AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Nous manquons de Serpentards et de Poufsouffles !
Venez repeupler les verts et les jaunes ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Ven 3 Aoû - 22:34


Merry... Christmas ?
Feat Ilya Wildsmith.
Ce sont les vacances.
Certains de mes potes sont rentrés, d'autres sont encore là. Et moi, je crèche toujours chez ces putains de gryffondors. Ha, j'ai rien contre eux, hein ? Mais là, ça commence à faire un moment que j'ai pas eu ma tranquillité.
Ne serait-ce qu'être tous les cinq dans la chambre quand le soir arrive, à rire de tout. Se disputer, se chambrer... Là, j'ai mon bro. Mais il tire la gueule parce qu'on est dans la maison de son ex, et moi... Moi. Bah rien. Je m'emmerde.
Des fois, je trouve Joy et on papote. Enfin elle papote toute seule et je l'écoute distraitement, elle est contente et au moins, je sais où elle.
Jouer les grands frères avec elle, c'est assez amusant... Elle court partout mais en même temps, elle est très solitaire. Je commence à savoir où la chercher.
Après y a Weasley, mais je crois qu'il est parti fêter Noël en famille, donc personne avec qui jouer aux échecs.
Je pourrai demander à Joy d'aller à Pré-au-Lard, ce serait son cadeau de Noël. Elle m’emmènerait dans ce salon de thé là... et je lui achèterai des bonbons. Elle sera contente.
Je vais lui proposer ça.

Je me relève de mon lit et je me frotte la tête avec lassitude. Je n'aime pas les vacances, je m'ennuie.
J'avais déjà suffisamment révisé avec Cho, et Gareth nous avait fait suffisamment d'entrainements pour ne plus en entendre parler pendant des jours et des jours entiers.
Diane, j'allais pas passer mon temps à lui courir après. La laisser respirer, ça a du bon aussi.
Donc bah... me voilà. Assis sur mon lit, à attendre que les minutes passent.
Les mains jointes en réflexion, je regarde par la fenêtre... Pour un jour de Noël, le temps est assez clément. Il y a de la neige partout, mais il semble que le ciel soit bleu. Ce doit être un temps sec.
Je me lève en m'étirant.
Après le bal de Noël, je m'étais juré de m'habiller en noir pendant un mois sans discussion possible. Donc c'est tout simplement habillé d'un leggings noir, d'un bermuda noir, de chaussettes rouges, de baskets noires, d'un tshirt à manches longues noir et d'une chemise dix fois trop grande noire que je suis. Et c'est parfait. Bonnet rouge sur la tête, suie sur les mains et le cou ; c'est parti pour débusquer Joy.

Je descends les marches deux par deux et je saute dans la salle commune des gryffondors, manquant de peu de tomber. J'entends des Joyeux Noël par-ci, des Tu as eu des beaux cadeaux ? par là, mais même si ça s'adresse à moi, je ne réponds pas.
Noël, je ne l'ai jamais fêté sans elle. J'ai accepté les cadeaux, j'ai offert moi aussi des cadeaux... Mais je n'ai jamais dit Joyeux Noël.
Parce que tout ce que je lui demandais, moi, au Père Noël, c'était de me rendre ma sœur... Et il a pas été foutu de le faire.
Il a jamais été joyeux mon Noël.

Je sors par le portrait de la grosse dame qui chante et fait trop de bruit. Je me retourne pour lui lancer un regard pénétrant, mais elle s'en fout complètement. Elle gueule ses chansons de noël, trop heureuse qu'on l'écoute et qu'on ne puisse rien lui dire en ce jour saint. Alors je me désintéresse et j'emprunte les escaliers qui n'en font qu'à leur tête. Ils sont tous décorés, et semblent plus enclin à répondre aux exigences. De toute façon, je veux descendre et c'est là qu'il m'emmène. Et du septième étage jusqu'au troisième, j'ai cherché ses cachettes. Impossible à trouver.
Je sais qu'elle se cache derrière une statue pour dessiner.

« Мудак. Пошел ты.* »

Un garçon part en courant, trop heureux pour avoir entendu ou tenter de comprendre ce qu'on venait de lui dire.
Cette voix.
Ce n'est pas Hope, je reconnais sa voix et sa façon de prononcer avec un petit accent qui tient du sud.
Non, cet accent. Cette voix... Je jurerai que.
Impossible. Non, je deviens fou. Personne d'autre que moi sait pour Alycia, sauf Diane mais elle ne parle pas russe. Personne ne me ferait ce genre de blague...
Je m'approche presque à tâtons comme pour débusquer un animal sauvage. Elle est là, assise sur le sol à ramasser ses bouquins et ses parchemins. Ilya ?
C'est elle qui a parlé comme ça ?
Je me retourne pour voir s'il y a quelqu'un d'autre. Personne.
Après tout. Qui ne tente rien n'a rien.

« Alycia ? »

Je suis con. Je suis con... Mais pourquoi j'ai le sentiment que. C'est impossible.
Je suis là, devant elle, la main posée sur la statue et je jurerais que je tremble.
Putain, regarde moi Wildsmith... Que je sache.
Pourquoi j'ai jamais fait attention à elle jusqu'à aujourd'hui... D'où elle parle russe ? Et pourquoi ça m'est si familier ?

* Mudak. Poshel ty. = Connard, va te faire foutre.

©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 25

Sablier : 0

Double Compte : Nope

Convictions : Le monde appartient à tout le monde...

Avatar : Alycia Debnam Carey


MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Ven 3 Aoû - 23:50

Merry... Christmas ? Feat Aleksei L. Venediktov

A occasion exceptionnelle, décision exceptionnelle comme on dit !
Cette année j'ai décidé de rester à Poudlard afin que mes parents de coeur puissent profiter pleinement de leur vingt cinquième anniversaire de mariage. Ils avaient pourtant tout prévu pour que je parte avec eux visiter la Malaisie mais de mon côté j'avais déjà tout calculé pour les laisser vivre ce moment à deux. Je ne suis pas en reste de voyage ça n'aurait pas été mon premier et ça ne sera sans doute pas le dernier alors j'ai tranché. Ils ont d'ailleurs tiré une de ces têtes quand je leur ai annoncé que je restais à l'école, eux qui se soucient plus que quiconque de mon bien être, leur mine inquiète m'a réchauffé le coeur, même si les voir préoccupés ne m'enchante pas.

Mais après une bonne discussion et de franches accolades, nous nous sommes mis d'accord et tout s'est organisé assez facilement.

J'appréhendai c'est clair, je me demandais si je parviendrai à conserver les moments de quiétude et de solitude dont j'ai besoin dans l'enceinte de l'établissement entourée de tous ces élèves qui par choix ou par obligation restaient eux aussi. Et je dois dire que jusque la je suis plutôt agréablement surprise.

On m'a d'ailleurs proposé une ballade entre filles aujourd'hui mais j'ai passé une nuit assez agitée, de mystérieux cauchemars en sont la cause du coup j'ai gentiment décliné et j'ai opté pour une ballade solitaire accompagnée de mon carnet que je ne quitte pour ainsi dire... JAMAIS.

Je me suis donc habillée en tenue relativement décontractée sachant que j'avais dans l'idée d'aller marcher et pourquoi pas me reposer dans un coin de verdure tout en esquissant une petite parcelle du magnifique paysage qui nous entoure, mais tout ça, tous ces beaux projets, c'était sans compter sur les escaliers qui n'en font qu'à leur tête.

Je voulais juste sortir, juste me balader, profiter de la nature, du silence et voilà que je me retrouve au troisième étage, génial...

J'essaie tant bien que mal pendant une bonne dizaine de minutes de supplier ces foutus escaliers de m'amener vers la sortie mais rien n'y fait même lorsqu'ils démarrent à nouveau c'est juste pour un tour de manège et hop je me retrouve toujours au même endroit.

Du coup j'en ai marre, de nerf je fini par me laisser glisser le long d'un mur de ce troisième étage et j'ouvre mon carnet afin de relire quelques passages que j'ai pu écrire concernant ce sentiment étrange qui m'envahit souvent.

Je suis comme absorbée par mes écrits quand un jeune débile mental dont j'ignore le nom s'amuse à taper dans ma main avec pour but de faire tomber mon carnet, il y parvient et se met à rire comme une pie qui aurait attrapé la grippe aviaire.
Ni une ni deux, je m'entends lui cracher au visage une insulte en russe, il ne demande pas son reste et s'enfuit comme un voleur tout content de son forfait et moi, moi je suis comme enragée par tant de connerie humaine et j'en viens à sourire légèrement en repensant à cette insulte, je me dis que mes parents biologiques m'ont laissé un sacré héritage linguistique.

Je ramasse mon carnet que je range précieusement dans ma petite sacoche, et je récupère également quelques croquis éparpillés un peu partout puisque cet idiot n'a rien trouvé de mieux que de mettre un bon coup de pompe dedans histoire d'arrondir correctement son méfait. Mais quel connard !

« Alycia ? »

Je me retourne immédiatement encore énervée de ce qui vient de se passer et je me retrouve nez à nez avec Aleksei, accroché à une statue et qui semble dans tous ses états. Malheureusement pour lui, il est mal tombé et dans un élan qu'avec le recul je regretterai peut-être je lui dis :

- Attends, je fais partie des fantômes de cette école pour toi, je suis même pas certaine que tu saches qu'on est en cours ensemble et tu te pointes comme une fleur en utilisant mon deuxième prénom pour me parler ?! Qui te l'a dit ?


Je suis comme envahie par une colère noire, cette journée qui avait si bien commencé comment va t-elle se finir ? Qu'est ce qu'il me veut celui la ? Il ne m'a jamais adressé la parole ou presque et la subitement Monsieur se la joue j'ai besoin de te parler et ce qui me dérange le plus c'est que personne ne connait mon deuxième prénom ici...








Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Ilya Wildsmith le Dim 5 Aoû - 2:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Sam 4 Aoû - 14:07


Merry... Christmas ?
Feat Ilya Wildsmith.
Alors là.
Je la regarde comme si elle sortait d'un dessin animé. Je m'attendais à tout sauf à cette réaction. Je la regarde en écarquillant les yeux. Elle a comme deuxième prénom Alycia... Coïncidence.
Elle me regarde avec colère. Et ces yeux verts... Comme les siens, je crois.
Aly... Alycia aussi avait les yeux verts, oui. Ce regard pénétrant... Ou est-ce mon imagination ?
C'est mon imagination.
Pourquoi d'un coup, Ilya se retrouverait être ma sœur ? N'importe quoi. Je dis et fais n'importe quoi.
Les jours de fêtes et de froid ne me réussissent pas. Je pense à elle, et je la vois partout de ce fait.
J'ai envie de m'excuser mais y a un truc. Je bloque.

En soi, elle a pas tort. Je l'ai jamais considérée. C'est à peine si j'ai remarqué qu'elle était dans la classe. Je crois qu'un jour j'ai bousculé sa chaise en voulant basculer sur les pieds arrières pour parler à Uzziel. Elle s'était retournée, m'avait dit un truc et j'ai juste souri... Indifférent à ses médisances. Je suis un connard.
En fait, je ne me rendais pas compte que j'étais aussi peu soucieux des sentiments des autres. Tout a toujours tourné autour de moi, et ça me va très bien.
Se soucier des autres, c'est s'enfoncer davantage dans les ténèbres. Je pense être suffisamment noyé pour ne pas souffrir encore. Trop. « Euh... » Qui me l'a dit ? Quel ton autoritaire. Je souris et avec un peu d'ironie, je m'ose à répondre par l'interrogative. « Personne ? » J'ai envie de la prendre avec hauteur, mais je dois m'apaiser.
Diane, je pense à Diane. Ses sourcils froncés, ses bras croisés si je venais à mal parler à Ilya.
Je dois réfléchir aussi. Car c'est bizarre, cette sensation...
« Ma sœur s'appelle Alycia. » Autant aller droit au but. « Je l'ai... Enfin, elle a... » Comment formuler ça ? Je lâche enfin la statue et je m'approche pour mieux la regarder. « On a été séparé y a longtemps. »
Et putain, tu lui ressembles. « Quand t'as parlé russe, j'ai cru... »

Putain. C'est n'importe quoi. « Laisse tomber. » Je me gratte le front en signe de malaise. Je me pince les lèvres et tente un sourire gêné avant de faire demi-tour.
Je sais pas ce qui m'a pris. De toute façon, ça ne sert à rien... Si c'était vraiment Alycia, elle m'aurait demandé si j'étais Aleksei... Et elle sait que je m'appelle Aleksei. Si c'était ma sœur, elle me reconnaitrait...
N'est-ce pas ?
Avant de repartir à la recherche de Joy, je me retourne à nouveau... Pas de cicatrice autour du cou. Et je porte la main à mon cou.
Je suis tellement con.
Mon cœur a battu si fort dans ma poitrine, et je sens le désespoir et la tristesse l'envahir peu à peu. Cette déception dévorante qui n'en finit plus... Est-ce que lorsque je serai à sa recherche, cette sensation m'assaillira souvent ?
Est-ce que j'aurais peur d'affronter des vérités cruelles ? Sans l'ombre d'un doute.
Pourtant j'étais persuadé..., quand elle l'a insulté, que c'était elle.
Si nous avions été tous les deux, j'aurais ri avant de faire tomber ce gamin, elle m'aurait dit que j'allais trop loin et ... je me serai excusé. Car j'étais capable de comprendre les sentiments, en tout cas, ses sentiments à elle.

Merde.
Alors que je suis bientôt parti, je reviens sur mes pas. Le regard grave, les gestes suspendus et je suis déboussolé. Je la fixe, droit dans les yeux. Je dois la confronter, et elle aussi va devoir me confronter. Si j'ai raison de me fier à cette intuition... Elle va peut-être me reconnaître.
« Tu es orpheline, n'est-ce pas ? »
Allez Alek. Crache le. « Tu es née à Moscou, et tu as été à l'orphelinat de Venediktov ? »
Putain. Dis oui... Je t'en supplie. « Вы счастливы* ? »
Je ne tremble plus et le temps semble s'être arrêté.

C'est impossible...


* Vy schastlivy? : Tu vas bien ?

©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 25

Sablier : 0

Double Compte : Nope

Convictions : Le monde appartient à tout le monde...

Avatar : Alycia Debnam Carey


MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Sam 4 Aoû - 21:12

Merry... Christmas ? Feat Aleksei L. Venediktov


Visiblement mon ton sec et abrupte a produit son petit effet à en juger par la tête d'ahuri qu'il me tire. On dirait qu'il a vu un revenant ! Je suis partagée entre l'envie de lui rire au nez ou lui donner un mouchoir tellement il à l'air décontenancé. Mais bon je suis pas vraiment d'humeur non plus, quand on me chauffe les nerfs après pour que ça redescende c'est le parcours du combattant, d'autant que je le vois qui semble chercher ses mots pour répondre à ma question. Il est hésitant, commence par me dire que sa soeur s'appelle Alycia puis tout en essayant d'en dire davantage il se décide à lâcher la statue à laquelle il semblait se rattacher comme à une bouée et se rapproche de moi.

Je fais un pas en arrière pour marquer immédiatement une distance avec lui, je sais pas vraiment ce qu'il me veut mais la tout de suite j'ai l'impression de parler à un mec qui serait en train de redescendre d'un fixe d'héroïne et qui me prendrait pour sa soeur de qui il a été séparé "il y a longtemps" d'après ses mots. Puis il ajoute que lorsque j'ai parlé russe il a cru... Il a cru quoi ? Qu'il y avait forcément un lien entre nous ? Même si sur le coup je ne dis rien c'est vrai que son histoire est assez bizarre quand même. Mais bon je dois pas être la seule fille qui porte comme prénom Alycia et qui est née en Russie, le destin serait vraiment trop ordonné je trouve ça juste improbable.

Du coup je choisi de ne pas rentrer dans un débat stérile et je l'observe. Etrangement la situation commence peu à peu à me mettre mal à l'aise tout comme lui, comme si... Je ne sais pas c'est étrange, peut être que je déborde un peu trop d'empathie Et lorsque finalement j'ai envie de faire un pas dans la discussion il me dit de laisser tomber avant de s'en retourner d'ou il est venu. Je le regarde qui commence à s'éloigner.

J'essaie de comprendre pourquoi et comment il pourrai me prendre pour sa soeur, cette histoire est invraisemblable d'autant que je n'ai pas de frère aussi loin que je me souvienne, et il est vrai que mes parents m'ont toujours dit qu'ils n'étaient pas au courant concernant le fait que j'ai ou non des frères et soeurs alors je ne sais pas et finalement c'est encore lui qui vient me sortir de mes pensées.

« Tu es orpheline, n'est-ce pas ? »

Mais putain c'est qui lui ? C'est quoi cette farce ? Y'a t'il quelqu'un dans cette école qui à décidé de jouer avec mes nerfs ? Comment il pourrait viser juste à ce point ? J'essaie de me contenir et de rien laisser paraître quand il enfonce le clou en me demandant si je suis née à Moscou et si j'ai été dans un orphelinat du nom de Venediktov ! Et il oublie pas de me demander comment je vais en Russe non mais on marche sur la tête la !!!

Je prends une grande inspiration parce que la, la c'est pas normal !!! Ce mec ne me calcule pas jusqu'à maintenant et voila que lorsque je décide de rester à Poudlard pour UNE PUTAIN DE FOIS, il se ramène et commence tout bonnement à déballer ma vie, du reste le peu que j'en sais le tour est vite fait ! Je crois qu'il faut qu'il quitte mon champ de vision parce que ce genre de trucs ne me fait pas rire du tout, je me demande bien qui à pu lui donner autant d'informations sur moi.

Je sens trembler tout mon être, j'ai envie d'éclater mais une partie infime de mon être me pousse à comprendre à essayer d'en savoir plus. Est ce vraiment une blague vaseuse ? Il a quand même l'air touché en parlant de tout ça merde ! Ou c'est un fou, ou c'est moi qui disjoncte mais bon Ilya t'en as vu d'autres !

- Ecoute, t'es bien renseigné c'est cool ! Maintenant tu m'excuses si j'ai pas forcément envie de faire la causette avec toi.
Je soupire... Putain si en fait! Qui t'as dit tout ça bordel ? C'est quoi un pari ? Par je ne sais quelle magie t'as eu accès à des infos personnelles me concernant ?

Je commence à marcher pour aller dehors j'ai besoin d'air, je me retourne légèrement en le tirant par le bras et je lui dis :

- Vas y viens on va continuer cette discussion dehors j'étouffe ici !
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Ilya Wildsmith le Dim 5 Aoû - 2:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Sam 4 Aoû - 22:12


Merry... Christmas ?
Feat Ilya Wildsmith.
Le temps est suspendu, et dans mon esprit c'est Bagdad.
Je suis complètement fou, non, clairement je n'ai plus toute ma tête. J'ai du sauter deux, trois cases avant de sauter à pieds joints dans la folie. Pourtant, plus je la regarde et plus je me dis que je ne suis pas si fou, pas si con.
Ses gestes, sa façon brutale de répondre quand elle est en colère, c'est notre tempérament. Je me retrouve tellement en elle... J'ai bien l'impression d'avoir à faire à un miroir quand elle utilise les mêmes grossièretés que Diane tente en vain de me faire taire.
Putain, bordel. C'est mon langage à moi.
Cette carapace qui la fait se mettre en garde avant même qu'on attaque, prête à rugir avant que l'on grogne.
Non, c'est trop bizarre.

Elle ne me laisse même pas le temps de rétorquer, de répondre, de me justifier. C'est une boule de nerf incontrôlable... La même que j'eus été quand j'ai tout dit à Diane. Quand j'ai avoué que j'étais pas seul, et que je n'étais surtout pas celui que tout le monde pensait que j'étais.
Que j'ai avoué qu'elle existait... Et si.
Et si, elle avait été là depuis le début... Cette connasse de directrice aurait tout prémédité ?
Si j'ai vécu dans cette maison délabrée avec un fake père adoptif qui n'en avait rien à péter de moi, c'était parce qu'elle y serait elle aussi ... à Londres ?
Et moi, je ne vois ça que maintenant, m'abreuvant d'une haine qui n'avait de sens que par son absence.
Je suis trop con.

Et elle. Pourquoi elle ne me cherche pas ? Pourquoi elle ne me reconnait pas... ? Elle m'a oublié ? Ou alors on est tous les deux dans un délire complètement différent.
Mais j'ai fait mouche... Orpheline, Venediktov, Alycia. Une coïncidence, je veux bien. Mais pas trois.
Je vais pour la couper, la ramener sur Terre et surtout dans cette conversation, mais elle m'attrape le bras et me tire avec elle.
Ce geste, si je ferme les yeux. C'est le même... « Алексей, смотри!* » J'ai presque envie de rire, tellement c'est improbable.
Elle était sous mes yeux depuis tout ce temps, et je l'ai considérée comme cette intello secrète et coincée de la classe. D'un côté, valait mieux... Imagine deux minutes que j'ai voulu la draguer. Urk.

Je la suis et tout en descendant les marches, je remets ma chemise sur mes épaules. Je suis pas vraiment habillé pour aller dehors.
A la base, je partais chercher Joy... Pas ma sœur. Et Joy et la neige, ça fait douze donc j'étais sûr de ne pas devoir aller dehors. Et si ça avait été le cas, on aurait pu retourner à la salle commune.
Non là, je suis dans les escaliers avec Aly... Non, Ilya. Au moins, j'ai mon bonnet.
Je n'ose pas trop parler, on croise pas mal de monde. Ça rit, et pour ceux qui me connaissent, ce sont des regards curieux quand ils me voient en compagnie d'Ilya. Rah. J'ai même pas la force de les menacer d'un regard affable.
Je vois Joy qui va dans la Grande Salle, j'ai dans l'idée de l'appeler. Ne pas être seul dans cette épreuve étrange mais je me ravise et je suis Ilya jusque dans le parc.
C'est mon combat.
Y a quelques batailles à gauche à droite, mais on pouvait discuter tranquillement, sans être interrompus. Et cette marche du troisième étage jusqu'au hall sans se parler, m'a permis de devenir encore plus parano.

J'ai froid, putain.

« Écoute. » Je lui attrape le poignet pour qu'elle me regarde et surtout qu'elle ne se remette pas à faire les cents pas.
« Je crois bien... que t'es ma sœur. » Je lui lâche doucement le poignet, sur le qui vive si elle décide de partir en courant.
« Je sais c'est complètement dingue. » J'essaie de sourire derrière mon malaise. « Je m'appelle pas Venediktov pour rien. J'ai vécu là bas jusqu'à mes neuf ans... Quand tu as... Enfin qu'elle a été adoptée, et tu as ... Enfin, elle a subi un ... euh ... » Je regarde son cou et ses doigts. « T'as pas des cicatrices par hasard ? » Je lui montre mon cou plein de suie et mes doigts, comme pour l'encourager à me dire la vérité. Et que je puisse continuer.

Si elle les a, c'est elle.


* Aleksey, smotri ! = Aleksei, regarde !
 
©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 25

Sablier : 0

Double Compte : Nope

Convictions : Le monde appartient à tout le monde...

Avatar : Alycia Debnam Carey


MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Dim 5 Aoû - 2:06

Merry... Christmas ? Feat Aleksei L. Venediktov

J'étouffe littéralement, le fait d'être enfermée me va très peu en temps normal, mais avec ce qu'Aleksei vient de me lâcher comme bombes successives l'effet est amplifié comme jamais. D'ailleurs tiens, c'est vrai qu'il s'appelle Aleksei lui ! Ce prénom me dit quelque chose je... j'ai le sentiment de l'avoir déjà entendu ailleurs,avant... Bref, je suis bien trop énervée pour me disperser davantage, je n'ai qu'une envie c'est de slalomer entre les élèves qui semblent s'amuser de me voir tirer un serpentard à bout de bras. Je me retourne d'ailleurs furtivement et le pauvre, on dirait qu'il est dépité, même pas foutu de faire une remarque à ceux qui se marrent j'ai l'impression qu'il est au moins aussi perdu que moi et ça me trouble d'autant plus.

Après de longues minutes nous voilà enfin arrivés à destination, je sens que je ne tiens pas en place que j'ai plein de choses à dire, que je me pose plein de question et avant que je me remette à gesticuler tout en vociférant et en posant des questions, c'est lui qui choisi de briser le silence tout en me saisissant le poignet.

« Je crois bien... que t'es ma sœur. »

Il me lâche le poignet, mais il semble sur ses gardes. Je l'écoute poursuivre, je veux comprendre alors je le laisse parler j'aviserai ensuite. Il me dit que c'est complètement dingue, j’acquiesce en levant les yeux au ciel mais très vite je le regarde de nouveau lorsqu'il reparle de cet orphelinat. Puis il semble être tellement certain que je suis sa soeur qu'il parle d'elle comme si c'était moi par moments, il s'emmêle un peu les pinceaux avant de finalement m'observer étrangement et me poser une question qui aura un impact sur moi que je suis loin d'imaginer...

« T'as pas des cicatrices par hasard ? »

Bon, Alycia, l'orphelinat Venediktov, et maintenant les cicatrices. C'est clair y'a un sérieux problème la, un gros gros problème. La vraie question c'est : Est-ce que j'ai envie d'y faire face ? Ou est-ce que tout ça va me mener ? Je comprends plus rien putain ! Ou il est parfaitement renseigné, ou il à un don de clairvoyance et il s'en amuse, ou il est complètement cinglé ou.. Ou je sais pas , j'en sais rien et ça me met dans un état de stress absolument détéstable, digne des passages à vide que je peux avoir ponctuellement. Mais voilà, peu importe laquelle de ces solutions est la bonne, je n'ai pas pour habitude de me dégonfler alors je reprends ma contenance qui me rend tellement de services dans les moments compliqués et je lui dit :

- Tu crois bien que je suis ta soeur ? Mais.. écoute au risque de te décevoir, à ma connaissance j'ai pas de frère, alors je sais pas si tu t'amuses, comment tu sais toutes ces choses sur moi mais vraiment, si c'est un jeu arrête toi vite avant qu'il y ai des répercussions désastreuses.


Je m'entends lui parler et je me dis mais sans déconner si par je ne sais quel entité il s'avère que nous avons réellement un lien fraternel, il va vraiment se demander qu'est ce qu'il à fait pour mériter d'avoir une soeur comme moi.. Je
souris et me pince la lèvre nerveusement et puis après tout je me dis que j'ai pas grand chose à perdre alors je décide de me passer de mots parce que parfois les actes ont beaucoup plus d'écho. D'un geste que je veux délicat pour ne pas le faire fuir, je sors de ma veste une petite fiole et je me place juste devant lui. Je bois une franche gorgée qui laisse rapidement apparaître mes cicatrices.

-Je crois que c'est pas la peine que je te dise ou elles sont étant donné que tu portes de la suie exactement à l'endroit de mes cicatrices et personne n'est censé savoir ça à part mes parents donc je vais juste essayer de rester calme et te demander une dernière fois comment tu sais tout ça et qu'est ce que tu me veux à la fin ? Je peux pas être ta soeur c'est juste impossible !
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Ilya Wildsmith le Mar 7 Aoû - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Dim 5 Aoû - 14:13


Merry... Christmas ?
Feat Ilya Wildsmith.
Pas de frère.
Le monde semble s'effondrer sur lui même.
Pourtant tout ce que je lui raconte semble faire mouche. Elle a l'air de... Si c'est une série de coïncidence, c'est vraiment très étrange. Trop étrange. Et même si nous sommes dans un monde de magie, je doute que cela soit du à un sortilège et que ça arrive tous les jours.
Ne disons-nous pas qu'entendre des voix, c'est mauvais signe même chez les sorciers ? Alors les séries de coïncidences aussi.
C'est impossible. Et j'ai beau me le répéter, je m'accroche encore à cet espoir feint.
Pourquoi, aujourd'hui, ce serait elle ?
Pourquoi aujourd'hui, le jour de Noël, je la retrouverai ? Elle n'a même pas l'air de savoir qui je suis, elle a même pas de frère...
Comme si, dans cette vie là, je n'avais jamais existé. Comme si je me trompais de chemin... Et pourtant, je continue de me persuader du contraire...

« Putain. Je ne joue pas. » Je grince des dents, je chuchote presque. Mon agacement commence à prendre le pas sur la surprise et le chaos qui m'entourent. Je fronce légèrement les sourcils.
Alors c'est comme ça que se déroule nos retrouvailles ? En chiens de faïence, prêts à exploser à la moindre étincelle ? L'un prêt à tout ... et l'autre qui semble perdu et avoir oublié la moitié.
Non, elle n'a rien oublié. L'orphelinat, l'adoption, Alycia... Elle a juste oublié son frère.
Elle m'a oublié moi. Alors que j'ai passé mon existence à me souvenir, à l'encrer si profondément en moi que j'ai cru que j'étais elle. Que je pouvais voir à travers elle.
Cette fille... Ilya.
Je n'ai jamais fait attention parce que j'étais trop obsédé par Alycia, à la retrouver en Russie. Puis je suis tombée éperdument amoureux de Diane, et même si Alycia était omniprésente, l'ombre de Diane prenait plus de place dans ma vie qu'une éventuelle recherche. Mon regard a été biaisé depuis si longtemps...
Elle était sous mes yeux, depuis tout ce temps... Et je n'ai rien vu.

Je la regarde boire une potion et ce que j'ai toujours imaginé prend forme devant moi. J'ai un sursaut, un haut le cœur...
Putain. C'est elle.
C'est à peine si je l'écoute, je regarde ses cicatrices en fronçant rageusement les sourcils.
Cet enculé, si je le trouve... Il est mort.
Je m'avance, plus près encore et je touche du bout des doigts son cou. Ces marques indélébiles d'un passé douloureux.
Et mes larmes roulent jusqu'à s'écraser sur le sol.
« Je suis tellement désolé. » Je serre si fort les dents, je tente de respirer entre mes larmes, mon soulagement, ma déception... Ma haine et mon amour. C'est un combat sans merci que se livrent mon esprit et ma conscience. « Je suis vraiment désolé. »

Comment tu sais tout ça ?
Je la prends dans mes bras et je la serre fort contre moi, je pleure toujours. J'ai l'air idiot, faible et pourtant mon étreinte est forte et rassurante. « Я это знаю. Потому что я твой брат. Я это знаю. Потому что я почувствовал те же боли.* » Je sanglote, et j'ai mal au ventre. Je pourrai gerber tout mon déjeuner. « Que tu t'appelles Alycia ou Ilya... Ça ne fait pas de doute, tu es ma sœur. Tu es ma близнец**. Tu es né le 31 octobre 1979, non ? » Je la relâche, lui tiens les épaules et la regarde dans les yeux, même si je vois flou à cause des larmes. « Moi aussi. A Moscou. Notre mère est morte en nous donnant naissance, et on ne sait rien de notre père. »
Je lui parle comme si c'était la Alycia, non, mon Alycia. Je lui donne tout ce que je sais, je la noie sous les informations. Je m'en fous de paraître dingue, elle doit savoir que je sais tout. Que je suis la personne annoncée qu'importe si la méthode est maladroite. « Est-ce que tu te souviens de pourquoi tu as ces cicatrices ? En fait... Tu te souviens de quoi ? »
Pour m'avoir oublié, elle a du soit occulter, soit subir un traumatisme intense... Ou un coma ?

La même taille, le même nez, le même regard, la même morphologie. Notre différence réside dans nos regards, elle est plus clémente et je suis bourreau. Elle a les cheveux clairs et je les ai foncés. Son regard hypnotique et pénétrant de sa couleur émeraude alors que le mien est mystérieux, insondable par de sa couleur noire.
Et pourtant, on se ressemble. Même tempérament, même accent...
Et je l'ai jamais regardée. Même pas un peu... Alors qu'il était évident que c'est elle. Je ne l'ai jamais écoutée parler, jamais entendue rire... Jamais, parce que j'étais dans un autre monde.
Il a suffit d'une phrase en russe en 6 ans pour... pour que je la regarde.
Il m'aura fallu 6 ans de haine pour me rendre compte que ça ne servait à rien.

Elle est là.

Ilya est Alycia. Ilya est ma sœur.
Ilya...


Faites qu'elle ne fuit pas ou ne me prenne pas pour un fou. Car si ce n'est pas elle... De quoi j'aurais l'air ? Mais tout ça... Tout ça. C'est elle.
Ce sentiment de connexion, cette envie irrépressible de la prendre dans mes bras.
Je pensais qu'on se retrouverait heureux, on crierait, on rirait et je la prendrai dans mes bras avec tellement d'amour que ça déborderait. Je sortirai de ce tunnel, pour de bon...
Là nos retrouvailles sont déstabilisantes. Je ne me retrouve pas, et je ne sors pas du tunnel. J'ai envie d'appeler Diane, lui dire qu'elle est là... Mais.
Elle me prendrait pour un fou, je crois que Diane et Ilya se connaissent. Il faut que je sois sûr... Sûr de moi, faire confiance à cette intuition et creuser.

On va devoir s'apprivoiser, se livrer... Ne plus nous cacher sous nos masques.
Être nous, en somme.


* YA eto znayu. Potomu chto ya tvoy brat. YA eto znayu. Potomu chto ya pochuvstvoval te zhe boli. = Je le sais. Parce que je suis ton frère. Je le sais. Parce que j'ai ressenti les mêmes douleurs.
** bliznets = jumelle.


©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 25

Sablier : 0

Double Compte : Nope

Convictions : Le monde appartient à tout le monde...

Avatar : Alycia Debnam Carey


MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Mar 7 Aoû - 20:23

Merry... Christmas ? Feat Aleksei L. Venediktov


Le fait que je pense qu'il se joue de moi l'énerve profondément et mon intuition me dit qu'effectivement il ne joue pas. Sa gestuelle et son regard si interrogateur ne trompent pas, il est bel et bien persuadé que je suis sa soeur et personne ne lui à fait part d'aucunes informations quelles qu'elles soient. Alors... Alors qu'est ce qui peut bien m'arriver ? Comment pourrais-je ignorer un fait si important de ma vie ? Un frère c'est pas rien quand même ! Ce n'est pas comme si on venait m'apprendre que j'avais un balai qui m'attend bien au chaud dans un des coffres de Gringotts.

Je ne sais plus quoi penser ni même quoi dire et lorsqu'il aperçoit enfin mes cicatrices, mon état émotionnel ne s'arrange pas. Il fond littéralement en larmes en touchant du bout des doigts ces marques que je met chaque matin un soin particulier à cacher. Mes souvenirs à leur sujet sont vagues, très vagues mais mes parents adoptifs ont tout fait pour que je puisse vivre sans avoir a me rappeler certaines souffrances. C'est eux-mêmes qui m'ont appris à camoufler ces blessures et aussi invraisemblables que cela puisse paraître je sais désormais qu'Aleksei ne ment pas, qu'il ne joue pas. Certains aspects de notre conversations auraient pu être de simples coïncidences mais vu la tournure que prend les choses et le coeur qu'il met pour essayer de me faire entendre raison je suis bien obligée d'admettre, sans toutefois comprendre tout ce qui nous arrive, que le hasard n'a plus rien à faire dans tout ça.


Il me prend dans ses bras, il me serre fort, pleure et tout à coup je croule sous les informations, il me les envoie dans un flux quasiment ininterrompu. Je suis tellement déstabilisée par la situation que mes bras ne le touchent pas je suis comme bloquée suspendue, comme si je flottais dans ses bras. J'essaie de comprendre, et surtout d'assimiler tout ce qu'il me dit, en Russe notamment, je bloque lorsqu'il me parle du fait que je suis sa jumelle. Je recule instantanément hochant la tête de gauche à droite et reprenant mes cent pas lorsqu'il me demande de quoi je me souviens ?

Je suis comme une lionne en cage , de quoi je me souviens ? Mais c'est justement tout le problème bordel, je vis avec un trou noir perpétuel mais comment le lui dire ? Comment lui dire que parfois j'ai le sentiment d'être incomplète, le sentiment qu'il me manque quelque chose ou peut être même quelqu'un... Rhaaa je suis perdue je tourne en rond, je sens son regard appuyé et ça me perturbe encore plus, mais qu'est ce qui va pas chez moi putain ? C'est clair et net ce soir je téléphone à mes parents je crois qu'il est grand temps que je leur pose certaines questions. Je sais qu'ils veulent mon bien alors s'il y a des choses que je dois savoir, ils me les diront.

Je fini par cesser de m'agiter et je m'assieds au sol ramenant mes jambes vers moi en tailleur, comme pour essayer de capter un semblant de sérénité, je souffle un grand coup...

- Je..pfff, je sais pas d'accord ? Je sais rien de ma vie ou presque, j'ai des absences, des vides. Je suis comme un puzzle géant et il me manque des putains de pièces ! Et toi... Toi t'arrives et tu me dis tout ça, franchement je serai pas un minimum lucide je te prendrai pour un fou.

Je glisse ma tête entre mes mains avant de poursuivre :

- Je sais bien que tout ça ne peut pas être dû au hasard, c'est impossible, aussi impossible que le fait que tu puisses être mon frère et pourtant je sais pas quelque chose me pousse à te croire, mais... Mais je peux pas, je... Il faut que je comprenne avant d'envisager quoi que ce soit tu comprends ?

Je relève la tête et je cherche à planter mon regard dans le sien, si vraiment je suis tout ce qu'il prétend à ses yeux alors il comprendra et il m'apportera son soutien...
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3800

Sablier : 0

Double Compte : Maeve & Crabbe

Convictions : ♦ Elle n'est pas morte. ♦ La nuit et le jour ne peuvent exister l'un sans l'autre.

Associations & Clubs : ♦ club d'échec. trésorier. ♦ batteur. équipe de quidditch, serpentard

Matières en Option : Sortilèges - Potions - Métamorphose - Histoire de la magie - Arithmancie. - Etude des runes.

Avatar : Tyler Joseph.

Crédits : vocivus. (Avatar) - Joy (Gif)

MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith Jeu 9 Aoû - 9:28


Merry... Christmas ?
Feat Ilya Wildsmith.
Ça semble être le chaos.
En réalité, si je n'étais pas assez maître de mes sentiments, je suis persuadé que je me laisserai engloutir par tout ça. Ça semble tellement irréaliste que j'ai l'impression d'être à l'extérieur de mon corps, comme incapable de maîtriser quoi que ce soit. Spectateur d'un concerto absolument ignoble.
Si j'avais imaginer, ne serait-ce qu'un instant, qu'elle ne me reconnaîtrait pas, qu'elle ne se souviendrait pas de moi...
Je n'arrive pas à y croire. En fait, même si je suis persuadé d'avoir trouver Alycia, j'ai surtout l'impression de devoir apprivoiser une étrangère. Même si mon cœur et mon corps sont irrémédiablement attirés par elle, maintenant que j'en suis certain... Ma tête, elle, se le refuse. Elle doit marquer l'arrêt. Pour moi, et pour elle surtout.
Alors c'est étrange, mais quand elle prend de la distance, je me sens... soulagé ?

Le choc émotionnel est terrible pour nous deux. On marche sur des œufs et on se toise pour voir la réaction de l'autre.
J'avais en tête l'image de cette petite fille blonde aux yeux verts qui riait beaucoup et faisait bien trop de plans sur la comète pour que je les suive tous... Aujourd'hui, elle me ressemble trop. Est-ce les douleurs qui l'ont rendue si dure ? Est-ce ses oublies qui lui ont fait perdre une partie de son âme ?
Même si je suis heureux de l'avoir trouvée, je suis déçu de ne pas la voir heureuse...
C'est de ça dont parlait Diane ? Est-ce que je me suis interdit d'être heureux alors que je rêvais qu'elle le soit ?
Et cette fille là, Ilya. Elle a l'air bien, mais pas entière. C'est le sentiment que j'ai toujours eu, l'impression d'être défait à moitié, comme si je n'étais plus capable de faire mon lacet. J'avais peur aussi. J'ai très peur du noir... Et j'ai marché dans les ombres, dans les ténèbres parce que j'étais seul, défait...
Je suis en mesure de la comprendre mieux que personne. Elle a trouvé surement une famille ou quelqu'un qui compte pour elle, quelqu'un qui lui donne encore l'envie de vivre.
Comme j'ai réussi à trouver ça chez Diane...

Je la vois se remettre à faire les cent pas et je baisse la tête en signe de résignation. Elle est pire qu'une lionne en cage...
Aurions-nous des soucis de concentration dans la famille ? Je me permets de sourire à ma réflexion interne.
Nous étions différents et tellement ressemblants.
C'était notre force.
Et j'ai cru que ça continuerait de l'être... L'espoir, la surprise... Et j'ai peur qu'elle ne m'accepte pas... Après tout, douze ans se sont écoulées sans que je puisse voir son visage. Douze ans où on a du nager l'un sans l'autre dans un torrent d'horreurs. Chacun ses cauchemars, et nous devions les affronter seuls.
J'aimerais encore m'excuser. Je renifle bruyamment à plusieurs reprise avant de reprendre contenance.
Moi aussi j'ai besoin de temps pour gérer tout ça, j'ai besoin de temps pour comprendre... Me persuader que je n'ai pas rêvé. Et cette sensation quand je l'ai prise dans mes bras, d'avoir un second souffle, cette légère électricité qui nous reliait avec difficulté... C'est elle. Et ça restera elle, à vie.

Est-ce que je me sens triste maintenant que je l'ai trouvée ?
Mon éternelle condition d'être malheureux m'allait-elle au final ? Est-ce que je deviendrai sage maintenant qu'elle était là ? Sera-t-elle déçue que son frère soit un connard ?
Elle me connait. Du moins, elle sait qui je suis. Alek, le gars qui joue, qui ricane... Celui qui n'a pas peur des sentiments puisqu'ils n'existent pas.
J'ai toujours cru qu'après Poudlard, je pourrai expier mes fautes...
Le destin en a décidé autrement.

Elle s'assoit, et je la regarde.
Cette position. Elle le faisait aussi quand elle avait peur de quelque chose, elle rentrait dans la chambre en pleurs, je fronçais les sourcils, et elle s'asseyait sur mon lit, les genoux repliés contre sa poitrine et elle puisait dans une force invisible, une armure, une protection autour d'elle.
Vide. Puzzle.
Un déni ? Peut-être. Je pourrai tout lui balancer de but en blanc mais je l'ai déjà énormément chamboulée. Je ferai peut-être mieux de...
Impossible que tu sois mon frère... Mon cœur saigne. Je ne sais pas pourquoi j’interprète cette information de cette manière, mais j'ai pris un coup de poignard au cœur. Elle est donc déçue que ce soit moi, n'est-ce pas ?
J'ai envie de ressouder mon âme, mais pas au détriment de souffrir davantage... Est-ce qu'un souvenir biaisé était plus supportable que la réalité ?
Comprendre pour avancer. Oui. Comme aux échecs. Analyser et jouer.

Néanmoins, c'est plus fort que moi. J'essuie mes larmes encore présentes avec un peu trop de rage, je laisse de la suie sur mes joues. Je suis fatigué d'avoir autant pleuré. Je suis une vraie gonzesse en ce moment.
Et je me referme. Je protège le peu qu'il reste de moi, de mon cœur... « Je comprends. » Je mens, je ne comprends pas... J'avais besoin d'elle, de ses sourires, de sa chaleur... Je comprends quoi en fait ? Qu'elle est déçue ?
Je n'avais jamais envisagé cette possibilité. Je suis anéanti.
Mais, et si j'interprétais mal ?
« Prends le temps qu'il te faudra, je ne serai jamais loin. » C'est une vérité.

Je la laisse au sol, pose un regard dépourvu d'amour, vide. Pose ma main sur ses cheveux avant de soupirer. « A bientôt, A.. Ilya. »
Et je quitte ses cheveux, son âme...
Peut-être sa vie, si encore une fois, elle ne veut pas de moi.
Je le mérite, je l'ai abandonnée.
Et c'est en direction du château que je vais... Je vais chercher Joy.

Un sourire, j'ai juste besoin d'un sourire, même si je ne le rends pas...

©️ FRIMELDA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith




Revenir en haut Aller en bas
Merry... Christmas ? | ft. Ilya Wildsmith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]
» [Silver Beards VS Mr.4 & Miss Merry Christmas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Hogwarts :: Troisième étage-
Sauter vers: