre dans les siens, menant la danse avec plus de lenteur, plus de saveurs. Il oublia un instant qu'ils étaient perdu au milieu de la piste, bien trop esclave de cette beauté pour s’apercevoir que le monde continuait de tourner.





Dernière édition par Seamus Finnigan le Jeu 26 Juil - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 193

Sablier : 0

Convictions : comme tes parents, tu n'as que faire du sang des autres. néanmoins, là où tes géniteurs pensent que votre lignée se doit d'être uniquement pur, toi tu n'en as que faire.

Matières en Option : on te retrouvera en astronomie, dcfm, métamorphose, études des runes et potions.

Avatar : courtney eaton.

Crédits : hoodwink, siron charms.

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Jeu 26 Juil - 18:03

La soirée bat clairement son plein, tout l'monde parle, joue, les conversations s'emmêlent et toi, tu te demandes ce que tu fais là. Te réfugier auprès d'Aleksei semblait la meilleure option, surtout étant donnée que tes deux meilleures amies ne sont pas présentes. Tu n'as d'ailleurs aucune idée d'où elles sont, mais bon, te retrouver sans elles ne peut pas te faire de mal, pas vrai ? Puis au moins, personne ne semble te juger. C'est déjà le principal. Enfin, ça, c'est c'que tu crois, mais vraisemblablement, Alek ne le prend pas comme ça, puisqu'en te voyant, le Serpentard se met à rire. Un rire gras, qui, étrangement, te tire un sourire. Parce que malgré tout, malgré vos chamailleries habituelles, Alek reste quelqu'un que tu apprécies, donc tu n'es pas offusquée par son attitude.
— Hey, laisse moi tranquille, @Aleksei L. Venediktov ! Fallait bien que j'trouve un déguisement, d'abord.
Pourtant, ça ne suffit pas. Le fou-rire du garçon se fait toujours entendre, tandis qu'il répète encore une fois que tu es déguisée en pizza. En effet. En même temps, il fallait bien que tu trouves un déguisement qui te ressemblait un minimum, non ? La pizza, ça évoque tout d'suite l'Italie et, donc, c'est parfait. T'aurais p'têt pu trouver un déguisement de plat de pâtes carbonara, sinon...
— J'suis un peu déçue d'ton déguisement, en revanche. Avec la période des fêtes qui arrivent, tu aurais fait une merveilleuse mère noël. Tu mérites un troll, va.
Si tu aurais voulu rire de ta réplique, tu es néanmoins coupé par deux choses : premièrement, ton regard accroche celui de @Gareth Gallagher, qui rentre dans la pièce. Tu retiens difficilement un juron, tu pensais que t'allais être tranquille, mais tu sais déjà qu'il va venir vers vous. En même temps, Aleksei est son meilleur ami, et Drystan, le meilleur ami numéro 2, n'est pas super loin du groupe non plus. Tu roules des yeux, et là arrive le deuxième fait : @Hope Abramovitch donne des gages par-ci, par-là. D'abord à un Poufsouffle que tu reconnais comme Aidan Ponds, puis à... Aleksei. Tiens, ça promet d'être amusant, tout ça. Tu n'as pas le temps de t'y intéresser trop longtemps, que ton ex petit-ami fait une réflexion. Sur ta tenue, bien évidemment. C'est insupportable, de l'entendre te juger ainsi, surtout alors qu'il n'a plus rien à dire sur ce genre de chose. Vous n'êtes plus ensemble, après tout, non ? Tu fronces les sourcils. Comme par hasard, ton courage de Gryffondor semble faire surface, soudainement. C'est toujours Gareth qui le fait ressortir, étonnant, hein ? Ce garçon a trop de contrôle sur tes émotions, c'est ahurissant.
— Excuse moi, Gallagher ? J'aurai peut-être dû te demander la permission ? Ah, non, c'est vrai. Je t'ai quitté, tu n'as donc plus rien à dire sur le sujet.
Tu secoues la tête, te détourne de lui, te concentre sur le jeu qui prend place autour de vous. Comme pour te donner une constance, comme pour être plus à l'aise. Duh. As if.





Dernière édition par Edda Pacino le Jeu 26 Juil - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Jeu 26 Juil - 18:44

T'en as mis du temps à te décider Rosie. Changeant d'avis encore et encore. Te préparant pour finalement te mettre au lit, qu'est ce que t'irais bien faire dans ce genre de soirées ... Ce n'était clairement pas pour toi, mais Edda y était, elle te l'avait dis et rien que ça, ça te donnait un minimum de motivation. T'es pas du style à faillir aux règles, tu flippes en longeant les murs ... Non, vraiment pas fait pour toi la vie de rebelle, mais t'en as besoin, besoin de t'amuser, de sortir ton nez de tes livres, d'arrêter de faire la coincée, la plus coincée des trois ... Alors t'avances, essayant de te convaincre d'une chose dont tu n'as pas encore connaissance, essayant de relever un défi stupide, tu sais pas trop pourquoi ... mais tu mets un pas devant l'autre jusqu'à te retrouver devant cette porte. La salle sur demande. T'as encore le temps de changer tes plans Rose, t'as encore le temps de partir, d'aller dormir, de faire comme si rien était ... Au pire Edda te racontera tout, c'est pas compliqué ... Juste quelques secondes de calme, Edda est derrière cette porte, tu ne sais pas qui d'autre. Tu vas t'amuser, tu en es sûre, tu essaies de t'en convaincre ... Alors tu passes et tu te rends pas compte tout de suite, que tes vêtements ont changé, que tu as tellement mesuré le pour et le contre que tu as oublié de mettre un costume, pourtant tu en avais choisi un, ressemblant à ton patronus, avec une belle tête de chameau sensé retomber sur tes cheveux roux mais non te voilà affublée d'un costume ridicule ... Et te voilà dans un costume de baignoire sans vraiment comprendre, arrivant presque pas à marcher. Pourquoi cela n'arrive qu'à toi ce genre de choses ...

Tu soupires, ça ne fait que commencer. La salle, elle est remplie, d'élèves venant de toutes les maisons et toi, t'es là, debout, contrairement à eux. "Salut tout le monde, je peux m'incruster ?" T'es timide Rosie, avec les autres, ceux que tu ne connais finalement pas tant que ça, tu devrais un peu plus t'ouvrir Rosie, comme la fleur dont tu portes pourtant le nom ... Alors tu la cherches du regard et tu vas t'assoeir à côté d'elle sans vraiment voir qui est aux alentours, pas encore. "Alors c'est l'éclate ici ?" T'es lumineuse à côté d'elle, elle qui ne te regarde presque pas, obnibulée par le vert et argent @Gareth Gallagher. Trop compliqué pour toi ces histoires, les histoires d'amour finissent toujours mal, c'est la connerie pure et dure. T'en es convaincue dorénavant, grâce à un homme, celui se trouvant de l'autre côté d'Edda @Aleksei L. Venediktov. Fallait qu'il soit là, celui là ... "Heu ... Salut Gareth" Un bref signe de main, un simple sourire, voyant déjà toute la tension entre ces deux là, ouais l'amour ça craint. "Alek." Un bref signe de tête, simple marque de politesse, parce que le respect fait parti de tes valeurs, pas comme certains. T'as mal Rosie, encore, parce que tu digères pas, parce que tu as l'impression d'être aussi idiote qu'un troll ... Parce qu'il a réussit à te manipuler comme si tu étais une simple marionnette, pour briser ton coeur de porcelaine après qu'il se soit lassé. Ouais, t'as la haine ... Alors tu l'ignores, regardant les autres, les connaissant pour la plupart, ayant des cours avec certains ...

Les autres, ils jouent, ils vivent, ils rigolent et t'aimerais être comme eux. Action où vérité, de quoi délier les langues, de quoi connaitre les gens plus profondément. Alors tu joues le jeu, regardant les autres, jouer chacun à leur tour. T'essaies de pas trop faire attention à ce qui se trame à côté de toi, aux piques que lance Edda à Gareth, comptant dans ta tête les points. 0 pour Gareth, 1 pour Edda. Et dire que ces deux là s'aiment réellement. Tu touches son bras lui faisant un clin d'oeil, tout ira bien Edda, respire, calme toi. "Je suis maudite, j'ai totalement oublié de mettre mon costume et maintenant je ressemble à de la plomberie !" T'en rigoles finalement, ça fera des histoires à raconter. Tu attends ton tour, qu'est ce qui pourra bien te tomber dessus à toi ?

Spoiler:
 


Invité


Dernière édition par Rosie Greenwood le Jeu 26 Juil - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Parchemins : 1616

Sablier : 927


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Jeu 26 Juil - 18:44

Le membre 'Rosie Greenwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 9



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com


Invité


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 0:57

Bordel. Quelle idée gé-ni-ale de te ramener à cette petite sauterie. Sérieux. Bon, faut l'avouer, t'en étais plutôt un adepte, habituellement. Mais, habituellement, la rouge qui te servait de petite-amie, avant, n'y faisait pas d'apparition, et tu pouvais apprécier ta soirée, tranquille, sans l'avoir sous le nez. Faut croire que tu pouvais pas lui échapper indéfiniment. Vos chemins étaient intrinsèquement liés, que tu le veuilles ou non, et le destin finissait toujours par te la balancer dans les pattes, c'était comme ça. T'aurais préféré que ça se passe autrement. Que toute cette histoire se passe autrement, d'ailleurs.

Des fiançailles. C'est ça qui avait tout foutu en l'air, entre vous. Bon, c'est vrai, vous étiez pas vraiment l'exemple du couple modèle. Le votre avait déjà volé en éclats à plusieurs reprises, mais vous finissiez toujours par retourner l'un vers l'autre - au grand dam de tes potes, qui comprenaient pas ton acharnement. Ça aussi, c'était comme ça. C'était votre histoire, et basta, à l'italienne. Sauf que cette fois, c'était pas si facile, malgré ce que tu voulais bien lui faire croire. Si t'avais voulu qu'elle envoie balader cette histoire sordide de mariage et qu'elle en fasse autant de ses parents moyenâgeux, elle t'avait pas suivi, sur ce coup. Au final, tu finissais par penser qu'elle se complaisait dans cette situation, que toute cette histoire, ça l'arrangeait, en fait. Suffit de voir comment elle te parle, là, tout d'suite, Gareth. « Excuse moi, Gallagher ? J'aurai peut-être dû te demander la permission ? Ah, non, c'est vrai. Je t'ai quitté, tu n'as donc plus rien à dire sur le sujet. » Aoutch. Ça fait mal, ça. T'as juste l'impression d'pas la reconnaître, quand elle te parle ainsi, parce que ça lui ressemble pas, pas du tout. C'est pas ta Edda.

T'as pas le temps de répliquer de suite. Y a une rousse qui rentre dans ton champ de vision, te salue, s'adresse à @Edda Pacino. Tu la connais, bien sûr, c'est sa meilleure amie, @Rosie Greenwood, accessoirement l'ex du tien, @Aleksei L. Venediktov. T'as rien contre elle, mais là, clairement, t'as juste l'impression qu'elle est le cheveu sur la soupe et son salut, tu lui rends pas. T'as d'autres pizzas à fouetter. Tu prends la brune par le bras, juste histoire d'attirer son attention, sans la brusquer, pourtant, ton regard en dit long. « T'es sérieuse ? » T'as un rictus amusé, pourtant, Merlin sait que t'es loin de l'être. « C'est comme ça que tu vois les choses ? T'es bien du genre à moduler la réalité comme tu l'entends, toi. » C'est là qu'tu remarques que tes doigts se sont resserrés autour de son bras, sans t'en rendre compte. Tu finis par la relâcher en la repoussant légèrement, si c'est ce dont elle veut se convaincre, grand bien lui fasse. « Tu sais quoi ? T'as totalement raison. Fais bien ce que tu veux. » D'un coup d'épaule, tu te faufiles entre les deux filles, te diriges vers les saladiers à cocktails pour te servir un verre. T'as pas besoin d'elle, ou d'voir ce qu'elle va faire de sa soirée. Si madame veut jouer à la grande. T'attendras juste qu'Alek ait fini sa partie. Les enfantillages, très peu pour toi.


Spoiler:
 


Invité
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 15:05


Une soirée mémorable.
Feat 5e, 6e & 7e années.
Alors que mon regard est braqué sur Drystan qui réfléchit, j'entends Gareth arrivé. Merci, Merlin. Le ciel est de mon côté ce soir. Putain, c'est pour eux que je suis là, et j'ai cru que j'allais mourir tout le temps qu'ils ont mis à me trouver.
Je le fusille du regard quand il dit arriver au bon moment. Non, s'il avait été là avant ça serait pas arrivé. Mais je lui souris. Putain, il a de la chance que ce soit mon bro, n'importe qui d'autre aurait pris mon poing dans la figure.
J'écoute distraitement Edda se disputer avec Gareth. Outch. La dernière pique d'Edda est cinglante. Je me mords la lèvre alors que Drystan choisit le baise-main.
Yes.

Je me lève pour me diriger vers Parvati mais je suis stoppé dans mon élan par l'arrivée de @Rosie Greenwood. Putain, pas elle.
Je fronce les sourcils. Elle, je l'ai cassé. Y a des meufs qui ont pleuré, certaines me détestent mais elle... je l'ai cassée. J'ai été comme un gamin capricieux qui a pris son jouet pour le casser par terre pour en avoir un autre.
Je suis un connard. « Rosie. » Je détourne le regard, je n'ose même pas regarder Diane.
Putain de Karma.

Je m'approche de @Parvati Patil , me mets à genou en prenant sa main. « Madame Patil. » J'embrasse avec douceur les doigts de la gryffondor, un sourire enjôleur et je retourne près de mes bros en saluant @Hope Abramovitch non sans ironie, et ressentiments.

Putain, il est où Gareth ? Il a bougé le con.
Ah merde, c'est à moi de jouer. Je reste près de Drystan, en croisant les bras. Je regarde tout le monde, mais le regard de haine de Rosie me la fait fuir, et je tombe sur ma fleur. En prenant le verre des mains de Drystan, je bois une gorgée.
« Euh. @Diane Wind. Action ou vérité ? »
Je suis con. Putain, je suis vraiment con.
Gareth reviens ici, bordel.


Action : Danse pour la personne de ton choix pendant une minute.
Vérité : Qu'est-ce que tu penses de @Theodore Nott ? (chuchoter pour que le moins de monde entende)

©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 750

Sablier : 0

Double Compte : wouaf goyle

Convictions : la pureté c'est surfait, il n'y a que la débrouille qui compte. vous voulez de la griffe de dragon en poudre ?

Matières en Option : soins aux créatures magiques - étude des moldus

Avatar : cameron boyce

Crédits : jacage (ava), astra (sign), vocivus (icons)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 16:31

soirée mémorable
topic commun
La défaite des poufsouffles t'as évidemment marqué, tu n'y a pas cru quand tu as vu la rapidité d’exécution, et la chance cocue des serdaigles. L'équipe aux couleurs de ta maison n'a pas pris le dessus sur les bleus et argents, mais tu sais que ce n'est que partie remise. Bougon en sortant des gradins, tu as mis un certain temps avant de retrouver le sourire. Peut-être que si tu avais été dans l'équipe, vous auriez gagnés ? Tu sais pas et il n'y a aucun moyen de le savoir, maintenant que la partie est jouée. Et dans les couloirs, tu croises Harry, qui en comprenant ta déception, te confies un secret. Ce soir, après le couvre-feu, une soirée costumée. Il n'en fallait pas beaucoup plus pour te rendre le sourire, à défaut de la victoire. Alors, tu as fouillé dans ton armoire, déconfit de n'y trouver aucun déguisement fantastique : il faut dire que tu n'avais pas prévu le coup, mais soit, tu es un jeune homme plein de ressources. T'es allé voir ton frère pour qu'il t'aide à changer tes vêtements en un costume de militaire bling bling. Motifs camouflages et amas de colliers dorés, tu as mis du temps avant de trouver le lieu de rendez-vous, d'autant que le gryffondor t'as conseillé de prendre une bouteille dans ta réserve personnelle - histoire de ne pas venir les mains vides - aussi tu as fait un détour et tu n'arrives qu'en retard. Qu'importe, tu n'es pas souvent à l'heure non plus ! Donnant la bouteille à un des plus âgés en costume de renard, tu te faufiles dans la pièce jusqu'à croiser des silhouettes familières. L'une de ses amies, Jessica, que tu n'aurais pas pu rater dans son costume de feu d'un côté, et de l'autre la personne que tu as décidé d'ignorer et d'éviter tout le reste de la soirée : Aleksei. Hors de question qu'il te voies, il te gâcherais la soirée, lui et sa clique. Alors, tu te diriges à leur opposé, cherchant @Harry Potter pour le remercier de t'avoir rencardé. Ta préfète @Diane Wind dans un coin, tu espère qu'elle ne t'a pas vu donner une bouteille, elle serait capable de te faire des remarques même ici, alors qu'il est évident qu'elle ferme les yeux sur ce qui concerne cette soirée. D'ailleurs, tu t'en éloignes : on ne sait jamais. En plus, elle s'est rapprochée du groupe que tu veux absolument éviter, alors tu vas un peu plus loin voir ce que les autres ont commencés comme jeux.




costume:
 

(si quelqu'un se sent d'inclure Harold à l'un des jeux, ou à commencer un jeu n'hésitez pas )

(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 225

Sablier : 0

Double Compte : theodore nott and hawry pottah

Associations & Clubs : journaliste au daily, poursuiveuse pour son équipe

Avatar : ana de armas

Crédits : av/sarasvati

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 16:46

Tu n'étais pas des premières arrivées mais surtout pas des dernières et tu l'eus compris lorsqu'en te présentant à l'étage demandé, deux autres personnes attendaient près du tableau demandé. De ta démarche féline, tu arrivais près d'eux, le regard sûr, sans aucun sourire. Jugeant leurs costumes bon marché de haut en bas, ton sourcil relevé était bien plus évoquant que le moindre commentaire ayant pu dépasser tes lèvres, jugement qui leur aurait donné plus d'importance qu'ils ne le méritaient si tu l'avais prononcé à voix haute. Le bandeau sur tes yeux te laissa un sourire amusé qui ne fit qu'attiser ta hâte de participer à cette soirée. Un pressentiment certain que cela serait une bonne soirée, tu posas tes mains sur les hanches à la seconde où tu passas enfin la porte. A tes côtés, l'un des étudiants t'accompagnant avait vu son piètre déguisement transformé en quelque chose d'encore plus ridicule. On vous avait prévenu que ceux ne faisant pas trop d'efforts finiraient dans ce cas, tu étais loin d'être désolée pour lui. Claquant l'un de tes longs gants noir contre ta peau, tu t'avançais en premier lieu vers le stand à boissons pour attraper de tes doigts un cocktail violet dont quelques pétillements à sa surface en forme de minuscules feux d'artifices t'attiraient l’œil. Ni une, ni deux, tu te retournais vers la peuplade, les bras croisés. Observant tes camarades d'un œil à la fois critique et amusé, tu finis par les détailler, recherchant de tes jades un visage connu. Un coup d’œil à @Aleksei L. Venediktov et un fin sourire qui vient étirer tes lèvres. Allez, t'en fais pas, tu l'auras ta blonde un jour. Le Leprechaun et la déesse Shafiq, ça, tu ne t'y étais pas préparée et le regard brillant, tu finissais de descendre ta première boisson pour en reprendre une autre aux mille couleurs. La queue de ton costume commençait à doucement claquer contre tes collants résilles, confirmant ta hâte de rejoindre la piste de danse sous cette musique appelante, enivrante et tu t'avanças alors doucement vers la piste, seule, forte, féminine et féline. Ondulant les hanches, fermant les yeux et te laissant emporter par la mélodie t'apportant chaleur et envoûtement, ta queue de cheval venant claquer le visage d'un autre étudiant sans que tu n'en ais quelque chose à faire. Ton doigt collé en plein milieu du torse du premier étudiant de cinquième année ayant osé venir t'accoster dans la danse, que tu repousses sans ménagement quitte à lui faire mal par la pression exercée. Pas besoin d'un enfant au visage de mandragore pour t'épuiser sur la piste de danse, plutôt envie du corps d'un homme, d'une femme, de quelqu'un à ta hauteur.

Spoiler:
 






--- and she was
brave and strong and broken,
all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 303

Sablier : 0

Double Compte : finnigan, bones.

Convictions : conservateur sang-pur, il croit surtout en la valeur la plus sûre : la couleur de l'argent et les titres de noblesses.

Associations & Clubs : quidditch, poursuiveur pour l'équipe des aigles. violoncelliste au club de musique.

Matières en Option : sortièges, potions, métamorphose, histoire de la magie, étude des runes, astronomie, dcfm, arithmancie.

Avatar : will higginson

Crédits : (c) amor fati (avatar) kane. (icons) sial (signature) SWEET DISASTER (gif)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 18:13

Mandibules crispées et iris cérulées jugeant sans pudeur l'agglomérat costumé. La musique l'irritait, ce bruit, ce dégueulis de sons chantant la décadence moldue dans toute sa splendeur. Il n'était pas à sa place. Dressé dans un coin comme une ombre inquiétante, il trempait ses lèvres dans le whisky — le sirotant pour mieux en apprécier les saveurs comparé aux gorilles qui vidaient leurs verres dans l'espoir de se faire emporter par l'ivresse. Soupir expié, sourcil arqué devant tant d'insouciance démesurée. L'aiglon aurait préféré étudier au sommet de sa tour avec comme seule compagnie les livres aux pages usées. Il avait été traîné plus ou moins de force par ses amis, sachant pertinemment que pour cette dernière année, il devrait un peu plus expérimenter les fêtes étudiantes pour ne pas avoir de regrets une fois ses aspic en poche. Son torse nu et luisant accrochait les lumières, dieu de l'olympe, père d'un ciel orageux. Il évoluait sous les traits de Zeus, une idée soufflée par Aella qui lui avait concocté ce déguisement en sacrifiant quelques unes de ses somptueuses robes pour le confectionner. Malgré le peu de tissu sur sa peau, il ressentait la chaleur de tous ces corps qui se frôlaient. Couronné d'un diadème fait de feuilles de de lauriers dorés, il étincelait dans la nuit comme un Apollon susceptible de les aveugler. Pas de demi-mesure chez le sorcier, soit il se donnait à fond, soit il ne faisait rien. Son verre terminé, il décida d'enchaîner avec un cocktail aux couleurs enchantées. Toujours pas décidé à quitter son nid, ses iris accrochèrent rapidement l'allure sauvage de @Olivia Sargent. Sans honte, il détailla chaque parcelles de sa féminité tel un prédateur dangereux et prêt à bondir pour la dévorer. Où était donc son compagnon ? Prince méprisé. Celui qui baisait les sorcières au lieu de les épouser. Néanmoins, malgré sa mauvaise humeur et cette relation un brin perdue dans les vents de la rancune, il mit un instant sa fierté de côté et son dégoût du peuple pour traverser la piste de danse et rejoindre l'aiglonne. Il usa des coudes, poussant ceux qui ne se prosternaient pas devant cette déité descendu des cieux pour les tourmenter. Sournois, il arriva dans son dos, ses mains accrochant la taille fine de la sorcière pour la coller avec hardeur contre son torse brûlant. « Tu as décidé de révéler aux yeux des profanes ta véritable identité ?  » souffla alors l'Olympien dans l'oreille de la sorcière prisonnière d'une étreinte brutale mais sensuelle. « Ils n'imaginent pas à quel point tu es dangereuse, mais moi si.  » Stelian fit alors tournoyer la sorcière pour lui faire face et appuyer son regard. Pas de sourires, juste la chaleur d'une œillade sybarite. Malgré la froideur d'une relation qui n'était pas au beau fixe, il ne pouvait pas lui en vouloir très longtemps. Le géant doré se pencha alors pour de nouveau souffler quelques verbes dans son oreille, sa barbe naissante venant effleurer le cou de la bleu et bronze. « Bon courage pour celui qui terminera sous tes griffes.  » Puis comme un fantôme, il se recula et se laissa emporter par la plèbe, disparaissant du champ de vision de la sorcière pour aller s’asseoir dans un coin et veiller à ce que personne ne vienne l'importuner.

costume:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 225

Sablier : 0

Double Compte : theodore nott and hawry pottah

Associations & Clubs : journaliste au daily, poursuiveuse pour son équipe

Avatar : ana de armas

Crédits : av/sarasvati

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Ven 27 Juil - 19:41

Tes bras qui se relèvent dans les airs alors que tes hanches se balancent au rythme de la musique, ce sourire extatique sur le bord de tes lèvres, cette impression de bien être et de sensualité sur tes traits. Tes mains viennent doucement redescendre langoureusement le long de ton corps alors que tes cheveux te caressent les épaules. Tes yeux se ferment pour te perdre dans cette énergie terriblement grisante, apportée par les notes de musique s'élevant au dessus de vous, enivrant ton corps d'une terrible envie de danser encore plus, toujours plus, jusqu'à ces mains chaudes qui se plaquent sur tes hanches. Cette sensation de familiarité qui te souffle qu'il est inutile pour toi de discuter, de t'en éloigner, seulement de profiter alors qu'un sourire délicieux se dessine sur tes lèvres en fermant tes paupières lorsque les premières notes du timbre rauque de ton partenaire se font entendre. Tu ne t'arrêtes pas un seul instant d'onduler, même contre son corps, vous formiez un si beau puzzle que tes formes contre les siennes étaient à leur place, parfaitement et précisément l'un contre l'autre. Prisonnière de son étreinte, tu frémissais à ses paroles ayant le don de faire naître en toi un feu indécent. Oubliant ces regards évités, ces échanges oubliés de ces dernières semaines, jalousie idiote pour celui qui sera toujours en première place face à tous les autres, d'une attitude qui t'avait fait relever les yeux vers ce ciel te rappelant à chaque fois la beauté de ses iris, tout de même quelque peu satisfaite de voir l'état dans lequel il était pour de simples baisers. Sous son contrôle sans que cela ne te fâche, une lueur de défi qui illumine tes jades soulignées d'un trait eyeliner félin alors que naturellement se relèvent tes mains pour se nouer derrière sa nuque, ta poitrine pressée contre son torse d'Olympien vivant. « Tu t'es décidé de venir faire profiter le peuple de ta suprême ? Où es ton éclair, mon Zeus ? » Une interrogation taquine qui soulève tes sourcils et fait relever le coin de ton sourire, tu profites de cette danse et ce nouveau contact pour renouer temporairement avec cet ami, cet amant d'une autre vie, consciente que certaines pourraient tuer pour être à ta place, contre lui. Une main sur l'un de ses pectoraux alors qu'il se penche une nouvelle fois à ton oreille, tu termines sa tirade en plantant doucement tes griffes de ton gant seconde-peau, juste assez pour l'attiser, seulement pour ponctuer ce feu qu'il avait réussi à éveillé en toi malgré ce départ rapide, beaucoup trop tôt. Te laissant dans une frustration sans fin sur cette piste de danse alors que tu l'observais s'éloigner de toi dans la foule, tu restas un instant interdite, démunie, oubliée. C'est le parfum d'une fleur sauvage qui t'éveilla les sens alors que ton regard était soudainement attiré par une diablesse cruellement sexy. Un sourire étirant tes lippes, tu réduisis la distance entre @Pansy Parkinson et toi de ta démarche féline, sensuelle avant de venir faire glisser ses cheveux sur l'une de ses épaules, murmurant à son oreille « C'est indécent d'être aussi belle et seule.. » D'une audace sans nom, ta main décide de venir se caler sur cette épaule alors que tu avances ton corps contre le sien, en dansant, encore, enivrée, toujours pas comblée. Ton regard chaud se plongeant dans le sien, tu fais glisser l'une de tes mains contre ses hanches pour l'attirer contre toi dans cette passion exaltante sous les baffles invisibles délivrant un rythme des plus endiablés, propice au rapprochement. Tu te lâches dans les mouvements langoureux et longs, remplis de charisme et d'appétit, alors que tes hanches restent collées contres les siennes. Ton regard lui, se perd dans celui de l'étudiante sans chercher à taire toute lascivité, ces flammes au même tempo que vos mouvements charnels. Mais là-bas, dans l'ombre, tu les remarques à nouveau ces iris céruléennes, à t'en faire te mordiller la lèvre inférieure lorsque tu comprends que vous êtes l'objet de sa contemplation un peu trop appuyée. Et ta main vient se caler sur la chute de rein de la vipère en accrochant toujours le regard de l'Olympien silencieux, bien trop prude à ton goût. Tu lui accroches ses azures d'une lueur de défi, provocation au bord des lèvres alors que tu revis dans les bras de la sixième si délicieuse et attirante.






--- and she was
brave and strong and broken,
all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Sam 28 Juil - 19:03

J'étais en retard. Comme d'hab. Bien sûr ça n'allait étonner personne mais moi je luttais. Je luttais pour être à l'heure, chaque jour. En vain. M'enfin, ceux qui me connaissaient, savaient que je ne louperais une soirée pour rien au monde. Mais je m'étais endormie. Vous vous demandez comment on peut s'endormir malgré l'euphorie d'un match hein ? Moi aussi. J'me souviens avoir déballé mes costumes avec les filles puis j'ai réfléchi (je vous jure). Il fallait que j'en mette un à la fois drôle et seyant. Du coup je les ai tous posé sur mon lit, histoire d'avoir une vue d'ensemble. Sans résultat. Et puis je me suis posé avec eux. Quel traquenard. Mais le pire, ça a été ce sentiment en me réveillant en sursaut.. Cette frustration d'avoir loupé quelque chose. En plus les filles étaient partie sans moi. J'avais l'impression d'être une petite abandonnée à la caisse d'un magasin.

Du coup j'ai improvisé. Il n'était pas trop tard mais je devais encore me préparer du coup plus le temps de réfléchir au costume, j'ai pris le premier. J'ai couru dans les couloirs jusqu'à cette foutue salle sur demande, aucune discrétion, pas le temps. Et là j'entre.

Bordel. J'avais loupé beaucoup trop de temps, cette soirée avait l'air géniale. Lançant un regard panoramique, j'ai armé mon sourire le plus bright. J'avais misé sur un rouge à lèvre dès plus criard, en (grand) retard mais un minimum fraîche vous voyez ? Et c'est ainsi que j'ai crié très humblement à toute l'assemblée : " ET BIEN LE BONSOIR!" Quoi ? Oui je voulais de l'attention. C'est bien la seule utilité du retard.

Bien, premier reflex ? @Rosie Greenwood , @Edda Pacino . Où sont-elles dans ce rassemblement de drôlerie ? Ah, c'est bon. Une baignoire proche d'une pizza. On était si chics ce soir. Hum. Et puis je me suis avancée, les deux tiraient pas une tête très folichonne. J'ai vite compris. Dans leur périmètre @Aleksei L. Venediktov et @Gareth Gallagher. Pitié non. Je voulais vraiment m'amuser avec elles ce soir, hors de question de laisser deux mecs foutre ça en l'air. Mission sauvetage, un plan d'action ? Et comment. Un : Je dévalais un verre cul sec, j'ai du retard dans tout les domaines. Deux : je remplis deux gobelets, "bien" dosés. Trois : J'interviens.

D'une démarche assurée j'arrivais dans leur dos. "Oulalah, mesdemoiselles, vous n'avez jamais été aussi.. Raffinées." et puis là je me suis rappelé que j'étais déguisée en pingouin. "Rectification, ON n'a jamais été aussi raffinées là!". Un p'tit mot pour rire, y'avait l'air d'en avoir besoin. J'ai hésité en m'approchant de l'ex-boyfriend de Rosie, à lui renverser malencontreusement mes deux gobelets. Mais ce genre de vengeance n'était pas assez fine et gâcher c'est mal. Je les donnais alors à mes deux compères ordonnant du regard qu'elles les engloutissent. Puis assez craintivement je leur demandais : "Vous allez bien, hein ? Non parce que je refuse que cette soirée se passe mal pour l'une d'entre vous.". Je regardais plus particulièrement Rosie, qu'elle soit là, à cette fête, c'était déjà beau. Alors hors de question qu'elle vive ça comme une mauvaise expérience. Dansant ou plutôt ondulant légèrement sur le rythme de la musique, je n'avais qu'une envie, que cette fête soit mémorable.

Costume :
 


Invité


Dernière édition par Valentina Leone le Sam 28 Juil - 21:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Parchemins : 1616

Sablier : 927


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Sam 28 Juil - 19:03

Le membre 'Valentina Leone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com


Invité


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Dim 29 Juil - 2:04

Les déguisements c’était bien quand on avait assez d’argent pour se les payer et visiblement c’était le cas de 90% des élèves de cette école.

Ron avait du coup opté pour une simplicité monstrueuse, le système D ancré dans ses mœurs tant et si bien qu’elle lui était seconde nature après ses six ans passés à Poudlard. Il y a quelques semaines de cela, il avait écrit à la hâte une missive à Charlie pour que ce dernier lui envoie le plus rapidement possible des vêtements de dragonnier. Son aîné avait pourvu à la demande généreusement et pour une fois, Ron poussa un long soupir de soulagement en voyant que son frère avait même pensé à leurs différences de taille. Le don précieux n’avait pas été sans règles pourtant: Ron avait ordre de prendre un soin tout particulier à la tenue et de la renvoyer ensuite dans les plus brefs délais sans une seule égratignure. Le gryffondor s’imaginait -à juste titre- que tout ceci appartenait à un camarade de son frère et une fois la dernière attache le cinglant fermée il souffla sur sa mèche rousse,  jetant un regard éphémère vers le miroir de sa chambre commune.

Pas une seule égratignure. Okidoki.

Harry avait été introuvable, Hermione aussi et Ron avait fini par enjamber le reste des couloirs en courant afin de retrouver la bande.

Les masques donnaient toujours des pouvoirs incommensurables à ceux qui les portaient. Derrière les paillettes et les velours, la porcelaine et les lunettes, on pouvait libérer un bref instant tout ce qui faisait l’essence d’une personne. Peeves n’avait pas besoin de masques, l’esprit frappeur frappait quand il en avait envie. « Weasley attend son dragon ! Où est-il ? » Le hurlement strident lui pétrifia les tympans. Ah putain. Comment Fred et George avaient-ils réussis à pactiser avec ce truc ? (Probablement en vendant leurs âmes au diable). Ron retint avec une peine infinie son regard blasé, gardant sous l’ombre de ses cils bronze le dédain qu’il pouvait ressentir. Il était déjà à la bourre et tout ceci n’arrangerait rien. « Weasley joue aux dra-gons ! Weasley va se brûleeeeeeeer. » Et de faire des bruits douteux qui termina d’exaspérer le préfet Gryffondor. « Je veux pas pousser au tourisme mais y’a un saule cogneur pas loin, tu veux pas le visiter ? »

Grossière,

Terrible,

Erreur.

Peeves lui jeta ce qui ressemblait à des cacahouètes dessus, le mitraillant avec une régularité impressionnante et Ron, de peur que le vêtement ne s’use ou ne se tâche, s’enferma dans le premier placard qu’il trouva.
Bien. Super. Dans sa bouderie exponentielle contre les aléas tragique de son existence, Ron tenta de relativiser dans son humour caustique habituel le fait qu’il passait la soirée dans un placard miteux.

Ça ne pouvait guère être pire.

Evidemment, c’est là que Miss Teigne et Rusard apparurent dans l’encadrement de la porte grande ouverte, le sourire moqueur aux coins des babines et des moustaches. Laissant le ricanement lui gonfler les oreilles, le dernier membre masculin de la famille Weasley débarqua dans la salle de fête juste après @Valentina Leone. « Je pensais être le seul en retard. » marmonna-t-il un peu surpris, des traces de mécontentement encore perceptible dans l’azur des yeux.

Au moins, il était enfin arrivé à destination et la couleur ambre des verres transparents s’entrechoquant entre des doigts avides attira son attention. Là, tout de suite, il n’était vraiment pas contre un verre.


Costume ( Harold! Pas Krokmou pfff :
 


Invité
Revenir en haut Aller en bas

avatar




Parchemins : 1686

Sablier : 3

Double Compte : Eileen Hohenheim

Convictions : Sang pur qui considère que tout un chacun doit se battre pour arriver à ce qu'il veut. Si les né moldus sont prêt à se battre, alors c'est bon pour elle.

Associations & Clubs : Capitaine et gardienne de l'équipe de Quiddich

Matières en Option : Défense contre les forces du Mal, Histoire de la magie, Métamorphose, Potions, Sortilèges, Etude des Runes, Transplanage

Avatar : Cailin Russo

Crédits : Tag (avatar) - buckaroo. (code signature) - kookhunts (gif tumblr) - Pinterest

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Dim 29 Juil - 17:01

Soirée mémorable
Les 5e, 6e et 7e. Et les intrus.

« Le rire c'est comme les essuie-glaces,
ça n'arrête pas la pluie mais ça permet d'avancer. »


Le petit jeu semble s'éterniser et je n'écoute plus que d'une oreille. Me reconnectant à la réalité que lorsqu'il s'agit d'écouter les défis donné par les élèves. Théodore et Cael sont toujours dans l'armoire et je m'en désintéresse très vite. On ne saura quand même jamais ce qui se passe là dedans. Puis Alek vient s'asseoir à côté de moi, prenant la place de son préfet sans s'en douter. Victoire glisse jusqu'à nous, la plus belle des entrées. Pansy fait une jolie déclaration -bien qu'assez mécanique- pour Briseis et je souris simplement. Si je ne sentais pas cette rancoeur entre les deux, ça aurait pu être beau. Victoire bégaye et choisit Hope. Pendant le temps que la verte décide, je regarde les nouveaux arrivants. De plus en plus de monde, on dirait que notre petit groupe attire la foule. Les amis d'Alek sont là, des gryffondor arrivent ... et même Aidan.

Cela me surprend, je ne pensais pas que le poufsouffle serait du genre à participer à une fête. Je ne reste pas bien longtemps concentrée sur lui, regardant Hope embrasser Victoire. Je ne suis pas plus étonnée que ça, mais il faut dire que rien ne m'étonne beaucoup pour le moment. La fatigue se fait ressentir à cause de l'alcool. Je fixe l'armoire sans penser à rien, oubliant même que certains doivent en sortir. J'entends, d'une oreille distraite que la jeune femme vise Aidan, et qu'elle lance un deuxième défi en même temps. Le désigné volontaire n'est autre qu'Alek, qui ne semble pas vraiment apprécier d'embrasser une partie du corps de Patil.

Je ne tente même plus de prendre un verre, et j'attends juste de retrouver un peu de lucidité. Je regarde le serpentard faire un baise main à la gryffondor et sourit. C'est mignon. Même si ça ne semble pas le réjouir. J'en rigolerais presque. J'ai un sourire sur les lèvres jusqu'à ce qu'il me désigne. Je plante mes yeux dans les siens. Pardon ? Pourquoi il me choisit lui ? Je fronce les sourcils avant de les hausser. Que choisir ? Je retrouve soudain mon entrain. On ne sait jamais ce qu'il pourrait demander comme vérité. J'ai un peu peur de mon choix, mais je n'hésite pas trop longtemps.

« Action. »

Il était temps de s'amuser, pas vrai ? Je suis censée danser pour quelqu'un. Je les regarde un par un en me demandant pour qui je pourrais faire cela. J'aurais pu le faire pour ... enfin vous savez qui. J'aurais même pris le risque de me faire massacrer par son harem. N'ayant pas d'idée, je me redresse, restant stable sur mes jambes et m'approche d' @Aleksei L. Venediktov avec un sourire joyeux aux lèvres. Et je danse pour lui durant le temps imparti. Bien sur que j'ai remarqué son regard. Une fois fini, je reviens sagement m'asseoir à ma place, évitant de regarder le serpentard. Et je cherche un autre vers du regard.

« @Drystan M. Rosier, à toi. Action ou vérité ? »

La soirée apportait son lot de surprise.


Spoiler:
 

 
Emi Burton





Dernière édition par Diane Wind le Dim 29 Juil - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1616

Sablier : 927


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Dim 29 Juil - 17:01

Le membre 'Diane Wind' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 6



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 6889

Sablier : 0

Double Compte : bébé emrys & bipo nathan.

Convictions : si sa famille s'est toujours positionnée du côté des sang-purs, elle est officieusement neutre dans ce conflit.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soins aux créatures magiques, divination, potions et dcfm.

Avatar : crystal reed.

Crédits : same mistakes (avatar) creedsource (gif profil) beerus (code signature) flower made of iron (gif signature)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mer 1 Aoû - 12:27

Lorsque la poufsouffle trouve l'audace de lui répondre Briséis se contente de la toiser du regard durant quelques secondes avant de répliquer, sourire faussement poli aux lèvres : « Non, merci. J'évite de toucher les choses lorsque je ne sais pas où elles ont traînées. » Ses yeux qui accrochent un peu plus les siens lorsqu'elle prononce le mot « traînée(s) », message subliminal. L'aiglonne n'a jamais été particulièrement tactile et ne se laisse pas facilement approcher contrairement à l'élève qu'elle continue d'observer maintenant silencieusement. Grand bien lui fasse si Diane préfère être de ces filles pathétiquement faciles mais en ce qui la concerne, s'approcher de l'héritière se mérite plus que ça ne s'offre sur un plateau d'argent. Du coin de l'oeil la sixième cherche Parkinson et la trouve à quelques pas seulement, étrangement muette malgré le spectacle qui se déroule. C'est pourtant le genre de chose dont elle raffole – et Briséis ne peut s'empêcher de penser que pour une fois, elle n'aurait pas été contre l'entendre balancer une remarque cinglante dont elles ont toutes deux le secret. Pourquoi pas même lui proposer de lui renvoyer son bras sans civilité aucune et en pleine tête plutôt qu'autour des hanches. Ses pseudo bagarres avec Parkinson sont toujours revigorantes, enflammées, sans doute parce que c'est une adversaire à sa taille. Cette poufsouffle, à côté, n'est même pas à la hauteur d'un amuse-gueule ce qui décide l'aiglonne à se désintéresser d'elle aussitôt qu'elle a répondu à sa vérité. Elle se conduit donc comme un animal en chaleur tout à fait gratuitement puisqu'elle ne compte séduire personne ? Encore pire. A la remarque de Theodore concernant Camille et Caelius, Briséis fronce légèrement les sourcils en cherchant le lion du regard. Eux deux, partageant un baiser ? Elle sait pourtant que les mœurs de ce dernier sont bien différents des siennes, plus libre de ses désirs, mais quand même, le meilleur ami de son ex petite amie ? Elle évite cependant toute remarque et passe à autre chose tandis qu'une nouvelle gorgée d'alcool glisse et lui brûle partiellement la gorge. Très peu pour elle mais si ça peut l'aider à gérer ce trop plein de personnes -notamment des qu'elle n'a pas l'habitude de fréquenter- alors elle se dit que ça vaut toujours le coup, d'autant plus sans Silas. Une expression partagée entre le jugement et le dégoût s'installe sur son visage à l'entente de l'action que le serpentard adresse à son préfet. Sérieusement? Le né-moldu semble prendre un peu trop ses aises et loin de se laisser abattre par ce sang inférieur qui le fait, se montre en somme répugnant. Son verre maintenu contre son buste, Briséis tourne brièvement la tête en direction d'Astoria et partage avec elle un regard qui veut tout dire : qu'est-ce qu'on fait ici ? Avec des gens qui proposent des gens aussi écœurantes et se croient drôles, d'autres qui pensent qu'une fête clandestine est une raison de se sentir pousser des ailes.

« On peut part... » commence-t-elle à murmurer  l'oreille de la serpentarde avant de n'être stoppée dans sa lancée par l'énonciation de son nom. Elle observe le cercle d'élèves et voit Caelius et Theodore partir en direction de la fameuse armoire sans comprendre ce qui se passe ; encore moins lorsqu'une Beale se retrouve par terre au milieu d'eux, un grand sourire idiot sur les lèvres. « Belle entrée. » Répond simplement l'Avery sur un ton un peu moqueur, bien qu'espérant intérieurement qu'elle ne se soit pas faite mal ce qui ne semble pas être le cas vu que cette dernière rit comme une demeurée. Briséis détourne rapidement son regard de la serdaigle pour le poser sur une autre, Avalon, à qui elle sourit tout en inclinant légèrement la tête pour lui faire comprendre que sa robe est superbe. Elle préviendrait bien les deux filles que certaines personnes proposent des gages répugnants mais elles sont -encore plus ensemble- probablement plus folles et courageuses que tous les autres réunis. C'est plutôt le restant du groupe qui devrait s'inquiéter des défis que sont capables de trouver Victoire et Avalon. Des gens ne cessent d'affluer vers le cercle déjà bien rempli et distraient l'attention de la brune jusqu'à ce que la voix de Pansy, priant la préfète de serdaigle de dégager de son chemin, ne parvienne à ses oreilles lui faisant chercher la serpentarde des yeux. Elle s'approche d'elle, encore et encore sans qu'elle ne semble décidée à s'arrêter. Un instant Briséis se demande ce qu'elle fout et se prépare à faire un pas en arrière pour garder une certaine distance entre elles mais renonce. Le serpent ne va quand même pas l'attaquer aux yeux de tous d'autant plus sans raison. Non. Elles sont habituées à des combats de l'ombre, elles. A du venin craché au croisement d'un couloir, tôt le matin seules dans les toilettes des filles ou tard le soir au moment de rejoindre leurs dortoirs. Et c'est tellement mieux ainsi. L'aiglonne qui comprend que son adversaire a été affublée d'un terrible gage et passe d'un froncement de sourcils du à l'incompréhension à un sourire amusé. Elle voudrait et devrait sans doute se retenir, ne pas attiser davantage la colère de la verte... Mais c'est plus fort qu'elle. L'entendre déblatérer toutes ces choses lui procure à la fois un plaisir malsain et un haut le cœur. Mélange subtil qui l'oblige à capturer le regard de la préfète tout du long sans jamais baisser sa garde. Une flamme dans les yeux qui se décuple au moment où elle propose de calmer la poufsouffle, un peu trop confiante à son goût, que l'aiglonne soupçonne être un écho succinct de ses propres désirs. Elle l'a remarqué aussi. Elle le veut aussi. Le sourire de Briséis passe d'amusé à entendu – clamant silencieusement que l'idée n'est pas si déplaisante. La tête qui se penche légèrement sur le côté lorsque la Parkinson caresse sa joue blanche ; quelque chose s'est passé. Quoi elle ne sait pas exactement mais quelque chose de suffisamment différent pour que cela la laisse perplexe. Elles sont tombées d'accord.

Yeux toujours braqués sur la serpentarde qui se recule enfin, l'aiglonne ne peut s'empêcher de lui envoyer un baiser invisible en en mimant la forme de ses lèvres. Elle n'a rien pensé de ce qu'elle a dit mais cela n'empêche que le jeu a été aussi amusant que pratique, bien que perturbant en fin de compte. S'en suit une Victoire qui bégaie, une part de pizza en petite tenue qui débarque à son tour dans le cercle et une Hope qui embrasse la préfète de serdaigle sans que l'héritière ne comprenne vraiment pourquoi mais rien qui ne puisse capter son intention. Perdue dans son propre monde tandis que le jeu continue, elle a l'impression de ne plus entendre que les pas du fameux pirate qui approche dans leur direction. Il n'y a plus de musique, pas plus qu'il n'y a de danseurs sur la piste de danse. Seule la carrure imposante de Drystan illumine son champs de vision alors qu'il décide, dans toute la classe qu'elle lui connaît – et espérait de lui - , de donner comme gage à son comparse de faire un baise-main à Parvati. Une gryffondor puis deux arrivent et Briséis se sent étouffer. Trop de foule, trop de gryffondors et de poufsouffle. Trop, tout simplement. Elle se serait d'ailleurs probablement décidée à quitter le groupe pour chercher bonnes aventures ailleurs dans la salle si le double version bas de gamme et allumeuse de la fée clochette n'avait pas interpellé Drystan pour un action ou vérité. Voulait-elle vraiment assister à ça ? D'autant plus si lui aussi allait devoir embrasser quelqu'un ou terminer dans cette foutue armoire. Peu certaine de pouvoir le supporter, elle avait porté une nouvelle fois son verre à ses lèvres pour en vider le contenu d'une traite. Par Merlin. Elle n'allait pas pouvoir continuer à cette cadence très longtemps.





“She wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell.”  ★  Nikita Gill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 2170

Sablier : 0

Double Compte : calypso "bitchface" shafiq

Convictions : life is shit and then we die.

Associations & Clubs : capitaine de l'équipe des gryffons, pour laquelle il est également poursuiveur ; membre du club de potions

Matières en Option : dcfm, métamorphose, astronomie, potions, sortilèges, étude des moldus & soins aux créatures magiques

Avatar : joe keery

Crédits : proserpine (avatar)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Dim 12 Aoû - 19:40

Tu me fais entrer là-dedans alors que tu donnes ce genre de défi à Pans' ? Tu te fous de moi ? On va tout rater ! Le lion leva les yeux au ciel, nullement perturbé par les protestations et les airs faussement outré de petite amie conspuée que lui lançait Theodore. Tu te rinceras l'oeil plus tard. Balançant le serpent sans aucune souplesse dans le placard, le lion lança un oeil curieux vers Pansy, qui l'assassinait du regard. Pardon, tu te fous de ma gueule ? Did I stutter ? Je pensais ton audition meilleure que ça, Parkinson. Le lion jouait à un jeu dangereux, il en avait conscience. Mais il y avait quelque chose de gratifiant et de plaisant à enrager ainsi sa cousine, aussi distante soit-elle, aussi bien l'arbre généalogique qu'émotionnellement parlant. Leur relation n'ayant jamais été au beau fixe, des plus frigorifique. Et avant qu'elle n'ait le temps de lui balancer quoique ce soit en pleine visage (à tout hasard, un sortilège cuisant), le gryffondor referma la porte de l'armoire, bien trop à l'aise dans un espace pourtant aussi restreint. T'es gros. Et t'as une gueule de botruc, tu me vois pas me plaindre à ce que je sache. Petites piques d'échauffement, semblables à des préliminaires, tant bien même la relation entre le lion et la vipère était des plus platoniques. Cela ne signifiait pas pour autant que Caelius n'appréciait aucunement une telle intimité avec le serpentard. Bien au contraire. Il pouvait déjà sentir son corps se prononcer sur la question, des plus réceptif à une telle promiscuité. Et puis les doigts de Theodore vinrent trouver la nuque du lion, qui frissonna au contact. Que ce soit du aux doigts froids du serpent ou à autre chose, Caelius préféra ne pas s'épancher sur les faits. Bien sûr qu'il avait encore mal. Tu m'as pas loupé, mec. dit-il d'une voix nonchalante, comme si la chose ne le dérangeait d'aucune façon. Et à bien y penser, c'était sans doute le cas. Le lion avait des moeurs bien plus libertines que le commun des mortels - parfois même un peu trop extrêmes. Je trouve que ça me donne un certain style, tu trouves pas ? Dans le genre fille de joie un peu trop adepte du sado-masochisme. Heureusement que tout ce qui se passe dans la salle de bain reste confidentiel.. Un peu comme ce qui se passe dans l'armoire.. Une chance pour eux, dans ce cas, que les armoires ne puissent aucunement ébruiter cette conversation à tout Poudlard. Seul endroit où, Cael n'en doutait pas, quelconque ébat demeurait secret. Du moins, pendant quelques temps. Leurs regards se croisèrent alors, le bleu azur du serpent rencontrant le bronze du lion. Des secondes, semblables à des minutes, passèrent sans qu'aucun des deux ne prononcent le moindre mot, leur respiration seule perçant le silence à la fois gênant et maladroit, la tension grandissant à mesure que les secondes défilaient. Et puis Theodore, dans ses tentatives de ne pas perdre l'équilibre, s'agrippa au postérieur de Caelius, qui ne se vexa aucunement d'un tel geste, avenant. Il se pourrait bien que je me chauffe oui. Qui sait, cette fois c'est peut être moi qui vais planter les crocs beau brun. Comme ça on sera assorti. Haussant les sourcils de manière subtil comme pour mieux appuyer ses dires, le lion s'approcha d'autant plus du serpent, un exploit des plus remarquables du fait que tous deux étaient déjà aussi proches que deux soeurs siamoises. Fais moi arrêter si ça te rends aussi fou que ça. Oui, Caelius ne s'était jamais autant amusé qu'en cet instant précis, poussant Theodore à bout, voulant voir jusqu'à quel point celui-ci était prêt à endurer les allusions du lion. Cinq minutes. On va quand même pas se regarder dans le blanc des yeux pendant encore trois minutes ? Le prends pas mal, tes yeux sont ravissants, mais j'ai pas encore assez bu pour faire un sonnet sur leur couleur ensorcelante. Bien qu'il était de plus en plus difficile d'y résister. Cette soirée faisait écho à celle, quelques jours plus tôt, la même dose d'alcool dans le sang, mais en bien moins dévêtu. Et avec Camille en moins. Et dans un espace aussi restreint, le lion n'avait que d'autant plus chaud. Beaucoup trop chaud. Et sans trop savoir comment, dans une pulsion impulsive et chaotique, tout semblant de réflexion s'en étant allé - la moindre neurone brûlant au contact de l'alcool - Caelius passa une main derrière le cou du serpentard et approcha son visage du sien, déposant un baiser forcé sur les lèvres de ce dernier. Le genre de baiser sensuel que l'on réservait pour quelqu'un avec lequel la relation n'était clairement pas des plus platoniques. Quelques secondes à peine, de quoi déstabiliser le serpent, et manquer de faire défaillir le lion. Tu croyais quand même pas que je t'avais entraîné là-dedans pour pas respecter les règles du jeu quand même ? Un sourire diabolique sur les lèvres, le gryffon manqua de s'étouffer de rire en voyant la mine enragée et confuse du Serpentard face à lui. A voir ta tête, on dirait que j'embrasse si mal que ça. Tu me vexes Nott, vraiment. Et vas-y qu'il en remettait une couche en plus. Ce qui se passait dans l'armoire restait dans l'armoire, après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 248

Sablier : 2

Double Compte : Un gryffondor qui fait de la merde appelé Moriarty et un pouffsouffle trop enthousiaste du nom d'Arthur

Convictions : #006600

Matières en Option : Divination et SACM


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Lun 13 Aoû - 3:08


J’ai vraiment bien faire de venir ce soir. Non, vraiment. Peut-être est-ce l’euphorie ambiante. Peut-être est-ce l’alcool qui parcourt les veines de la plupart, mais je me sens bien. A mon aise. Détendue. Entourée de gens que j’apprécie, je me sens bien. Je suis bien. D’ailleurs, je souris quand j’entends @Aidan Ponds parler en rime. Ca lui va bien je trouve. Il pourrait presque être mignon. ‘Fort à votre aise, messire. Cependant, n’oubliez pas que même si vous avez fini de jouer, c’est également à votre tour de relancer.’ Je m’essaye aussi aux rimes. Après tout, si je force Aidan à jouer le jeu, je peux au moins essayer ? En en profitant pour lui rappeler que c’est à lui de désigner quelqu’un. Si j’ai lancé un deuxième tour, c’est bien pour qu’un maximum de personne puisse jouer. Pas pour que la première chaîne se brise pour laisser place à une seconde. Je dois bien reconnaître qu’en plus, je suis curieux de voir le genre de défi ou de question que mon cher secrétaire peut poser dans ce genre de soirée. C’est l’occasion idéale de récupérer des informations pour le Daily Hogwart, il ne faut pas l’oublier.
Mais je finis par me désintéresser de lui - tout en le gardant à l’oeil - pour observer @Aleksei L. Venediktov. Bon, d’accord, je suis peut-être allée un peu loin avec lui. Mais je sais - savais - très bien que Drystan ne serait pas un salaud avec lui. Il n’allait pas lui faire embrasser Parvati, c’était évident. C’est pour cette raison que ça ne me surprend même pas de l’entendre dire le mot main. Un baise-main. Oui, ça va bien à Alek, je trouve. Je ne peux pas m’empêcher de répondre à son sourire - rempli d’ironie, ça se sent - par un baiser à distance, soufflé par ma main. Je suis peut-être allée un peu loin quand même. J’espère qu’il ne m’en voudra pas - pas trop longtemps.
Puis je l’entends désigner Diane. Soit. Elle se met à danser pour lui. Comme c’est mignon. Elle finit par s’éloigner pour chercher Drystan du regard. A son tour d’y passer. J’en profiter pour m’approcher d’Alek. ‘J’espère que tu ne m’en veux pas trop. Je savais que Drystan ne serait pas méchant avec toi. Tu as même eu le droit à une danse en plus. J’espère que tu passes une bonne soirée.’ Tu ponctues ta phrase par un petit sourire. Un de ces sourires qui veut dire : je suis désolée, mais je ne le serais pas plus. Je t’ai demandé pardon une fois et c’est déjà beaucoup pour moi, alors s’il te plait, tournons la page et ne m’en veut pas.
Oui, les sourires peuvent vouloir dire beaucoup de chose.
Beaucoup.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 6003

Sablier : 0

Double Compte : harry potter, aimant à problèmes since 1980

Convictions : scribe, c'est une bonne situation ça ?

Associations & Clubs : préfet des serpentards & gardien de l'équipe

Matières en Option : arithmancie, études des runes

Avatar : max irons

Crédits : av,perlman ; gif/tumblr

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Lun 13 Aoû - 5:13

Tu respectes les règles quand ça t'arrange.. Tu as tenu quoi.. deux minutes trente ? Je savais que je te faisais de l'effet mais pas à ce point là. Et tu l'attises ton lion, tu ne fais que ça car c'est uniquement la seule façon logique et spontanée qui te vient d'avoir afin de répliquer à ce baiser si inattendu. Tu es loin de lui en vouloir à Cael, à vrai dire, t'étais au courant pour ses penchants sexuels depuis un bon moment maintenant. Tu ne t'étais juste jamais imaginé qu'un jour il t'embrasserait, que ce soit de façon banale ou lors d'un jeu. Et parce que c'était réalisé dans cette armoire et justifié, cela vous éviterait bien des problèmes, bien des discussions et des gênes et finalement, t'avais presque envie d'en rire. Toi, le Theodore désinhibé qui dans un coin de ta tête se foutait royalement de la pudeur que l'héritier Nott aurait réellement le lendemain. Après tout, tu ne t'étais jamais imaginé non plus embrassant un autre homme et finalement, valait-il mieux que cela soit Caelius Rosenberg. Tu les regardes ces lèvres qui viennent de goûter les tiennes, un air songeur passe par tes azures encore un peu troublées, faussement outrées. Tu n'a pas vraiment réalisé qu'il t'embrassait jusqu'au moment où il s'était séparé de toi, le souffle court. Il y avait cette impression chaude sur tes lèvres, pas vraiment gênante à vrai dire. A voir ta tête, on dirait que j'embrasse si mal que ça. Tu me vexes Nott, vraiment. Et tu relèves ton regard vers ton lion, un air taquin sur ton regard alors qu'un sourire étire le coin de te lippes. Ta tête se penche un peu, du ton que tu emploies, toute la provocation dont tu peux être capable dans un sourire à la fois malin, à la fois sournois. Tu me surprend Rosenberg, à la fois je suis étonné de voir que tu n'as que « ça » en stock, mais en même temps.. de faibles secondes s'épuisent sur le bord de tes lèvres provocatrices. Maintenant je sais pourquoi Ophelia s'est barrée.. Devais-tu vraiment rappeler qui avait-elle choisi d'embrasser lors du fâcheux épisode de l'amortentia ? Ton insinuation n'était que pure moquerie sympathique et tu le lui faisais comprendre par l'expression de ton regard et de tes lèvres étonnamment souriantes ce soir. Bien évidemment, tu n'aurais jamais blagué sur le départ de Banks un autre jour, dans une autre situation, mais l'occasion était trop parfaite pour ne pas en profiter. Tu te penches un peu plus vers lui, non plus par provocation mais par confort alors que tu commences à éprouver un inconfort total au niveau de ton dos. Ta tête est désormais rapprochée de lui, un peu plus encore alors que tu ne pensais même plus cela possible et toujours la même lignée, tu continues dans un sourire un peu plus mesuré. Ce n'est pas si différent que ça finalement, d'embrasser un homme.. T'as senti les étincelles toi ? J'ai même déjà plus aucun souvenir. Parce qu'il te faut blaguer sur cela, encore et encore pour effacer le trouble qu'il a pu mettre en toi, venir l'embêter quelque peu, passer cette troisième minute longue et à la fois trop courte, profiter de tout le temps que tu as pour rendre la monnaie de sa pièce à ton meilleur ami sans pour autant que tu n'ais à le mordre pour le faire s'éloigner. Oh d'ailleurs.. Tes crocs viennent de nouveau se planter sur sa chair, près de l'endroit où tu as déjà laissé ta marque, mais de façon plus légère, amusée, éphémère. T'aimes bien le mordre ton lion, laisser ton venin sur cette chaire qui t'appelle là, sous tes yeux. Qu'est-ce qui te prends ce soir Theodore ? T'en sais trop rien, tu ressens seulement cette douce chaleur dans ton corps qui se mélange à ton sang, cet alcool qui te sers d'échappatoire, de tremplin pour une liberté nouvelle, retrouvée à chaque soirée lorsque tu te laisses enfin aller. Et tu reviens en arrière, soupirant en pleine résignation lorsque son souffle vient encore t'extirper un frisson sur ta peau chaude, vive. Tu tentes un coup d'épaule pour le faire reculer mais en vain, cela vous déséquilibre un peu plus et tu te rattrapes de nouveau à lui, ta main calée sur ses côtes, ton autre bras tendu au dessus de son épaule, la main à plat contre le bois de cette armoire bien trop petite. Tes hanches se frottent aux siennes par mégarde et tu ressens son intimité près de la tienne, beaucoup trop près, à t'en faire relever le regard d'un air étonné, un peu interdit en sa direction. Faut qu'on en parle ou.. ? Instinctivement, tu retires ta main de ses côtes pour venir la loger sur ton intimité mais ton sourire se fige quand tu remarques que ta pensée, idiote, n'a pas prévu que d'abord le bout de tes doigts puis le dos de ta main viendrait doucement caresser l'interdit de ton ami afin d'agripper le tien. Tu persistes pour te frayer un chemin avant d'abandonner et de reposer ta main frustrée contre lui. Ouais ok c'était une mauvaise idée. Tu soupires.







Fearless child, broken boy;
Tell me what it's like to burn.
moodboard de theodore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 506

Sablier : 0

Convictions : Celles de ses parents officiellement puristes, officieusement : "Ce n'est pas la faute des nés moldus si ils sont ce qu'ils sont, mais ils ne sont pas du même monde. On ne peut les côtoyer."

Associations & Clubs : Chorale

Matières en Option : Etude des Runes, Arithmancie

Avatar : Scarlett Leithold

Crédits : Avatar : Nausi' gif : Ash

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Lun 13 Aoû - 15:20

Soirée mémorable

« A little party never killed nobody. »
Ça faisait un moment que je n’avais rien dit. J’en étais la première étonnée, mais j’avais le souffle court, hébétée par ce qui se déroulait sous mes yeux. C’était la première fois que je participais à ce type de soirée clandestine et j’étais loin de m’attendre à ça. Ce qui se passait m’offusquait profondément. Ce jeu, que je pensais au départ innocent, me semblait à présent n’être qu’un prétexte pour justifier d’une conduite dépravée, ce n’était qu’un jeu à scandale. J’aurai dû m’en douter quand Caly avait parlé d’embrasser, mais j’ai naïvement pensé qu’il ne s’agissait que d’une simple boutade. Mais complimenter sa pire ennemie ?  Embrasser n’importe qui ? Se retrouver enfermé avec quelqu’un dans une armoire ? LECHER UN PIED ? Quel cauchemar. Était-ce de la faute à l’alcool ? Je l’ignorais. Je n’avais encore jamais touché à ce vice. La gamine que j’étais étais déboussolée. C’était comme si mon monde, celui que j’avais toujours connu, s’effritait peu à peu  sous yeux. Comme si ce qu’on m’avait appris, ce en quoi j’avais toujours cru, n’avait en réalité jamais existé. C’était ça ? Les désirs secrets de mes camarades, des futurs grands sorciers de ce monde, c’était ça ? Avoir un bon prétexte pour s’habiller comme une fille de joie ? Goûter joyeusement à de la salive impure ? Heureusement la populace semblait avoir oublié ma présence, je n’ai pas été soumise ni à une action, ni à une vérité et j’en étais reconnaissante. Ils étaient sans doute trop préoccupés par l’envie de créer davantage de scandales. Dans cette optique je ne leur étais pas, d’une grande utilité puisqu’anonyme derrière mon costume. Qui sait ce qu’il se serait passé, s’ils avaient su que j’étais la cadette Greengrass. Je parvenais à dissimuler mes pensées, comme j’avais appris à le faire, alors j’ai caché ma stupéfaction, derrière un visage impassible.

J’étais pourtant si exaltée, si excitée de découvrir à quoi ressemblait ce genre de soirée, ce jeu m’avait fait l’effet d’une douche froide. Glacée même. J’ai regardé @Theodore Nott s’éloigner en le plaignant sincèrement. Puis Bri’ tu t’es tournée vers moi et j’ai lu dans ton regard qu’on partageait la même pensé. Qu'est-ce qu'on faisait ici ? C’est toi qui m’y avait traînée, @Briséis Avery. Tu t’es penchée vers moi pour murmurer à mon oreille « On peut part... » Si tu avais terminé ta phrase, je t'aurai peut-être suivie, mais tu t’es tu. J’allais simplement continuer d’observer. Je crois que j’avais envie d’y faire face, aussi écœurante soit cette réalité. J'avais besoin de comprendre, de relativiser. Je ne voulais pas finir là-dessus, sur cette impression désagréable, j'étais venue pour m'amuser et c'est ce que je comptais faire, malgré tout. Je me suis tournée vers mes camarades et j’ai contemplé leurs sourires, leurs fous rires. Ils avaient vraiment l’air de s’amuser, eux. Peut-être que c’était moi ? Peut-être que j’étais trop coincée. Après tout il n'y avait pas mort d'Homme. Peut-être que c’était ça s’amuser après tout, lâcher prise. J’étais déboussolée, perdue. Mes pensées affluaient à la vitesse de la lumière et mon esprit s’embrumait. Il fallait que je m’éloigne, il fallait que je retrouve mes esprits, que j’arrête de me poser autant de questions. Je n’allais tout de même pas me gâcher cette première soirée ? Elle qui devait être si mémorable. Je me suis éloignée en silence, instinctivement attirée vers le bar. J’avais un peu perdu mon envie de danser. C’était grave. Il fallait que je me ressaisisse, que je retrouve le goût de m'amuser. Je me suis assise sur un des hauts tabourets qui trônait au bout du bar, seule. J'avais juste besoin de quelques minutes, pour avaler, pour diriger et pouvoir ensuite passer à autre chose. J’avais besoin de me désaltérer, besoin d’un peu de calme, pour démêler mes pensées. Lâcher prise, à mon tour.


(c) DΛNDELION


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mar 14 Aoû - 16:05


Une soirée mémorable.
Feat 5e, 6e & 7e années.
Je suis fébrile.
Je ne me sens pas du tout à mon aise ici. J'ai l'impression que tout tourne autour d'alcool et de plaisanteries qui ne s'oublieront pas demain.
Rien qui fait que je sois à l'aise, rien n'est sous contrôle. Et je ne supporte pas ça... J'étais venu dans l'idée de faire plaisir à mes deux bros... Au final, Drystan semble aussi fatigué que moi d'être ici, même s'il a pris un malin plaisir à me faire faire ce gage. Et Gareth s'est encore violemment disputé avec Edda.
Pour couronner le tout, il y avait Rosie... Et Leone. Non, je ne voulais pas rester. Je devais retourner dans ma salle commune, dans mon lit.
Y avait Hope, aussi. Et c'est elle qui a donné le coup de grâce à toutes mes angoisses en me forçant à jouer à ce jeu immonde et débile.
Je n'aurais pas eu le choix, je suis persuadé que si j'avais dit vérité, tout aurait tourné autour de ma suie... et je ne veux pas.

Je rends le verre à @Drystan M. Rosier, prêt à lui dire que j'allais y aller. J'enlève mes lunettes de soleil que je place au dessus de ma tête. & après avoir lancé le défi à Diane, je pensais qu'elle irait danser pour une de ses amies, je me retourne vers Drystan.
Mais je n'ai le temps de rien... @Diane Wind vient danser pour moi.
Pour moi.
Mes gestes sont suspendus et je la regarde danser. L'alcool et ses effets de merde. Je regarde autour de moi ceux qui la remarquent, mais très peu de monde la regarde. Je lance un regard de détresse à mon bro, et la minute semble interminable.
Je me sens à l'étroit dans mon costume... C'est normal ça ?
Elle s'échappe, et je dois faire de même. Je simule l'envie d'aller aux toilettes pour dissimuler la gêne entre mes jambes.
Je hoche la tête vers mes bros et j'essaie de fuir.

Essaie. Oui.
@Hope Abramovitch m'interpelle et je me retourne vers elle, gêné et pressé. « C'est rien, c'est déjà oublié. »
D'ordinaire je lui aurai embrassé le front ou le dessus du crâne, mais ma gêne devenait embarrassante et je ne voulais pas prendre le risque d'être découvert avec le barreau en plein milieu de la soirée. « Je... Je dois y aller maintenant, pousse-toi. » Je la bouscule doucement avec mon épaule pour passer et je me faufile à travers la masse pour sortir.

Enfin je quitte les lieux mal à l'aise, courant dans les couloirs. La main sur le service trois pièces à l'étroit, l'air bête et ahuri.

Quelle soirée de merde.
©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 4221

Sablier : 3

Double Compte : Appelbaum, serpentarde un peu trop renfermée

Convictions : Le mal est toujours à côté du bien et le bien à côté du mal. L'un ne peut réellement exister sans l'autre.

Associations & Clubs : Attrapeuse au Quidditch + trésorière pour la Chorale + Préfète des Serdaigles

Matières en Option : Astronomie, Botanique, Défense contre les forces du Mal, Histoire de la magie, Métamorphose, Potions, Sortilèges, Etude des Moldus, Soins aux créatures magiques, Arithmancie

Avatar : Holland Roden


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mar 14 Aoû - 21:17

Douce soirée. Soirée magnifique. Soirée mémorable. Victoire adorait faire ce genre de jeux, passer des moments inoubliables avec des personnes qu’elle aimait. Bon pas tous, on ne pouvait pas tous s’entendre dans une école aussi grande que Poudlard mais elle s’entendait bien avec certain. C’était suffisant. Non ? Oui. Alors elle était là assise toujours par terre entrain de boire sa bière. Rigolant à ce qui se passait, continuant de bégayer à la suite de son action. Ce n’était pas terrible mais tant pis, elle acceptait son gage avec la tête levée, venant à son tour demander la question si populaire à Hope. Petite rouquine qu’elle appréciait plutôt bien. Et qu’elle fut sa surprise lorsqu’elle choisit de faire son action et la voir s’approcher d’elle pour l’embrasser. Hope venait d’embrasser Victoire. Non sans le plus grand plaisir de la Serdaigle. Après tout, tout le monde savait ou presque qu’elle avait un penchant aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Une chose qu’elle n’avait jamais voulu cacher, se moquant bien de ce que pouvait dire les bavards. Alors elle répondit quelque peu à se baiser qui ne dura que quelque seconde avant de venir rigoler. « C’est que, en plus, tu embrasses bien Hope ! » Vraiment pas mal même. Alcool qui coule dans son sang, qui va dans sa tête, Victoire peu doucement sentir les effets augmenter petit à petit. Elle se sentait bien là à l’instant présent. Et elle continue de suivre tout ce qui se passe, enfin elle essaye. Tant bien que mal. Des actions par-ci des actions par-là, la rouquine ne savait plus trop donner de la tête, son regard divaguant de gauche à droite. Mais c’est Diane qui se mis à danser pour Aleksei qui te permis de te focaliser dessus lâchant des petits cris comme pour l’encourager à continuer, rigolant parfois face à la situation d’un serpentard qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait, finissant tout simplement par le voir partir. Et à la fin il s’enfuit prétextant devoir aller aux toilettes. Et si normalement elle n’y aurait pas cru, pensant simplement qui était mal à l’aise et qu’il préférait partir, Victoire ne bougea pas cette fois-ci. Oui si. Elle se leva mais pas pour rejoindre Aleksei, pour le rattraper, retournant au bar tout simplement ou elle vit cette jolie demoiselle aux cheveux blonds.  Belle @Astoria Greengrass . Elle la connaissait de nom, tout simplement. Ne lui ayant jamais parler encore. Mais la jeune femme semblait être dans un autre monde, ne semblait s’amuser réellement à cette soirée et pourtant il y en avait des choses à faire, différents jeux autres que celui d’action et vérité, des musiques qui étaient plutôt entraînantes. Alors, Victoire fini par se retourner quelque peu vers elle. « Hey … Tu vas bien ? » L’alcool quelque peu retomber d’un certaine manière alors que la rouquine sait parfaitement se retenir, se contrôler lorsqu’elle a de l’alcool dans le sang. Ce n'était pas forcément la bonne question à pauser,. Peut-être, peut-être pas. Mais cela partait d'une bonne attention, essayer lui changer les idées de faire en sorte qu'elle profite de cette soirée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 537

Sablier : 0

Double Compte : aleska blake

Convictions : Si ton coeur se dit neutre, ta tête se place du côté des Sang-Purs

Matières en Option : Astronomie, métamorphose, sortilèges, soins aux créatures magiques, potions, dcfm, étude des runes, arithmancie.

Avatar : Florian Neuville

Crédits : Merenwen (avatar) Faust (icons) Astra * Tumblr Mushi and Junior (Sign)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mer 15 Aoû - 0:18


 
Soirée mémorable
 

« Feat 5e, 6e & 7e années. »


Tu le regardes se lever pour se diriger vers Parvati. S’exécuter galamment tel le prince qu’il n’est pas. Qu’il ne veut pas montrer plutôt. Parce que sous son attitude de glace, son apparence couverte de suie, tu ne doutes pas trouver plus que ce qu’il vous montre à Gareth et toi. Venir se placer à tes côtés, tandis que vient à présent son tour pour désigner la prochaine victime, il te prend ce verre d’alcool que tu tenais afin d’en boire une gorgée. Jusqu’à ce qu’il se décide à désigner sa blonde. Tu n’écoutes que d’une oreille alors que t’observes l’invasion des rouges non loin de ton espace personnel. Ça te donne envie de bouger, d’aller te poser dans un endroit calme en compagnie de tes potes. De respirer un air plus pur. Loin des tensions environnantes. Loin d'elle pour ne pas être tenté de l'observer à chaque instant. Plus encore, lorsque tu remarques la blonde danser devant un Alek figé. Tu détournes les yeux, mal à l’aise. Tu ne comprends pas qu’elle puisse se donner en spectacle ainsi. Il s’agit certes d’amusement, mais tu n’aurais pas aimé que ta nymphe s’adonne à ce type de comportement devant tout ce petit monde réuni. Tu ne portais habituellement pas de jugement -chacun étant libre d’agir comme il le désirait- mais ici, tu ne peux t’en empêcher. Ces mots chargés de mépris que sortirait ta génitrice résonnent malgré toi dans ton esprit. Ton malaise s'estompe enfin lorsque la fée clochette retourne se rasseoir. Mais alors que tu t'apprêtes à proposer à Alek d'aller chercher Gareth pour que vous puissiez partir, tu entends ton nom s'échapper d'entre les lippes de Diane.

Ton estomac se contracte sous l'effet de surprise. Tu interceptes le regard de ton pote, le regardes s'échapper de la salle sans plus attendre. Il est temps d'en finir pour que toi aussi tu puisses faire de même. Car au final, cela avait été une mauvaise décision de participer à cette fête. "Je choisis Vérité". Mais ce que tu pensais être le plus raisonnable te donne envie de prendre la fuite alors que tu entends la question à laquelle tu dois répondre. Si extérieurement tu gardes ton habituelle impassibilité, t'as -en réalité- des difficultés à déglutir, à respirer alors que ton cœur bat à tout rompre dans ta cage thoracique. Avec cette impression que ceux qui se trouvent à tes côtés peuvent l'entendre.

Enfin, tu décides de t'approcher. De t'emparer de la fiole dans un soupir et d'en verser dans ton verre avant d'en boire une gorge. De faire face à @Diane Wind afin de révéler -avec douceur- l'identité de celle qui fait battre ton coeur "Louise... Elle s'appelle Louise." Ce nom, tu l'avais murmuré maintes et maintes fois. Si délicat. Si léger qu'il te faisait revenir aux étés passés. Ceux que vous aviez partagés. Ces moments de plénitude à l'orée des arbres, discutant de poésie, de ces instants où tu avais pu emprisonner sa beauté à coup de fusain ... Ceux qui ne seront désormais plus. D'un battement de cils, tu chasses ces souvenirs douloureux et reprends pied dans la réalité. C'est maintenant à ton tour de désigner la prochaine personne. Ton choix se porte alors sur l'une des demoiselles du trio de rouges.

@Rosie Greenwood Action ou vérité ?

Spoiler:
 

Lorsqu'enfin la demoiselle fit son choix, tu te décides toi aussi de quitter la pièce, non sans avoir prévenu Gareth de ton départ.


(c) DΛNDELION





❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 6889

Sablier : 0

Double Compte : bébé emrys & bipo nathan.

Convictions : si sa famille s'est toujours positionnée du côté des sang-purs, elle est officieusement neutre dans ce conflit.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soins aux créatures magiques, divination, potions et dcfm.

Avatar : crystal reed.

Crédits : same mistakes (avatar) creedsource (gif profil) beerus (code signature) flower made of iron (gif signature)

MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable Mer 15 Aoû - 3:18

Sa tête se balance de gauche à droite sans qu'elle n'en ait pleinement conscience. La musique ne lui plait même pas tant que ça, plus habituée à des œuvres classiques des mains de Bach, Vivaldi ou d'autres grands noms que le temps a vu disparaître sans toutefois les laisser sombrer dans l'oubli. Ses yeux clignent légèrement plus qu'à l'accoutumée, tentant d'éclaircir une vision quelque peu perturbée par l'alcool qui a été consommé jusqu'ici. Le dernier verre vidé quelques secondes auparavant est celui qui lui a fait le plus mal, non pas parce que plus fort que ceux qui l'ont précédé mais justement car il y en a eu des précédents. Quelle idée d‘être restée en sachant pertinemment que certaines choses, fâcheuses ou horripilantes, arriveraient et feraient d’elles-mêmes porter sa main jusqu’à ses lèvres afin que le breuvage ne les rende plus supportables. Stupide idée, en plus d’être contre-productive ; car plus le temps passe et plus l’aiglonne se questionne sur sa présence ici. Il lui devient également plus difficile de voiler ses émotions ainsi que ses pensées au travers de ses yeux ou encore des traits de son visage rendu plus expressif. Un éclair de lucidité la frappe, lui faisant tourner la tête à droite puis à gauche sans trouver ce qu’elle cherche. Lorsque Pansy s’est approchée l'héritière s’est coupée dans sa conversation et a, par la suite, été trop troublée pour se rappeler d’y revenir. Elle balaie la salle des yeux pour retrouver celle qu’elle a convaincue de venir en premier lieu tout en veillant d'une oreille à ne pas louper le tour du pirate. Quelle mauvaise idée a-t-elle eue. Si les gages et autres comportements de ces élèves désinhibés, ou dans le cas de certains simplement stupides et inconvenants, l’ont dégoûtée elle ose à peine songer à ce qu’a dû ressentir la benjamine des Greengrass. L’invitation ne partait pourtant pas d’une mauvaise intention, bien au contraire ; en pensant à cette soirée Briséis s’était imaginé des rires, des discussions légères, reposantes. Certainement pas que quelqu’un demanderait à un autre de lécher un pied et que des gens de basse condition sauteraient sur l’occasion pour se mêler à des individus plus prestigieux. Cette fête donne l’occasion à bien trop de fantaisies et Astoria doit sans doute avoir fait le même constat pour s’être évaporée.

Pinçant les lèvres et revenant au jeu qui a suivi son cours, elle ne peut s’empêcher d’espérer qu’elle la recroisera et que cette dernière ne s’est pas tout bonnement enfuie de la soirée sans dire un mot. Ramenée à la réalité par le choix de vérité du serpentard, la question posée fait bientôt louper un battement à son cœur. Non, pas ça. Alcoolisée, indécise et prise de court, Briséis émet un geste de recul qu’elle ne poursuit finalement pas. Une part d’elle veut se dérober avant de n’entendre la réponse quant à l’autre, elle souhaite au contraire l’entendre afin de se rassurer tout en craignant que la réponse ne soit pas celle espérée. Ses yeux fixent un point imaginaire sur le sol, lui permettant de combattre la tentation de river son regard à celui de l’intéressé. Le moment ne pourrait pas être plus mal choisi. Anxiété qui redouble lorsqu’il boit la gorgée qui signera peut-être leur décès cérébral à tous les deux d’ici quelques instants lorsque le veritaserum l’empêchera de mentir. La réponse tombe et le temps semble se suspendre pour l’héritière aux craintes visiblement injustifiées. Attendez... Quoi? Ses sourcils se froncent, elle se tourne désormais davantage dans la direction du fameux pirate. Qui est Louise ? Il faut croire que l’alcool lui joue plus de tours qu’elle ne le pensait puisqu’il lui faut quelques – longues – secondes de frustration pour comprendre. Briséis L. Avery. C’est elle, Louise. Son second prénom. Soulagée d’un poids et se sentant des plus idiotes, elle ne peut s’empêcher de rire de sa propre bêtise avant de couvrir sa bouche de sa main afin d’empêcher tout débordement d’émotion ou réaction. Il est parvenu à contourner la règle tout en disant la vérité, préservant son anonymat.

Elle le cherche du regard mais ne le trouve jamais durant tout le temps où il désigne une nouvelle personne et l’accable d’un gage. Pincement au cœur en le voyant s’éloigner sans le moindre signe où ils auraient autrefois, au moins, échangé un regard complice dans un silence entendu. Probablement rendues vaillantes par le biais de l’alcool ses jambes se lancent à sa poursuite sans même prendre congé dans les règles de l’art auprès du cercle de joueurs. A ce moment même elle se fiche bien d’eux et leurs défis étranges, celui avec qui elle souhaite plus que tout s’entretenir étant sur le départ. Elle se faufile entre le gens et aperçoit au même moment – inopportun - @Astoria Greengrass au bar à qui elle fait signe qu’elle revient. Ce geste pourtant bref a suffi à lui faire perdre des yeux le pirates, la forçant à se presser hors de la salle dans l’espoir de retrouver sa trace. Elle n’a même aucune idée d’où elle se trouve – d'autant plus que tous les couloirs de l’école se ressemblent en pleine nuit – mais trouve bien assez tôt le serpent installé sereinement sous une alcôve. L’aiglonne profite de ces quelques secondes où il n’a pas encore remarqué sa présence pour l’observer dans ses gestes, jusqu’au détail de son torse qui se soulève à chaque aspiration. Qu’est-ce qu’elle donnerait pour s’y caler une fois encore... Le pire étant qu’elle s’en sentirait étonnamment capable compte tenu du fait qu’elle ne peut plus vraiment se fier à ses sens – dont celui de la bienséance. Elle approche finalement, petit sourire aux lèvres et yeux pétillants comme à chaque fois qu’ils reposent sur lui dans l’intimité. « Est-ce qu‘on peut parler... ? » Demande-t-elle néanmoins d'une voix douce, détendue, bien loin de celle de leur dernier échange. Elle hésite, fait un pas en avant et retient cette main qui la démange. Elle voudrait pouvoir le toucher mais craint plus que tout de n’en subir le rejet. « Je viens en paix monsieur le pirate, je le jure. » Ses dents qui maintiennent captive sa lèvre inférieure afin de retenir son rire dans l’attente de la réaction du Rosier. Elle sourit malgré tout l’aiglonne, contente d’être près de lui pour le temps que cela durera et posant sur lui un regard emprunt, certes, d’alcool mais aussi et surtout de tendresse.





“She wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell.”  ★  Nikita Gill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] - soirée mémorable




Revenir en haut Aller en bas
[TOPIC COMMUN] - soirée mémorable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]
» [topic commun] Un mariage aussi royal qu'inattendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Hogwarts :: Septième étage :: Salle sur Demande-
Sauter vers: