AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Nous manquons de Serpentards et de Poufsouffles !
Venez repeupler les verts et les jaunes ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

oh christmas tree (seamus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 488

Sablier : 25

Double Compte : mione + moira

Convictions : ses propres intérêts, sa liberté

Associations & Clubs : batteuse de l'équipe de quidditch + club de botanique + association de quidditch + commentatrice de match de quidditch

Matières en Option : soins aux créatures magiques + botanique + sortilèges + métamorphose + potions

Avatar : phoebe sexy tonkin

Crédits : tag pour l'avatar

MessageSujet: oh christmas tree (seamus) Lun 13 Aoû - 20:17


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Aujourd’hui sonne le dernier jour de cours avant les vacances et ta valise enfin prête, tu cours dans les couloirs à la recherche d’une personne en particulier. Tes cheveux virevoltent au rythme de ta course et après être passée par le septième étage pour demander une information à la Grosse Dame, tes pas se dirigent tout droit vers la Grande Salle où selon le portrait de la salle commune des lions, se trouverait Seamus Finnigan. Il aurait rejoint selon elle la Grande Salle il y a de ça une demi-heure en compagnie de ses amis et sans plus tarder, non sans avoir oublier un remerciement pour celle dont les talents de chants étaient plus que tout remis en question, tu continues de courir sans t’arrêter. Tu esquives avec une facilité déconcertante les personnes qui se trouvent sur ton chemin, certains râlant, d’autres te dévisageant incrédule. Et les ignorant à la perfection, tu continues de courir, descendant les sept étages sans t’arrêter. La liberté sur le bout de tes phalanges, tu as le sourire léger et tes soucis actuels te semblent bien loin. Parce que ce matin alors que tu préparais ta malle pour rentrer chez tes parents, tu as une idée. Une idée de génie, sans vouloir te vanter, souhaitant marquer la fin de l’année 1996, la fin d’une ère certaine. Et pour t’aider à la réaliser, une seule personne s’est imposée dans ton esprit. Pas de Serpentards, pas de Serdaigle à la trahison facile. Non. Une seule et unique personne, aux couleurs de Gryffondor, à l’accent irlandais un peu trop prononcé et pourtant si charmant. Seamus. Seamus avec qui ta relation n’est synonyme que de légèreté. Pas de prise de tête avec lui, juste une légèreté et une bonne entente naturelle. La fluidité d’une relation qui a le mérite de te faire oublier tous tes tracas. Ce qui aujourd’hui, est la relation rêvée pour toi. Une bonne rivalité au quidditch agrémentée de conneries en tout genre en dehors du terrain. Le tout mixé à des discussions soudainement sérieuses et agrémenté de flirts presque innocents. Ta relation avec lui est bien différente de toutes celles que tu entretiens et pourtant, tu ne pourrais te passer de sa compagnie. Elle n’est pas sobre, elle est pétillante et peut s’enflammer à chaque instant mais cependant, tu sais que dans votre amitié particulière réside une simplicité touchante, deux adolescents rythmés par les mêmes envies et dont la complicité n’est décidément plus à prouver. Parce quand on vous observe d’un regard extérieur, on voit simplement deux âmes unies, dans une concordance parfaite qui jouent comme des enfants.

Arrivée au rez de chaussée, tu aperçois Seamus sortir de la Grande Salle accompagné par Dean Thomas et dans ta course, tu ne parviens pas à t’arrêter. SEAMUS !! Cries-tu, souhaitant le prévenir de la tornade qui s’apprête à s’abattre sur lui alors que brusquement, tu plaques le lion au mur, te bousculant contre son torse, celui-ci arrêtant ta course à toute allure. Tu bougonnes quelques secondes sous l’effet du choc et relèves ton visage vers le sien. Salut ! Sourire en coin alors que tu restes quelques secondes dans cette position, prenant soin de rendre mal à l’aise son meilleur ami. Bon bah je vais vous laisser… Faites pas trop de cochonneries tous les deux ! - Oui fais donc ça ! A plus tard... Et une fois que le second Gryffondor a disparu de la circulation, tu t’éloignes un peu de son meilleur ami en éclatant de rire. Toujours autant jouissif dis donc. Dans ton regard brille une lueur de malice et avec un sourire entendu, tu décides de lui faire part des raisons de cette brusque intervention. J’ai eu une merveilleuse idée tout à l’heure ! J’espère que t’es chaud parce que… Ta main se glisse dans la sienne et tu le tires derrière toi alors que tu te remets à courir, cette fois-ci en direction de la réserve des balais de l’école. On y va de suite ! Ton rire vient résonner dans les couloirs du château tandis que tu traines un Seamus dans l'incompréhension la plus totale derrière toi. Qu'est ce que tu disais ? Seamus a le don de te faire tout oublier.


♚ ♚ ♚

Les balais enfin récupérés, vous arrivez devant le Saule Cogneur à bout de souffle. Tu n’as toujours pas expliquer en quoi consiste ta merveilleuse idée au lion et tu lâches enfin sa main, te retournant vers lui, la neige crissant sous tes bottes, la neige tombant dans vos cheveux. Accio Décorations de noêl ! Dis-tu en sortant ta baguette, sous le regard interrogateur de Seamus. Tu ricanes doucement en voyant sa tête tandis que une boîte de décorations volent vers vous, tout droit venant du château. Tu réceptionnes la boîte entre tes mains alors que les balais sont posés au sol et avec un grand sourire, plutôt fière de toi, tu lui annonces ton plan. On va décorer le Saule Cogneur. J’espère que t’as pas peur de mourir !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 52

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Lun 13 Aoû - 22:52


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Valises bouclées sans avoir pris la peine de plier correctement ses fringues — pourquoi faire ? Il avait obligé un pauvre première année à sauter sur sa malle pendant qu'il s'évertuait à vouloir la fermer correctement tout en jurant dans sa langue natale d'en venir à bout. Il était plutôt heureux de quitter Poudlard et de renouer avec sa douce patrie. Limerick était tout simplement magnifique à cette période de l'année, plutôt pressé de retrouver la maison et le phare Finnigan perchée sur une falaise face à l'océan déchaîné. Dean ne pouvait malheureusement pas venir passer les vacances chez l'Irlandais cette année, se sachant déjà obligé à devoir subir la présence de ses grands-parents paternels moldus et sorciers du côté de sa mère pour un réveillon riche en fumés. Un métissage culturel parfois dure à supporter, surtout quand la magie venait terroriser des pauvres retraités ignares d'un monde qui ne cessait pas de les dégoûter. Uniforme abandonné, il quitta la salle commune en compagnie de son meilleur ami, vêtu tout simplement d'un jean, d'une chemise à carreaux et d'une grosse veste en jean. Le froid hivernale ? Une blague pour lui. Il portait dans son cœur le feu de la connerie, des flammes qui venaient le cajoler et le maintenir au chaud face à un décembre enneigé. Les deux lions allèrent profiter d'un dernier repas chaud dans la grande salle, s'installant à la tablée des rouges pour dévaliser les délicieux mets. Comme toujours, il souriait en écoutant ses amis parler de leurs projets tout en essayant de rester éveillé aux paroles d'un Neville amoureux d'une flore dont il avait rien à carrer. Il hochait la tête tout en engloutissant son repas entre les mots bourgeons, putréfaction et mort. Il en fallait beaucoup plus pour lui couper l’appétit, noyant une bouchée dans une gorgée de jus de citrouille. Le lion avait hâte de terminer cette année riche en émotions, du sourire des filles aux bagarres sous la pluie. Peut-être que quatre-vingt dix-sept viendra le soulager et le préserver de perspectives moins aussi accidentées.

Bâillement craché, il quitta la table en compagnie du félin qui lui parlait de la prochaine coupe du monde de Quidditch. Il haussa un sourcil interrogateur et outré lorsqu'il osa lui demander quelle équipe il allait soutenir. « Really mec ? Après six ans à se fréquenter t'oses me le demander ? Les Crécerelles de Kenmare espèce de sale petit enfoiré !  » Dean se mit alors à rigoler tandis qu'il comprit enfin que celui-ci était en train de se foutre de lui. Seamus secoua la tête et mêla son rire au sien dans l'insouciance d'une jeunesse bien consommée. SEAMUS !! Puis tandis qu'ils passèrent les imposantes portes mordorées de la grande salle, une tornade de force cinq prénommée Ava se jeta sur lui pour le plaquer contre le mur sous le regard médusé de son meilleur ami. Venait-elle enfin de réaliser à quel point il était parfait ? Souhaitait-elle faire des bébés là tout de suite dans un placard à balais ? Faut signer où ?Salut ! L'Irish se contenta de lui sourire avec charme, accueillant sans mal dans ses bras ce corps féminin qu'il ne se lassait pas de détailler dès qu'elle avait le dos tourné. Ava c'était une amie avec qui il finirait un jour derrière les barreaux, une évidence à ses yeux à force de se laisser entraîner dans des plans foireux. Mais il adorait ça, il aimait voir dans ses beaux yeux la flamme de la témérité. Dean préféra alors les laisser pour aller terminer sa valise sous l’œillade complice de son meilleur ami. Ava n'était pas du genre à les ménager, elle qui n'avait pas peur de dire ce qu'elle pensait. Son rire communicatif fit battre le cœur du lion qui souriait de ses trente-deux dents — plus pour longtemps mon grand. J’ai eu une merveilleuse idée tout à l’heure ! J’espère que t’es chaud parce que… Sa main se glissa dans celle du félin qui n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche pour lui répondre que l'aiglonne le tirait pour le kidnapper dans un plan qu'ils allaient plus tard, très vite regretter. On y va de suite ! Il laissa échapper un rictus amusé, partant sans vraiment savoir dans quoi il allait s'embarquer. Il était comme ça Seamus. Courage teinté de témérité, le goût de l'aventure dans l'âme et les flammes éternelles d'un feu brûlant dans son cœur échauffé.

Puis le froid d'un parc endormi sous un épais manteau blanc, la neige venant se coller à ses cils alors qu'il suivait la jolie brune, les bras chargés de vieux balais subtilisés dans un des placards d'un Rusard qui finirait par s'en apercevoir et brailler. Accio Décorations de noêl ! Le rouge et or s'écarta de justesse pour ne pas se prendre la boîte poussiéreuse dans la gueule qu'elle réceptionnait dans ses mains, fière de sa future connerie. On va décorer le Saule Cogneur. J’espère que t’as pas peur de mourir ! What ? Il laissa tomber le tas de branches censées être des balais pour observer l'arbre énervé s'hérisser à l'approche des deux adolescents. « Putain j'en suis !  » Il se frotta les mains puis laissa glisser sa baguette tempétueuse de sa manche pour la saisir. Il ne savait pas comment elle avait pu pondre une telle idée et pourquoi il ne l'avait pas eu avant elle ? Il fit quelques pas dans la neige en direction du saule, des pas prudents comme-ci il s'approchait d'un animal sauvage et dangereux. Une branche s'éleva alors et vint fouetter l'air pour lui sommer l'ordre de ne pas faire un pas de plus. « Dammit ! Calme toi  ! Banzaï pas content, Banzaï veux casser des gueules !    » Il retourna au niveau de la jolie brune, les bras croisés contre son torse à prétendre réfléchir à un moyen de faire ça sans perdre un membre. « Tu peux arrêter d'être belle s'il-te-plaît ? Tu  me déconcentres et Saul Branleur aussi par la même occasion. Cordialement.  » Il se gratta le haut du crâne avec sa baguette, l'autre main sous le menton l'air faussement pensif à prétendre chercher un plan élaboré. « On le brûle ?  »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 488

Sablier : 25

Double Compte : mione + moira

Convictions : ses propres intérêts, sa liberté

Associations & Clubs : batteuse de l'équipe de quidditch + club de botanique + association de quidditch + commentatrice de match de quidditch

Matières en Option : soins aux créatures magiques + botanique + sortilèges + métamorphose + potions

Avatar : phoebe sexy tonkin

Crédits : tag pour l'avatar

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Mar 14 Aoû - 8:31


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Emmitouflée dans tes habits d’hiver, tu exposes ton plan à ton partenaire de crime. Décorer le Saule Cogneur. A première vue, le plan semble très simple. Après tout, qu’y a t-il de plus simple que d’habiller un arbre aux couleurs de Noël ? Seulement, il est de réputation connue que le Saule Cogneur est tout sauf un arbre comme les autres. Capricieux, la violence réside dans l’essence de ses branches. Cette mission est tout simplement une mission suicide mais l’idée est telle que tu ne pouvais te permettre de passer à côté. Surtout pas sans Seamus. Parce que dans son coeur, brille la flamme d’un courage sans précédent, une témérité mortelle si caractéristique du lion qui réside en lui. Parce qu’il est comme ça, Seamus. Il te suit sans réfléchir dans tous les plans foireux que tu peux imaginer. Parce que vous êtes la version cheap et étudiante de Bonnie and Clyde, parce que vous deux c’est à la vie. Mais surtout à la mort, vu ce que vous apprêtez à faire. C’est pourquoi tu n’es absolument pas surprise quand tu l’entends accepter ta proposition sans aucune once d’hésitation. Je savais que je pouvais compter sur toi ! Tu as une moue satisfaite sur le visage alors que tu observes à ton tour l’arbre déchainé se réveiller tout doucement. Le saule semble par ailleurs prévenir Seamus, lui donnant un avertissement alors que l’irlandais s’approche prudemment de l’arbre, l’air fouetté par une longue branche de celui-ci. Dammit ! Calme toi  ! Banzaï pas content, Banzaï veux casser des gueules ! Une grimace passe sur ton visage, sachant que la tâche sera hardue. Il suffit d’observer le saule pour le comprendre. A peine Seamus a-t-il avancé vers lui que l’arbre comprend que deux étudiants dont le courage n’a d’égal que leur folie s’apprêtent à lui faire vivre un moment désagréable. Mais hors de question de se dégonfler. Finir l’année quatre-vingt-seize en beauté est en partie l’une des raisons qui t’ont poussé à entraîner Seamus dans un plan aussi dangereux que irréalisable. Pourtant, tu sais que quoi qu’il en coûte, il vous en faudra pour décider de faire marche arrière. En résumé, ce n’est pas au programme. Loin de là.

Tu peux arrêter d'être belle s'il-te-plaît ? Tu  me déconcentres et Saul Branleur aussi par la même occasion. Cordialement. Déclares Seamus dont les compliments te vont toujours droits au coeur. Compliments que tu accueilles avec légèreté, le coeur au bord des lèvres, le sourire flatté. Parce que si votre relation n’est synonyme que d’envies insensées, c’est dans ces moments qu’elle te touche, dans la douceur dissimulée et que tu te rends compte que jamais tu n’échangerais ta place avec quelqu’un d’autre. Mais comme d’habitude, aucun remerciement, simplement de la douce provocation alors que tu t’avances d’un pas chaloupée vers le gryffondor. Tes doigts parcourent doucement ses bras croisés contre son torse, sentant sous tes phalanges dansantes ses muscles saillants. Merlin, merci le quidditch. Visage relevé vers le sien alors tu lui adresses ton plus beau sourire. Dans tes yeux, brille une lueur qui n’avait plus brillé depuis quelques temps. Une étincelle de vie, loin de l’air las et blasé arboré en ces temps courants. C’est mon activité préférée… Te déconcentrer Seamus… Tu maintiens cette position quelques secondes, prenant soin de garder encore quelques secondes cette attitude charmeuse que tu adores lui destiner avant de muer ton sourire en un fin rictus moqueur. Puis, franchement, tu peux parler. Tu fais mouiller toutes les minettes avec ton accent et ton petit cul. Pour ce qui est du saule cogneur par contre... Et seul Merlin sait que tu ne t’empêches pas de le regarder sous toutes les coutures quand il passe au détour d’un couloir.

Le saule cogneur continue de s’agiter à mesure que vous avancez, ses branches zébrant l’air tandis que le gryffondor semble réfléchir au plan qui convient le mieux pour se lancer dans l’offensive. On le brûle ? Tu hausses un sourcil et le regarde l’air de dire seriously are you kidding me ? avant d’hôcher négativement la tête, refusant la première idée lancée en l’air. J’sais que t’adores faire cramer et exploser les trucs mais crois-moi, c’est pas ça que tu veux exploser. * Tu t’arrêtes un instant, consciente du sous-entendu et tu te retiens d’éclater de rire. Enfin, c’que je voulais dire. C’est qu’on veut le décorer pas en faire du bois pour cheminée. Tu fais glisser ta baguette rangée dans ta botte et jouant avec celle-ci dans ta main, tu observes le front plissé l’arbre agité. On pourrait tenter de l’immobiliser quelques secondes afin de pouvoir s’élancer dans les airs. Seulement… Ton regard se porte de nouveau sur Seamus, un air faussement attristé, une impression factice d’acceptation forcée de la réalité sur le visage. Primo, ça durera pas assez longtemps pour qu’on puisse faire ce qu’on a à faire tranquillou pépouze. Secondo, on est des tapettes question magie. Pas sûre qu’à nous deux on puisse le pétrifier et même, quelques secondes. Au fond de toi, t’as le coeur tambourinant, l’adrénaline se glissant progressivement dans tes veines, réveillant au fond de toi un courage certainement mortel et dévoilant ton envie irréfléchie de te lancer tête baissée dans quelque chose de périlleux. Et si la présence de Seamus semble booster un peu plus ces sensations soudaines, elle a aussi le mérite de faire sentir d’une certaine façon en sécurité. Allez savoir pourquoi. Mais bon, j’imagine qu’on a que ça en réserve pour l’instant.Va falloir faire avec. Tu pointes ta baguette en bois de houx vers le saule et avec un regard entendu, tu lances tout d’abord un premier sortilège. Petrificus Totalus !

Lancé de dés :

1 (action quasi  improbable) : Le sortilège atteint sa cible de plein fouet et semble calmer le Saule Cogneur quelques secondes. Tu profites de cet instant de répit pour lancer un balais au Gryffondor et d’enfourcher le tien. C’est maintenant ou jamais !

2-10  : Le sortilège atteint sa cible de plein fouet mais n’a pas l’effet escompté. Au lieu de calmer l’arbre, le sort a l’effet inverse. Celui s’agite d’autant plus et donne un coup de branche au sol à quelques mètres de là où vous vous trouvez. Spontanément, tu pousses le lion sur le côté, vous faisant tomber dans la neige tous les deux. Vous allez très certainement mourir mais putain, ça en voudra le coup.

*:
 





Dernière édition par Avalon Eagles le Mar 14 Aoû - 9:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Mar 14 Aoû - 8:31

Le membre 'Avalon Eagles' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 2



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 52

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Jeu 16 Aoû - 16:09


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Une dernière, juste une dernière connerie avant de retrouver sa patrie. C'était presque inévitable quand il se retrouvait en compagnie de l'aiglonne, celle-ci n'ayant pas peur de tomber avec lui. Ava aurait sans doute faite une excellente lionne, elle avait ce côté sauvage et enflammé, apanage des félines carminées. Son sourire s'élargissait tandis que dans le parc enneigé, le froid venait les torturer. Il souffla un instant sur ses doigts tout en serrant fortement sa baguette dans ses mains gelées. Il ne portait pas de gants l'Irlandais, il s'en foutait, il préférait ressentir les afflictions hiémales, fils d'une nature qu'il aimait célébrer en toute saison. Ava était belle sous la neige, admirant un instant les flocons givrés se perdre dans sa chevelure ébène, les traits hantés par une témérité qu'il partageait avec passion. Il aimait les filles aventureuses, celles qui n'avaient pas peur de se salir et d'être décoiffées. La superficialité était une chose qu'il n'appréciait pas chez les demoiselles, celles-ci ne trouvant jamais grâce à ses yeux. Mais la Serdaigle n'avait pas besoin de peinturlurer ses traits pour exister en toute beauté, elle lui faisait penser à une guerrière tout droit sortie de l'odyssée, prête à se battre contre des géants et faire briller les flammes olympiennes de l'impétuosité. C’est mon activité préférée… Te déconcentrer Seamus… Et il en faisait constamment les frais. Que ce soit lors des cours ou en plein vol sur son balai. Il avait toujours dans son champ de vision une Ava prête à le faire tomber pour entendre son sourire. Puis, franchement, tu peux parler. Tu fais mouiller toutes les minettes avec ton accent et ton petit cul. Pour ce qui est du saule cogneur par contre... Son rire éclaboussa la nuit qui tombait doucement sur le domaine, secouant la tête, un brin embarrassé mais désireux de ne point lui montrer. Il avait cette fausse assurance Finnigan, se cachant constamment dans l'humour et les bêtises pour voiler aux regards des profanes un manque de confiance bien enterré. « Faudra me présenter les minettes en question alors ! Que je les fasse ronronner.  » Un rire tandis qu'il retrouvait l'allure inquiétante d'un Saule qui n'était pas prêt à se laisser conquérir sans se débattre un petit peu contre les deux sorciers.

J’sais que t’adores faire cramer et exploser les trucs mais crois-moi, c’est pas ça que tu veux exploser. Dammit. Le lion laissa échapper un rictus tandis qu'il se grattait la barbe, un brin décontenancé par la tournure de phrase. Elle voulait le rendre fou ? Ce pauvre garçon qui luttait tous les jours contre une libido adolescente qui ne demandait qu'à s'exprimer. Enfin, c’que je voulais dire. C’est qu’on veut le décorer pas en faire du bois pour cheminée. Il chassa ses fantasmes de son esprit pour hocher doucement la tête tout en tapotant sa baguette dans la paume de sa main en fixant le saule séculaire. Ils finiraient bien par le dompter ce putain d’arbuste énervé. On pourrait tenter de l’immobiliser quelques secondes afin de pouvoir s’élancer dans les airs. Seulement… Il tourna son visage vers la brune pour l'écouter attentivement bien que ses lippes étaient décorées d'un sourire malicieux, prêt à bondir pour lui prouver à quel point il était attardé. Primo, ça durera pas assez longtemps pour qu’on puisse faire ce qu’on a à faire tranquillou pépouze. Secondo, on est des tapettes question magie. Pas sûre qu’à nous deux on puisse le pétrifier et même, quelques secondes. Son rire de nouveau tandis qu'il se tenait prêt à passer à l'action, mais si il avait une confiance aveugle envers la Serdaigle, ce n'était pas le cas des vieux balais sur lesquels ils allaient voler. Ils étaient sans doutes plus âgés que le saule lui-même, des brindilles oubliées dans un poussiéreux placard du rez-de-chaussé. Mais bon, j’imagine qu’on a que ça en réserve pour l’instant.Va falloir faire avec. Il hocha la tête et se plaça à côté de la brune pour la seconder et surtout faire barrage avec ses muscles contre les branches d'un arbre qui viendraient sans doute les maltraiter. Il se foutait d'être abîmé, mais cela serait un crime de voir cette beauté se faire défigurer.

Petrificus Totalus ! Le sort de la sorcière fusa à toute vitesse pour frapper le Saule qui sembla ne pas réagir à la magie des mots. Seamus perdit alors son sourire, son cœur se mit à battre son envie de survivre tandis que l'arbre était bien décidé à se venger des deux effrontés. Il fut pousser sur le côté par l'aiglonne qui venait de lui éviter de se manger de justesse la rancune d'une liane meurtrière qui vint exploser un des balais. Il roula dans la neige contre la sorcière et il se retrouva au dessus d'elle, la dominant avec son plus triomphant sourire. « Bah alors princesse ? C'est pas le moment de se reposer.  » Son visage était proche du sien et il balaya une mèche brune pour mieux admirer son insolente beauté. Le lion se redressa et aida la jeune femme à en faire de même, retirant la neige de ses fringues désormais trempée. « Si c'est pas le saule c'est la crève qui finira par nous tuer.  » Il grelottait un peu, récupérant sa baguette qui avait échouée à quelques mètres pour tenter à son tour d'amadouer l'arbre qui était quand à lui, bien décidé à l'emporter. « Immobulus ! »   Il pointa l'instrument magique vers les racines et un jet de lumière bleutée alla le frapper dans l'espoir que le sortilège de blocage soit assez efficace pour leur laisser le temps de pouvoir le décorer.

Les branches se mirent alors à ralentir pour se figer complètement, offrant enfin aux deux intrépides la perspective de voler vers des horizons triomphales bien qu'il n'en restait qu'un seul en état de marche. « Ce sont des balais ou des bouts de bois que t'as ramassé ? Sérieux Ava ! On va devoir se le partager ! » Il ouvrit ensuite la caisse contenant les décorations pour se transformer en sapin de noël vivant, décorant son cou de guirlandes et inondant ses poches de boules tout en laissant la serdaige en faire de même. Il enfourcha le vieux brossdur sans avoir la certitude que celui-ci supporterait son poids et celui de sa partenaire. Il laissa Ava prendre place sur le manche derrière lui, ajustant les mains de la sorcière sur son ventre pour qu'elle puisse bien s'accrocher.  « Je conduis et tu mitrailles ! Cramponnes toi bien beauté. »Il tapa du pied pour s’élever hors de la neige et fonça à toute vitesse vers les hauteurs de l'arbre figé dans l'hiver glacé. Combien de temps le sort allait-il durer ? Il en savait foutrement rien tandis qu'il se marrait déjà en zigzagant entre les lianes dans l'insouciance des lendemains.

chiffre pair : le sortilège réussi à immobiliser pendant un tour le saule cogneur.
chiffre impair : une fois dans les airs, le charme de blocage commence à s'estomper et l'arbre commence à se mouver dangereusement.






Dernière édition par Seamus Finnigan le Jeu 16 Aoû - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Jeu 16 Aoû - 16:09

Le membre 'Seamus Finnigan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 4



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 488

Sablier : 25

Double Compte : mione + moira

Convictions : ses propres intérêts, sa liberté

Associations & Clubs : batteuse de l'équipe de quidditch + club de botanique + association de quidditch + commentatrice de match de quidditch

Matières en Option : soins aux créatures magiques + botanique + sortilèges + métamorphose + potions

Avatar : phoebe sexy tonkin

Crédits : tag pour l'avatar

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Mar 4 Sep - 20:04


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Dans la neige, vos corps roulent des suite d’un acte de violence inévitable, laissant les traces de vos joies partagées, des joies d’être ensemble et de pouvoir réaliser l’impossible. Quand tu réouvres les yeux, Seamus te domine de toute sa splendeur et tu ne peux t’empêcher de sourire à ton tour en le voyant si triomphant, tel un lion qui aurait attrapé sa proie des suites d’une chasse particulièrement rude. Bah alors princesse ? C'est pas le moment de se reposer. Vos visages rapprochés, il n’aurait fallu qu’un simple mouvement de tête pour combler cet espace et donner vie concrètement à un flirt loin d’être innocent. Et pourtant alors qu’il vient dégager ton visage de ces longues mèches brunes, tu es comblée par tant de douceur et en silence, tu le laisses t’observer. Parce que derrière les flammes qui consument son coeur, il y a cette tendresse et cette douceur dans ses gestes qui le rendent si particulier. Proximité qui ne te dérange pas, toi pourtant peu tactile. Et finalement après quelques secondes à rester là dans la neige, vous finissez par vous relever. Si c'est pas le saule c'est la crève qui finira par nous tuer. Tu ries en balayant la neige qui se trouve sur tes habits. Effectivement, au pire, vous vous ferez tuer par l’arbre magique, au mieux, vous attraperez une bonne rhinopharyngite. Mais n’est ce pas ainsi que le métier entre ? Si, surement. Tu te baisses pour ramasser ta baguette magique et tandis que tu grelottes quelque peu, tu lui réponds : Ecoute, c’est les risques du métier ! Même si entre nous, ça serait mille fois plus fun de crever à cause du saule. C’est cheap de mourir à cause d’un rhume. Carrément indigne de notre génie. Seamus ramasse sa baguette et tu en profites pour lui donner une petite tape sur ses fesses en riant. Par contre, la prochaine fois que tu m’appelles Princesse l’irlandais, je vais te faire voir qui porte la culotte entre nous.

A peine Seamus a t-il lancé le sortilège que le Saule Cogneur s’immobilise. C’est votre chance, vous offrant enfin la perspective de mettre en action ton plan complètement inconscient. Seulement, sur les deux balais que tu as récupéré, il n’en reste plus qu’un seul en état de marche. Ce sont des balais ou des bouts de bois que t'as ramassé ? Sérieux Ava ! On va devoir se le partager ! - C’était soit ça, soit nos balais persos ! Et puis, fais pas genre que ça te dérange de devoir partager un balais avec moi ! T’exclames-tu à ton tour alors que l’irlandais se charge de décorations de Noël. Sans attendre, tu l’imites et alors qu’il enfourche le vieux brossdur de l’école, tu prends place derrière lui, ses mains venant ajuster les tiennes contre son ventre. Je conduis et tu mitrailles ! Cramponnes toi bien beauté. - Compte sur moi Monsieur Muscle ! Un coup de pied sur le sol pour décoller et vous voilà dans les airs. L’air siffle dans tes oreilles alors ton rire se mélange à celui du gryffondor. Il n’y a pas meilleure sensation que de voler et alors que vous zizaguez dans les cieux pour atteindre les hauteurs de l’arbre figé dans l’hiver, tes doigts contre les abdominaux de ton ami, tu n’imagines pas meilleur moment que celui-ci. C’est très certainement le meilleur moment de ce mois de décembre qui s’est avéré catastrophique et tu n’aurais pu rêver mieux que la compagnie de Finnigan pour finir cette année. Parce qu’il n’y a pas meilleur mélange que la fougue de l’irlandais et tes plans téméraires. Un duo explosif, un mélange subtil de stupidité qui te convient à la perfection, te complaisant un peu trop dans cette complémentarité singulière.

Arrivée à proximité des plus hautes branches du saule cogneur, tu dégaines une première et longue guirlande que tu entremêles avec un succès plutôt avéré autour de l’arbre. Le travail est encore long pour que le résultat final soit à la hauteur de vos attentes mais avec l’arbre immobilisé pour un temps, vous devez profiter pour en mettre le plus possible. Aussitôt fait, tu attrapes une boule dans la poche de ton partenaire de mission et tu tentes de la déposer sur l’arbre. Mais celle-ci tombe et vient s’écraser bruyamment dans la neige. Tu grimaces. Si installer une guirlande est plutôt utile à cette distance, mettre les boules se révèle être bien plus difficile. Le sifflement de l’air est bruyant et tu dois te rapprocher de l’oreille du lion pour pouvoir lui faire part de la prochaine étape du plan d’action. Rapproche moi du saule, on est trop loin pour y mettre les boules de Noël ! Aussitôt dit, aussitôt fait. Seamus avec une maitrise parfaite du brossdur te rapproche de l’arbre. Quand la branche est à proximité, tu juges la distance entre le balais et la branche et fais une prière silencieuse. Après tout, ce que tu t’apprêtes à faire est totalement suicidaire mais comme d’habitude, être avec le Gryffondor te donne l’avantage de repousser d’autant plus tes limites et de t’imaginer la vie que tu aurais eu si le choixpeau avait envisagé un seul instant de t’envoyer chez les lions. Ok, s’il m’arrive quelque chose, je compte sur toi pour dire au monde sorcier à quel point j’étais merveilleuse et à quel point tu étais fou de moi, ok ? Et d’un geste habile, tu sautes du balais pour venir te cramponner à une branche.

1-5 : Plusieurs décorations placées, tu quittes aussitôt le saule cogneur pour revenir sur le balais avec un rire étranglé. Ok plus jamais je fais ça.

6-10 : Certaines décorations sont placées mais alors que tu t’apprêtes à quitter l’arbre pour rejoindre Seamus, une bourrasque de vent éloigne le balais de l’arbre et tu te cramponnes d’autant plus à l’arbre.







Dernière édition par Avalon Eagles le Mar 4 Sep - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Mar 4 Sep - 20:04

Le membre 'Avalon Eagles' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 7



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 52

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Ven 14 Sep - 18:12


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Les problèmes, voila ce que représentait l'aiglonne aux yeux du lion. En plus d'être foutrement belle et bien foutue, elle avait dans le cœur ce même feu que portait l'Irlandais avec insouciance. Elle savait être distinguée et se foutre d'avoir les cheveux trempés et la goutte au nez. Après un roulé boulé magistral, ils s'étaient relevés et il constata avec froideur l'état de ses fringues trempées. La neige s'infiltrait dans tous les recoins, sentant la glace lui geler les pieds et d'autres parties bien plus importantes si il comptait se reproduire un jour. Il tapota sur son manteau pour enlever le surplus de poudreuse, amusé malgré tout et toujours pas refroidi à la perspective de conquérir le saule avec la jolie brune. Il souffla un instant sur ses mains pour les réchauffer alors que la Serdaigle grelottait sans pour autant déclarer forfait elle aussi. Ecoute, c’est les risques du métier ! Même si entre nous, ça serait mille fois plus fun de crever à cause du saule. C’est cheap de mourir à cause d’un rhume. Carrément indigne de notre génie. Un sourire de trente-deux dents, partageant avec elle cette conclusion. Ils n'étaient pas venu pour la grippe mais pour décorer un stupide arbuste — ce qui n'était pas plus intelligent non plus. Par contre, la prochaine fois que tu m’appelles Princesse l’irlandais, je vais te faire voir qui porte la culotte entre nous. Le félin se baissa alors pour récupérer son instrument magique, sursautant quand la brune lui donna une petite fessée. Il se retourna aussitôt, l'air faussement outré avant de rigoler. Par contre, la prochaine fois que tu m’appelles Princesse l’irlandais, je vais te faire voir qui porte la culotte entre nous. Seamus arqua un sourcil amusé, les bras croisé contre son torse en contemplant la jeune femme devant lui. Il aimait entendre son rire, il sonnait vrai et naturel. Il n'y avait pas beaucoup de filles dans cet école qui pouvaient se vanter d'avoir une telle assurance bien qu'il se doutait que derrière ce sourire parfait se cachait bien des fragilités. « C'est vrai que là tout de suite t'as plus l'air d'une gueuse ... Mais c'est sexy aussi hein ! » Un fin de rire tandis qu'il venait se placer à sa droite, face au saule qu'ils allaient bientôt profaner par de stupides idées. Il la regarda de haut en bas, faussement déçu tandis qu'il rajoutait en tapotant doucement sa baguette dans la paume de sa main. « Tu mets des culottes ?! Putain Ava quelle déception ! Puis admettons que ce soit toi qui la porte ... Je suis censé te l'enlever ? » Il lui tira la langue, l'abandonnant après sa réflexion pour laisser planer le mystère tout en camouflant son sourire con.

Trêve de plaisanteries, il était temps de montrer au saule boxeur qui étaient les patrons. Par miracle, le sortilège lancé par le gryffondor immobilisa sa cible et ils étaient prêts à s'envoler vers des horizons plus dangereuses. Aucune confiance pour la brindille enchantée qui allait leur servir de monture, mais avaient-ils d'autres choix ? C’était soit ça, soit nos balais persos ! Et puis, fais pas genre que ça te dérange de devoir partager un balais avec moi ! Clairement ça ne le gênait pas le moins du monde mais il se garda de le partager à la joliesse. Cependant, son sourire le trahissait alors qu'il prenait place sur le brossdur en attendant que sa partenaire se joigne à lui. Je conduis et tu mitrailles ! Cramponnes toi bien beauté. - Compte sur moi Monsieur Muscle ! Son sourire s'étira lorsqu'elle s'agrippa à lui, plaçant ses mains correctement contre ses abdominaux avant de s'élancer vers les cieux accompagné de la plus belle des étoiles filantes. Le vent froid de décembre venait les maltraiter mais il en avait rien à cirer, il riait en slalomant entre les lianes, insouciant comme jamais. Ava avait pour rôle de décorer l'arbre et il servait de chauffeur. Non pas qu'il n'aurait pas pu le faire, mais il était clairement plus lourd et moins agile que la jeune femme. Les décorations de Noëls pleuvaient et il admirait avec satisfaction le robuste saule perdre un peu de sa légende meurtrière. Rapproche moi du saule, on est trop loin pour y mettre les boules de Noël ! Le mot boule le fit marrer, révélant avec succès son âge mental tandis qu'il piquait doucement vers les branches avec aisance. Pour les joueurs de Quidditch, il était bien plus facile de voler que de marcher. Une seconde nature chez eux. Il attrapa à son tour une guirlande autour de son cou et la déposa sur une liane tandis que le balai restait figé dans les airs malgré l'emprise du vent glacé et de la neige qui recommençait à tomber.

Ok, s’il m’arrive quelque chose, je compte sur toi pour dire au monde sorcier à quel point j’étais merveilleuse et à quel point tu étais fou de moi, ok ? Seamus n'eut même pas le temps de répondre qu'il assista impuissant au saut de la brune sur le saule. La bouche entre-ouverte, partagé entre la peur et l’érection face à autant de bravoure de la part de cette cinglée. Non il ria, descendant un peu vers elle en vérifiant que le sortilège continuait de faire son effet. Tel un charmant petit singe, elle se déplaçait de branches en branches pour accrocher les sphères décorées de flocons enchantés. Ils étaient réellement en train de le faire ? Sur l'instant il ne réalisa pas le danger de la situation sauf quand une bourrasque le heurta en l'envoyant valser à quelques mètres de la Serdaigle qui dût lutter pour ne pas se faire emporter elle aussi comme une feuille décédée sous le givre d'un hiver criminel. Il fit un tonneau dans les airs et retrouva rapidement la maîtrise du brossdur, le cœur battant à la chamade tandis qu'il criait en direction de la sorcière. « DAMN DON'T DIE GURL ! » hurla alors le gryffon qui s'élança vers l'arbre, la main tendue pour qu'elle puisse la saisir et s'envoler avec lui vers une victoire amplement méritée.

Il effleura du bout des doigts les siens, prêt à la hisser derrière lui quand malheureusement le saule se réveilla de sa léthargie, levant les yeux au ciel vers une liane qui s'apprêtait à foudroyer l'irlandais. Dans un juron des plus grossiers craché en gaélique, il sauta de son balai qui alla s'écraser dans la neige tandis qu'il se cramponnait à la même branche que Ava. Il l'attrapa par la taille pour la serrer contre lui tandis qu'il avait du mal à garder l'équilibre sous les mouvements furieux du saule qui se débattait contre les deux indésirables. Il plongea son regard dans les iris de la sorcière tandis que ce qu'il apprêtait à faire était complètement dingue. Il pressa ses lèvres contre celles de l'aiglonne dans un baiser passionné, comme-ci c'était le dernier avant de crever. Juste pour la note dramatique bien qu'il avait secrètement aimé. « Maintenant je peux mourir ! Zero regrets ! Maintenant montes ! » Il se baissa pour que la brune grimpe sur son dos et une fois installée, il tendit la main pour attraper la première liane qui passa devant ses yeux, décollant de la branche où ils étaient échoués pour s'envoler dans les airs comme deux tarés sur une attraction foraine des plus dangereuses. Il cracha ses poumons, sa vie, son courage, sa folie tout en maintenant d'une main la sorcière sur son dos. « Accio brossdur ! » incanta alors l'irlandais en agitant sa baguette après avoir lâché prise. Ils tombèrent comme deux glands expulsés par un conifère lasse de les porter tandis que le balai s'envolait rapidement jusqu'aux deux sorciers.

Pair : Ils sont réceptionnés par le balai et ils arrivent à retrouver sans encombres la neige sous leurs pieds après un vol laborieux.

Impair : Ils tombent lourdement sur le balai mais celui-ci ne supporte pas le choc et s’emballe. Ils font plusieurs tonneaux dans les airs. Ava glisse de la monture mais est rattrapée par la main de Seamus jusqu'à qu'ils aillent s’écraser lourdement dans un gros tas de poudreuse qui amorti la chute mais qui leur laissera des bleus et quelques égratignures.







Dernière édition par Seamus Finnigan le Ven 14 Sep - 18:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Ven 14 Sep - 18:12

Le membre 'Seamus Finnigan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 4



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 488

Sablier : 25

Double Compte : mione + moira

Convictions : ses propres intérêts, sa liberté

Associations & Clubs : batteuse de l'équipe de quidditch + club de botanique + association de quidditch + commentatrice de match de quidditch

Matières en Option : soins aux créatures magiques + botanique + sortilèges + métamorphose + potions

Avatar : phoebe sexy tonkin

Crédits : tag pour l'avatar

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Sam 15 Sep - 0:50


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Tu mets des culottes ?! Putain Ava quelle déception ! Puis admettons que ce soit toi qui la porte ... Je suis censé te l'enlever ? Tes neurones assimilent l’information et tu souris satisfaire de cette répartie que tu lui reconnaissais avec bonheur. A ton plus grand plaisir, Seamus n’est pas le genre de garçon à rester silencieux devant une jeune fille comme toi. Il n’est pas du genre à se laisser faire, il réplique, réattaque, ne reste pas indifférent face à tes propos. Et ça te plait. Les idées lubriques se glissent dans ton esprit et tu te contentes de l’observer d’un air amusé, une lueur joueuse dans le regard. Tu te sais suffisamment joueuse pour continuer dans cette lancée, pour continuer cette joute qui de toute évidence aurait pu se finir autrement que par de simples paroles lancées en l’air. Cependant, le sujet n’est pas de savoir si oui ou non, le lion doit t’enlever cette supposée culotte. Là, devant le saule brutal, vous êtes prêts à faire vos preuves et à relever l’impossible : faire perdre de sa splendeur à un arbre à la réputation connue, aux nombres de victimes presques irréels, au serial killer des étudiants de Poudlard. Vous êtes prêts.


Seamus tape contre le sol et vous vous envolez vers les cieux. Aidée par l’habilité de ton partenaire sur un balais, tu décores l’arbre avec une main experte tandis que le pilier du parc perd en réputation à mesure que vous le ridiculisez. Mais les boules sont plus difficiles à installer que d’autres et sous une pulsion suicidaire, tu quittes le balais pour rejoindre les branches. Le travail semble être bien parti puisque telle la cousine du chimpanzé, tu escalades l’arbre avec une dextérité étonnante. Mais alors que tu t’apprêtes à rejoindre Seamus, une bourrasque de vent te fait perdre l’équilibre et tu agrippes les branches, apeurée par l’alternative tragique qui se dessine progressivement. Ton coeur accélère, tu as les sens en alerte et la peur s’infiltre progressivement en toi, tel un poison qui tue à petit feu. SEAMUS !! Appelles-tu à l’aide alors que l’irlandais se précipite vers toi pour te porter secours.

Ses doigts effleurent les tiens et alors que tu t’apprêtes à saisir sa main tendue, rassurée par l’idée de te sortir de là sans grandes égratignures, le saule cogneur sort de sa léthargie et une liane se dresse dans le ciel, prête à brasser l’air pour se débarrasser des opportunistes. Tu jettes un regard effrayé à Seamus. L’arbre s’agite à mesure que les secondes défilent et dans un acte aussi déluré que le tien, le gryffondor n’écoute que son courage et te rejoint sur ces branches infernales qui font preuve de leur violence légendaire pour vous expulser de là. Aussitôt, les bras de Seamus t’enserrent et tes mains viennent s’agripper à sa chemise de peur de tomber. De peur de t’éloigner de lui. Vos regards se croisent. Dans tes prunelles, une tétanie cruelle qui s’estompe dès lors que les lèvres du garçons viennent sceller les tiennes dans un baiser passionné. Tes bras qui s’accrochent un peu plus au col de son vêtement tandis que tu te laisses transporter par ce baiser qui provoque chez toi des sentiments contradictoires. A la peur s’est mélangée une surprise, acidulée à une surprenante appréciation de la situation. Situation catastrophique certes mais qui est adoucie par cette union nouvelle aux saveurs particulières. L’impression d’être en sécurité, ici, sur un arbre plus que violent, dans les bras d’un garçon possédant lui aussi ce goût de l’aventure. Seamus s’éloigne et tu restes pantoise.

Putain.

Mais la voix de Seamus te ramène à la réalité et tu te rappelles désormais pourquoi la situation était impromptue à ce genre de réactions. Maintenant je peux mourir ! Zero regrets ! Maintenant montes ! Tu ne cherches même pas à discuter et toujours silencieuse, tu t’exécutes. Rapidement, tu montes sur son dos et à peine t’es tu installée qu’il se lance dans les airs. Tu hurles, les yeux fermés. Tu vois ta vie défiler sous tes yeux, tu t’imagines le nombre de choses que tu aurais pu encore réalisé. Tu t’imagines la fin alors que tu continues de hurler, crachant tes poumons sous une peur inquantifiable. Si bien que tu entends à peine le sortilège de ton ami. Et subitement, vous vous retrouvez sur le balais avant de vous poser au sol des suites d’un vol plus que laborieux.

Aussitôt, tu quittes le balais et tu tires Seamus du balais afin de le mettre en sécurité avant que le saule cogneur ne décide de nouveau de vous donner un coup de liane. Tu as les yeux larmoyants et tu serres Seamus contre toi. Tu es rassurée ; rassurée que vous ayez survécu à cette décoration improvisée, rassurée que vous soyez sains et saufs. Merlin… On a réussi… Ta voix est tremblante et tu tentes de calmer les pulsations paniquées de ton coeur. Tes doigts relâchent quelque peu leur pression sur son col et tu te décales légèrement, le jaugeant quelques secondes du regard. Putain Seamus. On est en vie. Un rire vient s’étrangler dans ta gorge, un rire libérateur et incontrôlable. Un fou rire puis un soupir qui traverse tes lèvres alors que tu n’as pas cessé d’observer les iris du brun. Puis l’image surgit soudainement et retrouvant toute ta tête - l’impression d’être totalement atteinte ne te quittant pourtant pas, ta main vient rencontrer la joue du gryffondor. Je peux savoir ce qui t’as pris de m’embrasser ? T’as cru j’étais le lot de consolation simplement parce qu’on allait clamser ? Tu m’as prise pour qui hein ? Les sourcils se froncent mais il a tes envies sur tes lèvres. Des envies bien présentes, les résultantes de ces flirts que tu voulais innocents mais qui ne l’étaient pas. Quelques secondes suffisent pour que tu prennes ta décision et tes lèvres viennent de nouveau retrouver celle de ton partenaire de crime pour un tout nouveau baiser passionné, tes phalanges enserrant de nouveau son vêtement. Le coeur qui s’emballe et quand tu t’éloignes, tu as sur ton visage un sourire qui ne fait pas de doutes sur ce que tu penses. Maintenant, je peux me vanter moi aussi d’avoir pu participer. Zéro regrets non ? Les iris aux lueurs de complicité sensuelle et tu t’éloignes pour admirer votre oeuvre, le coeur battant à tout rompre. On s’en est pas si mal sorti au final ? J’ai hâte que Rusard s’aperçoive de notre cadeau de Noël. Par contre… Tu grimaces. La prochaine fois, pas de saule cogneur. D’autres idées connes oui, mais plus celle-ci. Trainant dans la neige, tu récupères d’un coup de baguette magique les affaires empruntés. On va boire un chocolat chaud pour se réchauffer ? J’ai bien d’autres idées mais j’suis pas une fille facile. Ricanement léger alors que sur tes lèvres demeurent la saveur gourmande de l’Irlande.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 52

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus) Sam 15 Sep - 2:22


oh christmas tree
avalon w/ seamus
♚ ♚ ♚


Elles étaient passées où ? Par quelle sombre magie noire elles avaient pu disparaître ? Son cœur battait à la chamade tandis qu'il retrouvait le sol sous ses pieds enfoncées dans la poudreuse, le souffle coupé par la douleur qui venait enfin lui rappeler ce qu'il avait perdu — ses couilles. Sans gêne, il en oublia ses manières pour plonger la main dans son pantalon et replacer correctement ses vifs-d'ors maltraités. Il expira à cause de ses mains glacés et il fût soulager de sentir qu'elles ne s'étaient pas envolées. Merlin… On a réussi… Ava était contre lui et il renoua enfin avec le présent tout en réalisant à quel point ils avaient été tarés. Ils regardèrent un instant le fruit de leur effort et il laissa apparaître un sourire satisfait sur ses lippes à côté de l'aiglonne. Ils allaient entrer dans la légende ce soir et il était plutôt fière d'avoir partager cette mission suicide avec la belle Serdaigle. Putain Seamus. On est en vie. Il ria alors de bon coeur, relâchant la pression après avoir cru mourrir une dizaine de fois. Il laissa la sorcière se décaler et il soupira d'aise, soulagé qu'elle ne soit pas blessée. Les mots lui manquaient, encore sous l'effet de l'adrénaline de cette insolente péripétie et d'un baiser qui lui avait rappelé à quel point il était hétérosexuel. Cette pensée fût très vite gommée par la gifle de Avalon qui fit alors sortir le lion des méandres lubriques de ses pensées. Je peux savoir ce qui t’as pris de m’embrasser ? T’as cru j’étais le lot de consolation simplement parce qu’on allait clamser ? Tu m’as prise pour qui hein ? Il souriait le con, de toute son arrogance féline en gardant ses mots dans sa gorge. La voir s'énerver était bien plus drôle et il s'était attendu à devoir payer l'effronterie de son baiser. Par contre, il fût décontenancé quand ce fût au tour de l'aiglonne de venir l'embrasser. Les iris écarquillées, il se laissa faire et il finit par fermer les yeux pour savourer chaque saveur de cette étreinte brûlante au cœur d'un décembre glacé. Qu'est-ce que cela signifiait ? Il ne se posa pas de questions, profitant de l'instant présent tandis qu'elle se reculait déjà avec regret. Maintenant, je peux me vanter moi aussi d’avoir pu participer. Zéro regrets non ? Le lion resta figé, l'air con, comme un puceau devant la bombe de l'école qui lui avait sourit. Il se gratta la barbe, souriant en reprenant peu à peu ses esprits. On s’en est pas si mal sorti au final ? J’ai hâte que Rusard s’aperçoive de notre cadeau de Noël. Par contre ... La prochaine fois, pas de saule cogneur. Le gryffondor laissa apparaître un sourire amusé sur ses babines, les bras croisés contre son torse sous la neige et face à l'arbre —  leur arbre désormais. « T'es complètement barrée tu le sais ? Et t'embrasses un peu trop bien à mon goût ! » Il prit le baiser de la belle pour un jeu, sachant pertinemment qu'elle aimait avoir le dernier mot sur tout. Mais putain il avait un peu trop apprécié l'Irlandais. Il fit quelques pas et alla se placer à côté d'elle pour admirer le saule qui avait retrouvé son calme. « Si on rentre pas dans la légende après cet exploit je ne comprendrais pas ! Bien joué Eagles ! » Il leva la main pour partager un highfive puis il alla ramasser le balai en même temps qu'elle récupérait le surplus de décoration que le saule avait rejeté. On va boire un chocolat chaud pour se réchauffer ? J’ai bien d’autres idées mais j’suis pas une fille facile. Il se mordit la lèvre inférieure avant de rigoler, s'approchant de la brune pour l'attraper par l'épaule afin de l'étreindre sur le chemin qui les menaient au château. « Moi suis une fille facile ... Problème ? T'façon suis pas en état alors va pour le chocolat. J'ai perdu deux cognards dans la bataille ... » Il posa la main sur son cœur et se mit à chanter Amazing Grace dans l'oreille de la brune, en hommage aux deux soldats morts pour l'exploit — ses testicules.

FIN.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: oh christmas tree (seamus)




Revenir en haut Aller en bas
oh christmas tree (seamus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» dortoir de Ron, Harry, Seamus, Neville et Dean
» INTRIGUE [Sept.] Quand Seamus cesse d'y croire...
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» ∆ Tree Hill - Caroline du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Hogwarts :: Environs du chateau-
Sauter vers: