AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Nous manquons de Serpentards et de Poufsouffles !
Venez repeupler les verts et les jaunes ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

topic commun ϟ repas en commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 69

Sablier : 2

Associations & Clubs : /

Avatar : Diego Barrueco

Crédits : HalfBlood avatar & gif (aka me)

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Mer 14 Nov - 19:50

And I was running far away. Would I run off the world someday ?


. Hormis quelques bobos sans importance, bien que Faith ait pris un peu plus cher que le reste de la troupe, vous vous en sortez pas mal. Ce genre d'épreuve n'est pas pour les maladroits visiblement, et ça risque d'être compliqué pour le reste pour la jaune. Mais puisqu'ils sont tous dans le même bateau, pas question de la laisser derrière.

Après une nuit difficile pour tout le monde et une longue journée, ils pouvaient enfin aller manger. Du moins, en donner l'illusion à leurs estomacs douloureux. Tout le monde l'acceptait en silence. Pour la plupart. Le serpent de leur équipe avait bien dans l'idée de diminuer un peu plus leur patience, en tentant d'en avoir plus que sa part, avant de prendre ses aises en s'éloignant du groupe, faisant naître cette sensation de tiraillement désagréable. Décidant qu'il valait mieux qu'il s'éloigne un peu et leur offre un peu de calme sans sa présence, Ash s'éloigna avec les filles pour se poser un peu et enfin manger.

Les filles parlaient dans leur coin, tandis qu'Olivia faisait revenir Goyle par la force du sort. Même s'il aurait bien aimé lui dire de le laisser dans son coin pour un peu de silence supplémentaire, il devait admettre que les effets du sort devenaient pénibles. Ash donnerait n'importe quoi pour avoir une cigarette à ce moment précis. Un moyen de se détendre.

Ses yeux se posent sur Gregory qui se pose enfin avec eux, chouinant encore dans sa barbe. Les verts qui clament toujours être si supérieur, se retrouvent être les plus insupportables. Et sans aucune bonne manière, mais ça, ça dépend à qui ils parlent. Olivia, qui est une sang-mêlé, n'a pas le droit à sa politesse, puisqu'il lui arrache presque son bol des mains, alors que la jeune femme n'est visiblement pas au mieux de sa forme. Et Ash se retient à grande peine de ne pas lui faire avaler le bol avec le reste de la soupe.

-T'aurais pu attendre qu'elle te réponde ! Tout ce que tu vas gagner, c'est nous casser les noix à avoir envie de pisser toutes les deux minutes.

Si Ash apprécie un minimum des épreuves pour avoir le don de lui faire penser à autre chose que son monde de torture quotidienne, il en vient à détester la cohabitation avec le serpent. Avant de pouvoir laisser sa ration à la Serdaigle, seule de ses connaissances, Faith le devance. Inutile d'en proposer trop à Olivia, qui semble déjà bien malade. Ses yeux se posent de nouveau sur le feu de camp, écoutant distraitement les conversations.

-Peut-être qu'ils nous demanderont de pousser Goyle dans le lac noir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 1273

Sablier : 32

Double Compte : avalon + moira

Convictions : répondre intelligeamment même aux traitements inintelligents

Associations & Clubs : fondatrice de la s.a.l.e

Matières en Option : tout les cours sauf la divination, of course

Avatar : emma watson

Crédits : delreys pour l'avatar, frimelda pour la signature, icon de tumblr

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Jeu 15 Nov - 11:31

Retrouver @Harry Potter après une telle épreuve te fait véritablement le plus grand bien. Ses retrouvailles inopinées te donnent l’impression d’un retour aux sources bien mérité et tu ne rêves que d’une seule chose alors que le survivant prend soin de s’inquiéter pour toi - chose que tu n’aurais très certainement pas fait de toi-même, c’est retrouver votre salle commune chaleureuse et t’asseoir auprès du feu. Regarder Harry et Ron jouer aux échecs, entendre Dean et Seamus discuter joyeusement et grimacer quand tu entends Parvati jacasser avec Lavande. Et être aux côtés de ton meilleur ami te donne l’impression d’être un peu à la maison. Cependant, tu ne peux t’empêcher de t’inquiéter à ton tour. Que ce soit pour lui ou pour vos amis. Parce que tu n'arrêteras jamais de te faire du mourron pour eux, connaissant leurs habilités à se fourrer dans des situations toutes plus incongrues les unes que les autres. Tu hôches doucement la tête alors que tu fronces doucement les sourcils, donnant à visage cerné une plus grande dimension à la fatigue qui l’habite. Tu essaies d’analyser si l’élu ne te dit pas ça simplement pour te rassurer. Après tout, ça serait bien son genre de minimiser ce qu’il a. Mais à première vue, il ne semble pas dissimuler quelconques vérités et un soupir de soulagement s’échappe de tes lèvres. Et pourtant, il réside au creux de ton coeur cette concerne à son sujet. Harry te répond qu’il n’a pas vu Ron pour l’instant et ton visage s’étire dans une nouvelle grimace. Votre nouvelle proximité est évidente et tu ne peux t’empêcher de t’inquiéter un peu plus pour lui que pour les autres. Cependant, la réponse du Potter te fait sourire et tu hôches la tête résignée. J’espère que tu as raison. Parce que je vous connais tous les deux. Je sais à quel point vous aimez vous attirer des ennuis. Tu plisses les yeux l’air de dire “et ne me contredis pas, tu sais que j’ai raison” avant d’éclater d’un rire franc et sincère - le premier depuis quelques temps quand Harry évoquait la poule de Seamus. Une poule sérieusement ? J’espère qu’il ne va pas la faire exploser elle aussi. Ton regard suit celui de ton meilleur ami et tu regardes @Theodore Nott qui se tient là, à vos côtés avant qu’il ne disparaisse tu ne sais où avec Briséis. La méfiance vis-à-vis du Serpentard semble être toujours de mise du côté de tes meilleurs amis et tu t’empresses de le rassurer. Mon équipe est très bien, ne t’en fais pas pour moi. Oui, même Nott. Sans lui, je n’aurais pas été dans le même état, tu peux me croire. Tu passes en silence les détails, préférant garder pour toi la manière dont il a pris soin de toi pendant et après l’épreuve. Harry te fait comprendre qu’il a un bon groupe et tu tiques un instant en entendant le nom de Parkinson. Mais tu t’abstiens de tout commentaire désobligeant à son sujet. Cependant, il est clairement possible d’apercevoir sur ton visage le mépris que tu éprouves pour la préfète des Serpentards. Seulement, Harry se retrouve bien trop loin de ses partenaires et tu soupires, agacée par cette règle complètement idiote. Tu comprends qu’il ne tardera pas être trainé de force jusqu’à ses coéquipiers et qu’il résiste du mieux qu’il peut pour rester à tes côtés. Et tu n’as pas envie que tout se termine déjà. Mais résignée, bien consciente que vous avez déjà trop profité du temps qu’il vous a été accordé, tu te contentes de le prendre dans tes bras, le poussant un peu vers ses partenaires afin que la tension soit de façon bien minime plus supportable. Pour faire perdurer votre moment. Protège les plus jeunes, d’accord ? Laisse pas le bulldog les martyriser. Petite moue attristée de devoir le laisser et tu t’accroches à lui comme une bouée alors que tu plonges ton regard chocolaté dans ses yeux émeraudes. Et surtout, promets moi de faire attention à toi. Je ne serais pas sereine tant qu’on ne sera pas retrouvé définitivement. Allez, vas-y… Soupires-tu en desserant ton empreinte. Mais au moment où tu t'apprêtes à lacher Harry, tu aperçois @Seamus Finnigan qui vous fait l'idiot pour vous montrer qu'il se porte bien. Grand sourire pour l'irlandais à qui tu adresses un grand signe de la main. Regarde Harry, Seamus se porte bien. J'suis soulagée par Merlin !. Puis finalement, tu décides à contre coeur de laisser ton meilleur ami être ramené de force vers ses coéquipiers et tu grimaces en le voyant être tiré de cette façon. Des mots d'affection prononcés silencieusement à son égard qu'il arrivera à décrypter sur tes lèvres, tu le sais. Puis, tu te retournes vers @Silas Hitchens . Où est Nott ?





Dernière édition par Hermione Granger le Ven 16 Nov - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 226

Sablier : 22

Double Compte : Ambitious dreamer : Nausicãa Ponds& Lost princess : Ariange Hugo

Convictions : Enfant ayant grandis au milieu de diverses cultures, elle n'a que faire des origines de tout un chacun. Bien qu'elle ait certains préjugés sur les sangs-purs, se montrant médisante envers ceux prônant la supériorité du sang.

Associations & Clubs : Membre du Daily ainsi que du club de botanique

Matières en Option : DFCM; Potion; Botanique; Métamorphose; Sortilège + Arithmencie&Soins aux créatures magiques

Avatar : Damn Vanessa sexy Morgan

Crédits : vava : ©damn georgous Taliesin signa: ©astra

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Ven 16 Nov - 12:11

Membres endoloris, plaies à peine soignées, le feu peinait à trouver grâce à tes yeux, nuances orangés qui devraient pourtant raviver la flamme de ton existence. Lasse, ton regard se porte sur la foule, scrutant des détails ci et là, absence du désir de t'assurer de l'état de l'un de tes proches. Seule envie coulant en tes veines, celle de fuir cette foule immonde afin de recouvrer cette solitude salvatrice. Pourtant, cela t'es impossible, il te fallait remercier ce maudit sort pour cela. Pourquoi tu voulais pas faire des études de briseuses de sort, cela aurait put t'être utile tiens.

Du coin de l’œil, tu remarques @Seamus Finnigan qui semble soudainement emplie d'une énergie nouvelle, esquissant quelques gestes grotesques en direction de tu ne savais trop qui -et cela ne t'intéressais pas. De l'autre, tu relèves que @Ruben Haywood s'éclipse, allant tu ne savais trop où -et cela ne t'intéressais toujours pas. Ce qui te laisse en compagnie de la princesse des glaces, miss @Daphne Greengrass, à laquelle tu adresses un regard absent de temps à autres. Pensées enivrantes te détachant de cette réalité pesante. Tes doigts tentent vainement de glaner une mince chaleur de ce bol de soupe qui t'es servis, pas vraiment appétissant, bien que l'appétit t'ai quitté depuis un certain temps. Pourtant, tu savais qu'il te fallait te nourrir. L'envie te manquant de t'effondrer lors de la prochaine épreuve pour une obstination idiote.

« Tu ferais mieux de manger, j'ai pas envie de t'trainer sur le dos car tu nous feras un malaise.» Simple paroles adressées à la vipère. Nonchalance persistante, attitude dédaigneuse, tu dis pourtant cela pour elle. Et pour toi aussi. T'avais vraiment pas envie de devoir la porter pour sa connerie. Ton esprit divague de nouveau, et c'est la voix du blaireau qui te rappel à la raison, lorsqu'il s'accroupit face aux demoiselles que vous êtes, révélant cette panière qu'il avait du dérober. Aucun son ne franchit tes lèvres, seul un sourire amusé y prend place, suivit d'un bref signe de tête adressé au robin des bois de votre équipe, pour tout signe de remerciement - tu ne saurais faire mieux dans l'instant présent. Et sans te faire d'avantage prier, tu prends toi aussi l'un de ces petits pains. On crachait pas sur la nourriture. Jamais.

Puis y a @Diane Wind qui apparait à tes côtés, sans même que tu n'ai relevé sa présence. L'ombre d'un sursaut se meurt dans tes gestes, tandis que tes opalines se posent sur cette dernière. « T'as une sale gueule, Wind.» Tu pouvais bien parler, vu ton état tout aussi lamentable, mais t'étais pas vraiment d'humeur à faire un effort. Elle aussi  d'ailleurs. C'était assez rare de la voir comme ça, bien qu'au fond, cela t'importe peu. « On est toujours en vie, plus ou moins entier, je supposes qu'on peut dire que ça a été.» Tes épaules se haussent dans une nonchalance redondante. Que de l’impersonnel, pas de réponse te concernant directement, t'aimais pas parler de toi. « Et toi ? T'as l'air prête à défigurer le premier qui te fera chier.» Une ombre d'amusement perce le creux de ta voix, regard complice que tu adresses à la blonde, tandis que tu mangeais ci et là.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 224

Sablier : 21

Double Compte : theodore nott and hawry pottah

Associations & Clubs : journaliste au daily, poursuiveuse pour son équipe

Avatar : ana de armas

Crédits : av/sarasvati

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Ven 16 Nov - 16:33

Lorsque tu croises le regard de @Willow Hohenheim, ton cœur s'emballe. Parce qu'elle te manque, parce qu'elle est en forme et ça te fait du bien de la savoir ainsi. Tes amis te manquent véritablement, les seuls que tu juges digne de parole et de sourire. La menace du serpentard n'a que pour seul effet de te faire rire froidement alors que tu l'attends, les bras croisés en le détaillant de haut en bas. Pas le moins du monde impressionnée par le lézard bas de gamme qui s’assoit à vos côtés, tu le vois engloutir sa soupe d'une seule traite et grimace à l'entente du bruit que sa bouche fait en avalant le tout. Il te prend le bol des mains et tu hausses les sourcils, quelque peu interloquée avant que Faith ne te propose le reste de sa soupe et tu es étonnée un instant, t'adoucissant à son sujet. Tes yeux se baissent sur sa soupe qu'elle te tend et un fin sourire poli étire tes lèvres. « Merci, mais ne t'en fais pas, je préfère me contenter du pain.. » Ash vient à ton secours mais à peine eut-il terminé d'énoncer sa phrase que tu attrapais un morceau de pain, en détachant un morceau et précisais d'un haussement d'épaule « De toute façon j'crois qu'il y avait un crachat dedans. » sourire franc moqueur en direction de Goyle, tu te désintéresses à nouveau rapidement de lui, peu vraiment dans l'esprit de vouloir dédier tes pensées et ton énergie une minute de plus à son sujet. Tu picores des morceaux de ton pain en fixant les flammes lorsque la jaune vous pose une question. Tes jades se relèvent avec amusement à la réponse d'Ash, tu croises son regard et un sourire moqueur se loge sur tes lèvres. « Faudrait-il encore que calamar géant veuille bien de lui.. » un murmure qui s'épuise alors que tu accueilles de nouveau les flammes de ton regard, tu finis par réellement songer à la question de ta coéquipière et par lui répondre. « On va peut-être devoir combattre quelque chose comme une bête.. » Tu attrapes l'autre petit pain d'une panière plus loin et te nourris un peu.

@Gregory Goyle @Faith Travers @Ash Belby






--- and she was
brave and strong and broken,
all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 188

Sablier : 32

Double Compte : bb harold

Convictions : toujours purs

Associations & Clubs : expulsé de l'équipe de quidditch pour manque de fairplay et jeu violent, membre effectif du club non officiel des mauvais garçons

Matières en Option : défense contre les forces du mal - soins aux créatures magiques - métamorphose - sortilèges - divination

Avatar : david prat

Crédits : loudsilence. (ava), astra (sign), vocivus (icons)

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Sam 17 Nov - 13:21

repas commun (souper)
sujet commun // équipe verte
T'as aucune classe et tu t'en fiches : elle veut pas de sa soupe, alors tu la prends. C'est tout simple, y'a même pas besoin de se poser de questions, le gaspillage c'est mal. Et t'as faim. Qu'importe le regard de travers des deux autres alors qu'ils n'hésitent pas à commenter. Tu fais que hausser les épaules, ils t'intéressent pas. Dire que tu vas passer la pire semaine de ta vie à cause d'eux, et qu'elle vient juste de débuter. Tu pousses un large soupir en terminant le bol, le mettant dans celui que tu viens de vider. @Faith Travers te regardes l'air presque furieuse, te mettant au défi d'avaler son propre bol qu'elle offre à la serdaigle. Franchement, c'est quoi cette attitude ? Elle s'est crue à bon-samaritainland, peut-être ? Tu lui offres un regard de dédain, la maison jaune et noir l'a bien contaminée, la pauvre sang-pure. Mais le pire c'est sans doute @Ash Belby et ses mots qui t'arrachent un sourire à moitié forcé et goguenard. Et il se croit drôle lui, en répondant qu'ils vont te jeter dans le lac noir. Qu'ils essaient les couillons. @Olivia Sargent n'est pas en reste d'ailleurs, et bon dieu que ça commence mal avec toute l'animosité qui viens d'eux. « J'vous emmerde. » C'est si grave que ça d'avoir faim ? Tu lèves les yeux au ciel, il te manque à mort @Vincent Crabbe et si tu savais qu'il n'était qu'à cinquante mètres de toi, tu les planterais là direct. Tu relèves la tête, espoir maigre de le voir débarquer comme il le fait souvent, mais toujours pas en vue. Tu commences à déprimer sec, mais t'as pas le droit ni l'envie que les membres de ton équipe le voient, alors tu leur tourne résolument le dos, ne participant que d'une oreille à la conversation. Combattre une bête ? Et quoi encore ? « Tu t'es cru dans un conte de fée ? » Tu marmonnes, y'a que dans les contes de fée que les gens doivent combattre des monstres. Et y'en aura pas assez pour toutes les équipes, ça, tu le vois bien, t'es pas suffisamment con pour pas le voir. « Ils vont pas nous balancer ça, y z'ont pas assez en stock. » Tu termines ton idée malgré tout, histoire qu'ils comprennent bien eux aussi. Crabbe, lui, il aurait eu la réponse, mais il est pas là à cause des idées pourries du directeur. C'te plaie.



(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3638

Sablier : 52

Double Compte : suzy hufflebones, perfect selwyn.

Convictions : l'égalité pour tous.

Associations & Clubs : batteur dans l'équipe des lions, association de quidditch, club de duel.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soin aux créatures magiques, divination, potion; dcfm.

Avatar : cody christian

Crédits : lotus graphics, old money (sig) gifs (tumblr & roma)

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Dim 18 Nov - 17:00

Le rouge fixait le feu brûlant en face de lui, profitant de sa chaleur pour oublier le froid d'une saison qui ne se lassait pas de le heurter. Son arcade le faisait souffrir, sentant déjà la migraine se pointer alors qu'il fixait son bol de soupe avec dépit. A croire que le but de ce tournoi était d'affaiblir les participants ... Un soupir alors que Ruben s'était éloigné un instant et que le lion en profitait pour chercher dans la foule le sourire de ses amis. Heureux de se cogner à celui de Hermione et de Harry tandis que les iris chocolatées et absentes de son meilleur ami l'inquiétait. Il ne doutait pas des compétences de Dean, ce mec était une machine de guerre quand il s'y mettait. Mais il aurait aimé cueillir au coin de ce feu un peu de chaleur dans les yeux de son meilleur ami. Au lieu de ça, il se retrouvait prisonnier des glaces de la vipère @Daphne Greengrass et de l'aiglonne @Willow Hohenheim. Les deux sorcières ne souriaient que très rarement et cela commençait un peu à le déprimer. Heureusement que le blaireau @Ruben Haywood partageait son goût de l'humour décalé et de la franche camaraderie. Un jaune et noir qui revenait avec des victuailles volées, esquissant un fin de sourire alors qu'il battait des cils comme une duchesse après que celui-ci ait sous-entendu qu'il faisait parti du trio de ladies. « Bien joué Ruben ! » Il montra son pouce pour le remercier alors que Daphne lui tendait sa soupe et que Willow lui soufflait implicitement que si elle mangeait pas, elle serait un poids pour l'équipe. « C'est gentil mais Willow a raison ! Faut que tu manges ... Puis franchement elle a pas l'air si dégueulasse que ça. » Il trempa ses lèvres dans le bol pour en voler une gorgée, l'expression neutre alors que le bouillon ne lui vendait pas du tout du rêve. Malheureusement, il pouvait pas recracher devant les demoiselles sans passer pour un rustre alors il se sacrifia une nouvelle pour l'équipe. « Tu vois ? Délicieux ... » Il s'empressa de prendre un morceau de pain pour étouffer le goût infâme de cette potion tout droit sortie du chaudron de Rogue.

Willow se retrouva à discuter avec la préfète des jaunes alors que la poule retrouvait un peu de liberté sous les yeux du quatuor. « Vous avez des nouvelles de vos proches ? » Il savait qu'ils avaient tous plus au moins des frères et sœurs. Si Seamus était enfant unique, il voyait en ses amis une famille d'adoption, s'inquiétant de l'absence plus que remarquée de certains. Il prit une nouvelle gorgée de sa soupe, illustrant par ce geste hardi le véritable sens du mot courage. Fier fils de Godric Gryffondor, on ne pouvait pas le nier.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 328

Sablier : 11

Double Compte : el fuego finnigan, perfect selwyn.

Convictions : peace and love, flower power. un monde en paix, mains dans la mains, loin des guerres et des idéaux suprématistes.

Associations & Clubs : club de botanique, chorale, club de lecture.

Matières en Option : sortilèges, potions, botanique, études des runes, divination, histoire de la magie, dcfm.

Avatar : ellie bamber

Crédits : (c) morrigan, wild heart.

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Dim 18 Nov - 17:28

Exténuée par la journée et en proie aux douleurs qu'elle tentait de dissimuler, son visage était hanté par une expression bien différente de celle que la douce blairelle portait d'ordinaire la journée. Elle ne souriait plus Susan. Elle avait froid, terriblement froid malgré le feu qui dansait en face d'elle sous ses yeux. Elle n'avait jamais aimé cette saison, préférant de loin le printemps qui venait réveiller une nature profondément endormie. Même la faim n'était pas au rendez-vous après avoir donné son bol de soupe à une élève plus jeune et malade. Elle fixait les flammes, le regard vidé de tout sentiment. Si elle avait plus au moins confiance en ses capacités physiques et magique, c'était le mental qui commençait doucement à la lâcher. Pas du tout habituée à devoir vivre ainsi. Ce n'était pas le manque de conforts ou de nourritures qui venaient l'accabler, c'était plus le fait de devoir évoluer loin de son terrier où elle aimait se réfugier loin de la foule. @Avalon Eagles finit alors par rejoindre la rouquine, les mains débordantes de précieux pains subtilisés. Elle plissa son regard alors qu'elle lui intimait l'ordre de se nourrir, embarrassée par son inquiétude alors qu'elle lui répondait simplement par un hochement de tête. @Drystan M. Rosier ne tarda pas à venir s'asseoir à côté des deux sorcières, lui tendant à son tour son bol de soupe. Elle fût profondément touchée par ce qu'elle pensait être de la gentillesse de la part de l'aiglonne et du serpent. Mais d'une nature généreuse elle aussi, elle ne se voyait pas priver ses coéquipiers de nourritures parce-que elle avait choisie de partager un peu plus tôt. « Merci ... On partage plutôt ? Vous avez pas mal morflés vous aussi aujourd'hui. » La Poufsouffle accepta le bol de soupe pour en boire une petite gorgée avant de le tendre de nouveau au mystérieux Serpentard qu'elle avait beaucoup de mal à cerner. Il avait cette aura bien différente des autres reptiles de sa caste tandis que l'Aiglonne apportait un peu plus de chaleur avec son tempérament enflammé. « Je vous promets que j'irai mieux demain. Suis juste fatiguée ... » Déprimée, angoissée et blasée. Des sentiments qu'elle ne souhaitait pas partager de peur de se faire juger et de devenir officiellement un poids pour le quatuor. « On a une idée de notre placement dans le tournoi ? J'ai entendu dire que certaines équipes n'avaient même pas fini l'épreuve. » Ce qui était triste mais qui donnait plus de chance aux autres. A eux notamment. De nouveau ses iris bleutées accrochèrent la silhouette sportive de @Silas Hitchens qu'elle aurait aimé rejoindre, prisonnière du sort qui l'empêchait de le retrouver.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 224

Sablier : 21

Double Compte : theodore nott and hawry pottah

Associations & Clubs : journaliste au daily, poursuiveuse pour son équipe

Avatar : ana de armas

Crédits : av/sarasvati

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Mar 27 Nov - 3:48

« J'vous emmerde. » qu'il vous déclare et tes yeux regardent le plafond d'un air exaspéré le temps d'un instant. Pauvre petit reptile persécuté. Tu te retournes vers la jaune de votre équipe qui est bien plus agréable à la compagnie que l'autre écaillé quand bien même vous ne vous parliez pas tant que cela, quand bien même au final tu ne connaissais que son nom et le rang de celui-ci. Une autre sang-pure qui pourrait te faire grincer des dents à la première parole déplacée qu'elle serait capable de faire envers ton sang. Mais pour le moment, tu ne l'avais pas une seule fois entendue se moquer des autres carmins et grand bien vous fasse, tu ne te mettais pas à dos deux membres de votre équipe. Tu espérais seulement voir la jeune femme prendre plus d'assurance au fil du tournoi, qu'elle vous étonne lors des épreuves et se libère un peu plus. Tu ne souhaitais pas forcément cela pour son bien, mais avant tout pour le votre. Si elle pouvait être un atout, qu'elle le soit. Alors que tu hausses des épaules en répondant de façon évasive à Faith tu entends l'autre débarquer dans votre conversation et se moquer ouvertement de toi. Ton poing se plie sur ton genoux et tu le regardes avec mépris le temps qu'il termine sa phrase. Tu ne laisses pas de secondes s'écouler, ta langue se délie et répond aussitôt. « Excuse moi, tu nous parles ? J'ai du mal à entendre les véracrasses comme toi qui se croient supérieurs aux autres. On était dans une conversation ensemble et.. » un regard envers Faith puis Ash, tu hausses les sourcils, les épaules et reposes à nouveau ton attention sur le serpent. « je crois pas que t'ais été invité à y prendre part. Donc continues à te remplir l'estomac comme un porc mais évite de nous éclairer de ton... intelligence inutile. » Tu as un nouveau haut le cœur que tu tentes de dissimuler derrière un morceau de pain arraché avec énergie de celui que tu tiens dans ta main. « Quoi que ce soit, on sera prêts. » finis-tu par conclure à tes deux autres coéquipiers d'une voix terne, encore agacée par le serpent. T'avais envie de partir, rentrer dans ta tour te réfugier, terminer ce tournoi. Mais au lieu de cela, il faudra sans doute que tu attendes qu'ils décident de planter la tente pour aller dormir et oublier la misère que tu vis.

@Gregory Goyle @Faith Travers @Ash Belby






--- and she was
brave and strong and broken,
all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 5997

Sablier : 49

Double Compte : harry potter, aimant à problèmes since 1980

Convictions : scribe, c'est une bonne situation ça ?

Associations & Clubs : préfet des serpentards & gardien de l'équipe

Matières en Option : arithmancie, études des runes

Avatar : max irons

Crédits : av,perlman ; gif/tumblr

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Sam 8 Déc - 23:56

Des bras qui s'enlacent le plus naturellement possible autour du corps de sa fiancée, pour la tenir tout contre soi, en sentir sa présence. Humer le parfum délicat de l'aiglonne alors qu'une main se glisse sous la joue de celle-ci pour se perdre dans ses cheveux bruns ondulés. Le baiser a ce goût de retrouvailles, de enfin te voici, là, près de moi. Une impression de songe éveillé, d'un désir tant refoulé, trois mois épuisés à tenter de se remémorer la douceur des lèvres de celle qui n'a pas une seule fois quitté ses pensées. Des souvenirs que l'on s'est tant remémoré qu'ils reprennent sous la magie du toucher humain, couleurs et vivacité, goût et valeur. Le sang-pur plonge son regard océan dans celui dévoué de sa fiancée, une affection délicate dans l'éclat de ses yeux, celui de son sourire. Une émotion qu'il aperçoit chez sa fiancée qu'il ne comprend pas, qui le désarçonne alors qu'il a peur un instant d'avoir mal fait, d'y être allé trop rapidement, de l'avoir brusqué. Il est décontenancé, dans l'inquiétude d'avoir froissé sa lys délicate mais ce nouveau baiser vient l'apaiser alors que la main de l'aiglonne glisse sur son torse. Celui-ci est redoublé et fait taire tous les doutes possibles, de ce soir comme de ces derniers mois, il vient alimenter les prochaines pensées, les prochains mirages oniriques et son désir de renouveler rapidement l'expérience. Et un sourire amusé dessine ses lèvres à la plaisanterie de la brune alors que ses bras l'encercle toujours. « Je n'attendrais pas trois mois pour recommencer, sache le. » une promesse autant pour elle que pour lui, peut-être avouée trop tôt, peut-être faite délibérément, il resserre le contact autour du corps de la jeune femme avant que ses sourcils ne se haussent au prochain ordre de celle-ci. « Mmh déjà ? » plaisante t'il lui aussi alors qu'il se laisse tout à fait charmer par le sourire amusé de la brune. Et il hésite Theodore, réfléchissant sérieusement à la requête de sa fiancée, il sait ce qu'elle pourrait retrouver sous ce pull, il a cet instinct de recul quand il s'agit de son dos et reste un moment tiraillé par l'indécision évoluant en lui. Ses bras se desserrent avec regrets et au bout d'une longue minute, il accepte. Alors il se défait de son pull en attrapant le bas et le faisant passer au dessus de sa tête. Une grimace incontrôlée dessine ses lèvres agacées, il a perdu son sourire le serpent. Face à Briséis, il hésite, encore. A présent torse nu, il y a le froid du cabanon qui vient éveiller sa peau et sans le contact de la brune contre lui, l'impression glacée s'installe à mesure que ses derniers doutes persistent. Avec un soupire de résignation, Theodore se retourne d'abord et reste de dos à elle. Il lui présente ce que personne n'a jamais su deviner chez lui, il place sa confiance entre ses mains aujourd'hui pour un lendemain peut-être moins difficile en culpabilité et honte. Il se dévoile, lui et ses cicatrices, laissant cette porte ouverte aux suggestions pensées par sa fiancée sur la provenance de ces lacérations mal soignées. Le sang-pur se fait la remarque qu'il avait beaucoup plus bataillé avant de se présenter à Hitchens et Granger la veille, il est troublé par le pouvoir que la brune à sur lui, allant jusqu'à naturellement lui faire faire abaisser des barrières érigées depuis de longues années. Il assume ce soir Theodore, il reste debout, presque fier, inébranlable selon lui avant de s'asseoir, se présenter à la merci de ses soins. Sa mâchoire reste toutefois serrée et ses paupières se ferment en attendant qu'elle s'occupe de lui. Il la sait forte, contrairement à d'autres, le préfet sait qu'elle ne va pas défaillir à cette vue, quand bien même il accepte qu'il puisse la dégoûter à présent, il sait que ces cicatrices sont une partie de lui qu'il n'aurait pas pu lui cacher longtemps. Alors il assume, il attend ses doigts rebutés par la vision qu'il lui offre, des doigts peut-être rapides et précis pour en finir au plus vite et ne plus avoir sous les yeux l'innommable. Il se refuse néanmoins de baisser la tête, il ne veut plus se résigner Theo.

@Briséis Avery







Fearless child, broken boy;
Tell me what it's like to burn.
moodboard de theodore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar




Parchemins : 6875

Sablier : 32

Double Compte : bébé emrys & bipo nathan.

Convictions : si sa famille s'est toujours positionnée du côté des sang-purs, elle est officieusement neutre dans ce conflit.

Matières en Option : astronomie, métamorphose, sortilèges, soins aux créatures magiques, divination, potions et dcfm.

Avatar : crystal reed.

Crédits : same mistakes (avatar) creedsource (gif profil) beerus (code signature) flower made of iron (gif signature)

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Dim 9 Déc - 1:57

Une main qui continue de taquiner le tissu de son pull quelques instants supplémentaires dans la volonté de lui partager sa chaleur mais également sentir ce coeur battre à l’unisson. Ils sont ce soir, dans leurs gestes en tout cas, plus expressifs qu’ils ne l’ont jamais été. Le changement n’est d’ailleurs pas si désagréable bien que certainement un peu décontenançant, au début. La douceur du sourire qu’il lui offre est une lumière de plus dans les ténèbres de cette nuit froide.  « Merci de me prévenir, c’est très avenant de ta part. » Répond elle d’un ton amusé bien que l’information ne soit pas complètement tombée dans l’oreille d’une sourde. Les bras du serpents se referment sur elle lui faisant naturellement adopter une certaine cambrure tandis que leurs visages se rapprochent. Si elle s’écoutait elle l’embrasserait sur le champs à nouveau ; malheureusement pour eux ils manquent de temps et leurs coéquipiers, probablement de patience. Sans compter le repas tristement ridicule mais chaud, au moins, qui les attend là-bas et est censé les requinquer dans le cadre de leur prochaine épreuve. L’aiglonne ferme un instant les yeux et profite de cette proximité, de sa poigne sur elle pour en marquer sa mémoire. Une part d’elle craint également de n’y prendre un peu trop goût ; aux attentions, aux rires et étreintes volées, tendres. Ils ne sont pas à l’abri de connaître de nouvelles montagnes russes émotionnelles qui leur feront un jour ou l’autre se tourner le dos à nouveau ou les priver de cette affection nouvelle.  « Déçu ? Le lieu aurait été tout bonnement idéal. » Nouvelle plaisanterie qui lui fait mordiller sa lèvre inférieure par automatisme avant de ne rouvrir les yeux et soutenir le regard de son fiancé. Romantique à souhait un cabanon de quidditch grand comme une boîte à chaussures et à peine suffisamment isolé pour braver le froid. Lorsque Briséis le sent desserrer son étreinte elle recule d’un nouveau pas afin de lui laisser l’espace nécessaire mais cesse instantanément tout mouvement en l’observant faire. Il ne se contente pas de retirer sa veste, non. Tout aussi rapidement il attrape le bas de son pull et ne laisse le temps à l’aiglonne que de balbutier un  « Tu... » timide qu’il commence à le soulever. Trop tard pour l’arrêter, lui dire qu’il n’est pas obligé de le faire et qu’elle aurait pu, en y réfléchissant bien sans doute, l’aider sans en arriver là. Son visage a changé d’expression dans le procédé, un peu à la façon d’un masque de théâtre grec. Son sourire n’est plus qu’un vague souvenir tandis que coeur de l’héritière se soulève en constatant la grimace qui déforme furtivement les traits du visage de son fiancé. Arrête. Même s’il est trop tard et qu’il est dorénavant livré à l’observation silencieuse de Briséis. Elle voudrait attraper son pull et le lui tendre pour qu’il l’enfile à nouveau, qu’ils oublient ça et se remettent à rire bêtement de choses futiles. Pendant plusieurs secondes qui semblent une éternité elle tente de capter son regard sans succès et sans lui, difficile de capter l’essence de ce malaise qui se répand tout autour d’eux. De l’embarras ? Cela n’en a pas tout à fait l’air. De la colère ? Non plus. En dépit de tous ses efforts ses yeux finissent par parcourir l’étendue de sa peau ; elle progresse méthodiquement, suivant les lignes de ses muscles ainsi que son ossature comme un chemin de cailloux qui l’aiderait à ne pas se perdre. Première fois qu’elle le voit aussi vulnérable, qu’elle n’a plus à deviner sa musculature mais confirmer ce qu’elle s’était à plusieurs reprises déjà imaginé. Le froid doit probablement lui mordre la peau – comme s’il avait besoin de ça en plus pour rendre la situation encore plus désagréable. Et elle ne sait pas quoi dire l’aiglonne ni quoi faire si ce n’est observer, observer jusqu’à ce qu’il se tourne, continuer de le faire une fois fait. De la stupeur au fond des yeux et de la haine au coeur elle observe ces marques laissées par un passé trop douloureux. Elle ne s’y connaît pas bien en la matière pour n’avoir jamais eu de cicatrice mais sait par leur couleur et grandeur qu’elles doivent être de tout âge et ont du être, en somme, des plus douloureuses. Sa bouche reste cependant close et sa respiration parfaitement contrôlée ; elle ose à peine imaginer ce que ce doit être pour lui d’admettre ça, se mettre à nu alors que cette histoire terrible restera gravée dans sa peau à tout jamais. Aucune question pour lui assourdir l’esprit, seulement un tourment qu’elle partage et dont elle aimerait tant pouvoir le soulager. Elle observe chaque marque une à une tandis que son coeur bat plus fort dans ses tempes et se contente de suivre son mouvement lorsqu’il s’installe. Elle défait les boutons de sa veste puis la retire à son tour après quoi elle retrousse les manches de son pull jusqu’à ses avant bras. Elle joint ensuite les mains dans ce silence pas forcément pesant mais peut-être plutôt nécessaire et les porte juste devant sa bouche désormais entrouverte. Elle souffle dessus afin de les réchauffer, frotte ses mains l’une contre l’autre pour rendre le tout plus efficace. Quitte à le toucher et tenter de l’aider autant ne pas le faire avec une température semblable à celle d’un iceberg.  « La couleur de ton épaule n’est pas très rassurante. » Lance-t-elle d’une voix douce alors qu’elle dépose pour la première fois et avec délicatesse ses mains sur sa peau fébrile.  « Dis moi si elles sont trop froides et je les réchaufferai encore. » Ses cheveux chatouillent légèrement son dos mais elle est trop concentrée sur l’endroit bleuté pour en avoir conscience. Si elle ne regarde plus ses cicatrices et les ignore ce n’est pas par dégoût ou refus de la verité ; elle n’est pas là pour ça et veut lui faire comprendre que ça ne change rien pour elle. Theodore reste le même, que ses blessures soient visibles ou non. Chacun a et doit apprendre à vivre avec ses démons. « Tu as un gros hématome, ça va sans doute mettre une semaine voire une dizaine de jours à partir. » Commente à nouveau l’aiglonne en approchant petit à petit ses doigts de la zone en question. Lentement et avec précaution Briséis commence à masser ses épaules afin de le détendre et parvenir peut-être à rendre le tout un peu moins douloureux ne serait-ce que pour quelques minutes. Elle accentue sa poigne lorsqu’elle a la certitude que ça ne lui fait pas mal et continue de faire danser ses doigts sur sa peau aussi longtemps qu’elle l’estime nécessaire. Elle s’attarde finalement quelque peu sur la nuque du garçon et conclut le tout sans un mot, saisissant le pull du serpentard entre ses mains. Non, elle ne dira rien à propos de ce qu’elle a vu. Elle sait et il sait qu’elle sait, c’est amplement suffisant. Elle chasse ces songes noirs et retrouve son sourire d’antan avant de couper court au silence : « Ce n’est pas aussi efficace que de la crème mais j’espère que ça te soulagera un peu. » Sans tarder elle glisse le vêtement sur son épaule valide et l’y laisse dépose. Dans un élan impulsif elle noue ses bras autour de sa taille, partageant la chaleur de ses avant-bras avec celle de son ventre, et dépose brièvement ses lèvres au bas de sa nuque. Laisse moi effacer ton chagrin. Elle y demeure quelques secondes durant puis s'éloigne, lui laissant regagner son espace personnel et en profitant pour renfiler sa veste. « Tu devrais remettre ça avant de ne tomber malade. » Ou que quelqu'un n'arrive et les voit dans ces accoutrements. Voit ses cicatrices. Elle s'y refuse.

@theodore nott





“She wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell.”  ★  Nikita Gill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 5997

Sablier : 49

Double Compte : harry potter, aimant à problèmes since 1980

Convictions : scribe, c'est une bonne situation ça ?

Associations & Clubs : préfet des serpentards & gardien de l'équipe

Matières en Option : arithmancie, études des runes

Avatar : max irons

Crédits : av,perlman ; gif/tumblr

MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun Dim 9 Déc - 3:38

Son souffle est long, là assit sur le banc du cabanon. Délivré du poids d'un secret auprès de sa fiancée, il ne sait pas vraiment si c'était le temps judicieux de lui dévoiler cela, ce mal si bien gardé des années durant. Mais, y avait-il un moment propice à ce genre de révélations ? Confiant dans ce qu'ils étaient en train de construire, sans pour autant savoir si cela durerait, si demain ne serait pas le jour où ils se déchireraient à nouveau, il avait agit avec l'instinct pour une fois. Délaisser la réflexion pour une vérité impulsive, peut-être un besoin de se sentir en accord avec lui-même auprès de celle qui allait bientôt tant compter pour lui et sa destinée. Il écoute le frottement de ses mains, devine son souffle contre ses doigts avant qu'elle ne vienne le masser. Et presque instantanément, un soulagement plutôt intense lui parcourt le dos, remontant l'échine d'un soupire d'aise et bien accueilli. Elle lui fait part de l'hématome et de ses craintes et le préfet hoche la tête silencieusement pour prendre soin de lui répondre. Il se laisse faire, chatouillé de la chevelure taquine de Briséis contre sa peau. « C'est bon comme ça. » la rassure t'il en expirant un nouveau soupire d'aise alors qu'elle trouvait parfaitement le point à soulager. Sa voix reste coincée dans sa gorge enserrée par les souvenirs l'assaillant, des moments qu'il tentait de refouler et de ramener dans cette pièce interdite de son esprit utile pour compartimenter des traumas encore frais. Alors qu'elle lui repose le pull sur son dos l'épaule, il sursaute. Comme dans un songe, il s'était laissé emporter par la douceur et précision de ses gestes qui lui manquaient déjà alors qu'elle s'éloignait de lui. Il attrapa le tissu de ses doigts et vint le tenir de ses mains avant de faire rouler une épaule. « Tu m'avais caché ce don.. » Alors qu'elle se penche vers lui, une vague d'affection vient l'étreindre au même moment que les bras de Briséis. Son premier réflexe est de joindre sa main à l'une des siennes d'un geste paisible. La présence de la brune le touche, plus qu'il ne l'aurait imaginé et vient parfaire ce moment, adoucir ses pensées les plus sombres alors que ses paupières se ferment pour profiter de l'instant. Incapable de formuler un remerciement de ses lèvres, il espère qu'elle le comprenne dans l'expression de ses azures relevées sur elle lorsqu'il se redresse et se revêt de son pull. Il se sent déconnecté du temps Theodore, à l'instant où il s'était détourné de la jeune femme, il y avait eu ce réflexe instinctif de s'oublier, lui et ses émotions. Retenir le moment et ses impressions dans un souvenir qu'il affronterait plus tard, le laissant dans un état des plus neutres et impassibles alors que tout était terminé. Dans un premier temps, il n'ose l'approcher, revenir à ce contact qu'ils avaient, il a son regard sur les équipements qu'ils sont censés rapporter, qui remonte enfin doucement sur la silhouette de Briséis. Ses azures accrochent son attention, une affection profonde renaît, revient éveiller le feu de son âme assoupie à s'oublier. Ses doigts viennent attraper les siens, apportant sa main à ses lèvres pour y déposer un long baiser. Le contact de leurs phalanges liées, il s'approche d'elle pour une dernière fois avant de l'attraper par la taille. « Fais bien attention à toi lors de ce tournoi. » lui demande t'il d'une voix grave. Un baiser tendrement capturé à ses lèvres avant d'en déposer un autre plus chaste, clôturant toute chose, sur le front, il se sépare d'elle à regret avant d'attraper les affaires récupérées. Theodore se retourne vers elle une dernière fois, reprend son masque impassible et lui ouvre la porte, prêt à revenir en direction de leurs coéquipiers.

@Briséis Avery







Fearless child, broken boy;
Tell me what it's like to burn.
moodboard de theodore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: topic commun ϟ repas en commun




Revenir en haut Aller en bas
topic commun ϟ repas en commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Un guérisseur hors du commun ! {Amarante}
» [Mission: Chasse Aux Voleurs] Une Equipe Hors Du Commun ~ La Louve & Le Samouraï ~
» [Artiste] Un objet hors du commun
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année
» Inscription au cours commun de DFCM / Potions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Vie Scolaire :: Tournoi-
Sauter vers: