AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Les Gryffondors se font rares !
Venez repeupler les rouges ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 944

Sablier : 5

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©me signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Dim 25 Mar - 17:36

It's time to show you can be a bad girl

Ethel Ponds & Nausicãa Ponds
 
Sisters are joined heart to heart


Si il y avait bien une chose que la vipère attendait avec impatience lors du mois d'octobre, c'était bien la première sortie au Pré-au-lard. Pourquoi donc ? Pour avoir enfin le plaisir de quitter les murs étouffants de Poudlard pardi ! Bon, d'accord, c'était également l'occasion d'aller faire un tour chez Zonko et de dévaliser leur boutique ! Leurs farces et attrapes étaient tout simplement géniaux, idéals pour la farceuse que pouvait s'avérer être Nausicãa. La boutique des frères Weasley était également un lieu de choix pour se fournir, mais... Bien plus compliquée d'accès en période scolaire. Intenable blagueuse que pouvait être la sang-pur, cette dernière possédait même une malle, dans laquelle était entassé diverses farces et attrapes, ne demandant qu'à être utilisé. Évidemment, elle devait veiller à ce que ce vieux Rusard ne tombe pas dessus, un bons nombres d'entre elles figurant sur la liste des objets interdits... Mais que ne ferait-on pas pour pimenter un peu le quotidien de Poudlard ?

« Décidément, je me demanderais toujours pourquoi le Choixpeau a fait le choix de t'envoyer à Serdaigle ! » Taquine, la verte adressait un sourire amusée à son aînée qu'elle avait rejoins au septième étage. Oh il était rare que les deux sœurs partagent de purs moments de complicités, sans se crêper le chignon pour une quelconque raison, mais lorsqu'il s'agissait de mettre en œuvre un plan machiavélique... Que cela ne tienne, on n'arrêtait plus les sœurs Ponds ! « J'espère que tu as laissée la petite aiglonne bien sage au placard.» Un regard malicieux adressé à la Serdaigle, l'impatience gagnait la brune tandis que les minutes filaient.

Dissimulées dans un angle dérobé du couloir, les deux sœurs allaient pouvoir s'assurer une dernière fois que tout était en ordre pour leur petit... Baptême des premières années. Si les deux Ponds avaient bien un trait en commun, c'était leur goût prononcé pour les farces, parfois douteuses, il fallait se l'avouer. Aujourd'hui, les nouveaux arrivés de Gryffondor allait en faire les frais. Pourquoi ? Oh bah il fallait bien leur montrer ce qu'était le quotidien de Poudlard, à ces petites pousses de sorciers !

« Le point positif à être dispersé dans chacune des maisons de Poudlard, c'est qu'on à accès à chacune des salles communes ! Et donc... Aux dortoirs.» Se languit la benjamine. Dévoilant le besace qu'elle se trainait depuis un petit moment déjà, la brune laissa son aînée en entrevoir le contenue : Crèmes canari; Boules puantes; Savons sauteurs; Tasse à thé mordeuse; Pralines Longue Langue; Boîtes à flemme; c'était un véritable paradis de farces et attrapes ! « Honneur aux dames, comme le veut la galanterie.» Il fallait bien décider par quel dortoir baptiser, n'est-ce pas ? « Si ils ne sont pas tous entrain de manger, on aura qu'à prétendre ramener quelques affaires à Eloan, et si jamais on nous surprends dans les mauvais dortoirs... Feindre s'être trompées.» Il fallait bien être parée à toute éventualité, n'est-ce pas ? Autrement, un plan non sagement pensée était un plan destiné à l'échec. Heureusement pour elles, les deux sœurs savaient réfléchir... Et pas toujours pour le bien commun, au plus grand damn de certains.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3609

Sablier : 12

Double Compte : rigel & dean.

Convictions : Elle croit en ce que ses parents lui ont appris : la tolérance.

Associations & Clubs : Membre du club de duel et présidente du club de dessin.

Matières en Option : Etude des moldus, SACM, Etude des runes, Divination & Arithmancie.

Avatar : Danielle Campbell

Crédits : Avatar de perlman, signa de excelsior & fiche RP de dandelion.

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Lun 26 Mar - 22:04


       

Together we will set the world on fire. #SistersPondsPower Nausicãa & Ethel
       

       
IT’S TIME TO SHOW YOU CAN BE A BAD GIRL

       
Ne sommes-nous pas tous un peu Gryffondor, Serpentard, Serdaigle et Poufsouffle à la fois ? Je pense l’être, en ce qui me concerne. Oh, je pense qu’on m’associerait plutôt à un beau mélange d’une vert et argent et d’une bleu et bronze – ces deux maisons qui me caractérisaient pleinement mais j’étais en fait un beau cocktail explosif, chose que je ne cachais pas – si ce n’est peut-être à Aidan avec qui j’étais toujours extrêmement douce et bienveillante. Et c’est d’ailleurs ce que sous-entends ma sœur alors que j’aperçois un sourire espiègle traverser ses lèvres, poussant les miennes à s’étirer en un demi-sourire. « Je suis bien trop intelligente et créative pour me retrouver chez les vipères que vous êtes. » prononçais-je alors sur le ton de la plaisanterie bien qu’en soit, ça ne soit pas si faux que ça. C’est bien une des rares fois où nous nous sourions ainsi, Nausi et moi. Complices jusqu’au bout des doigts, quiconque nous connaissant assez bien pourrait deviner à mille lieux que nous préparions un mauvais coup toutes les deux. Et cette personne… Eh bien elle n’aurait pas tort. Sérieux, vous vous rendez compte, vous ? Que les seules fois où je m’entends réellement avec ma sœur, c’est quand nous élaborons de très justes plans pour foutre un peu le bordel ? Drôle d’ironie pour deux sœurs dont seulement deux ans les séparent.  « Tu apprendras que tu auras toujours besoin de la sagesse et l’originalité d’une aiglonne petite sœur. » Accompagnés d’un clin d’œil, ces quelques mots avaient été prononcés dans un murmure. « Mais ça ne veut pas dire que ma part de serpent ne peut pas s’associer à ma part d’aigle. » Sourire en coin, je suis comme Nausicãa en cet instant : terriblement excitée à l’idée de ce qui va suivre.

Demain, nous en reviendrons au même point et nous recommencerions à nous chamailler pour un oui ou pour un non mais pour l’heure, nous étions des complices de crimes, des complices qui mourrait d’envie de mettre leur plan à exécution, plan que nous avions soigneusement établi et qui, normalement, ne comporterait aucune faille. Nous étions tellement bien préparées que cette journée s’annonçait vraiment intéressante et pleine de surprise et je devinais déjà la tête que feraient les pauvres malheureux qui devraient goûter à nos blagues plus que douteuses. Alors que j’entendais ces mots, j’adressais un nouveau sourire espiègle à ma petite soeur, retenant avec difficulté un rire qui ne souhaitait que s’échapper de mes lippes. Et ce sourire ne fit que s’accentuer quand mes yeux se posèrent sur sa besace et toutes les farces et attrapes qu’elle contenait au point que j’en avais mal aux joues. « C’est merveilleux, tout va parfaitement se dérouler. » Je hoche la tête quelques secondes plus tard aux mots de ma cadette. Comme vous le voyez, nous avons pensé à tout de A à Z. Toutes les éventualités, toutes les failles, tout. Rien ne pourra nous gâcher ce plaisir, ce coup que nous avions si soigneusement préparé.

Je fis soudain signe à Nausicãa est c’est ensemble que nous nous dirigions alors d’un pas monotone et innocent vers le portrait de la grosse dame. Rapidement, je lui glissais le mot de passe que j’avais acquis auprès d’une première année qui ne savait pas tenir sa langue et c’est ainsi que, d’un même mouvement, on pénétra à l’intérieur de la pièce. « La voix est libre, il n’y a personne. » Je suis soulagée et déçue de cette constatation. S’il y avait eu un peu de monde, la tâche n’aurait été que plus amusante. L’adrénaline, la peur de se faire attraper, tout ça, elles n’auraient pas l’occasion de le vivre, du moins pour l’instant. Qui sait, peut-être que des élèves étaient, en ce moment-même, enfermés dans leur chambre ? « Prête, Nausi ? » Me retournant vers ma sœur, je lui glisse un sourire malicieux tandis que je lui fais signe d’ouvrir sa besace. J’ouvris rapidement la mienne dans laquelle se trouvaient d’autres farces et attrapes mais… version fournitures scolaires, dirons-nous. Que la partie commence mesdames et messieurs.
       
(c) crackle bones

       





tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Time is a valuable thing, watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal


Dernière édition par Ethel Ponds le Mer 28 Mar - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com/t726-ethel-ponds-it-s-my-life En ligne

avatar




Parchemins : 944

Sablier : 5

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©me signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Lun 26 Mar - 22:55

It's time to show you can be a bad girl

Ethel Ponds & Nausicãa Ponds
 
Sisters are joined heart to heart


« Ce n'est pas l'égo qui te manque dis-moi, sœurette.» Un léger rire s'échappe de ses lèvres, dévoilant son hilarité transpirante, aux quelques mots que lui adresses son aînée. Parfois, elle se demandait de qui elle tenait la brune, se sentant si différente de ses frères, de ses parents... Puis Ethel débarquait, élaborant en parfaite symbiose un de ces plans douteux dont elles étaient les seules à avoir le secret, partageant avec elle quelques phrases que l’écossaise aurait directement cru échapper de se langue fourchant. Et dans ce genre de moment, Nausicãa savait de qui elle tenait : sa sœur. Elle savait qu'elle n'était pas si seule que ça, qu'elle n'était pas l'unique démon de cette famille, se couvrant derrière un minois angélique. « Les vipères que nous sommes, comme tu le soulignes si justement, dispose simplement d'une ruse ainsi que d'une malice qui vous échappes à vous, les aigles. Et nous ne jouons pas les saints, à dissimuler notre aversions pour certains vices...» Échappe-t-elle dans un murmure accentuant la malice des propos qu'elle tenait à la bleue et bronze. « A moins que je ne détiennes déjà cette fameuse sagesse et originalité... Dommage que tu sembles tant oublier que je ne suis que ton reflet, quelques années plus jeunes et aux vices assumés.» Un air provocateur sied son visage aux traits encore enfantin, défiant son aînée de prétendre le contraire : Elles étaient identiques, les sœurs Ponds, si ce n'était que l'une et l'autre décidaient d'exposer leurs qualités ainsi que leurs défauts en miroirs.

Le cœur battant, le souffle court, elle était dominée par cette sensation enivrante la vipère : celle de l'adrénaline. Les défis, les provocations, les plans douteux élaborés au coin du feu, c'était ce qui faisait chavirer son palpitant. Ce qui ne pouvait que ravir son âme. Car elle était une joueuse invétérée la sang-pur. Une adolescente en recherche du frisson constant. De la sensation qui marquerait à jamais sa vie, son être, son corps. Ce saint-graal, il lui arrivait, parfois, comme dans des instants comme ceux-ci, de chercher à l'effleurer, l'atteindre, en compagnie de l'aigle qu'était sa sœur. « Je pourrais presque venir à regretter de ne pas être une bouffondor, pour admirer le résultat de notre œuvre. Presque.» Ce qui n'était pas peut dire, pour la verte et argent qu'était la benjamine des Ponds.

Emboitant le pas à sa sœur, tout en adoptant une attitude habituellement nonchalante. Il fallait bien qu'elles conservent leur naturel, après tout, qu'avaient-elles à se reprocher ? Strictement rien... En surface.

Pénétrant dans la salle commune des bouffondors, comme se plaisait à les appeler la vipère, l'enfant ne put retenir un soupire consterné, à l'annonce de son aînée : personne. Pas de contre-temps, d'imprévu. Pas de nouveau défis. Quelle déception. « Quelle dommage... Ce serait presque trop facile.» Prenant la direction des dortoirs, celui des filles pour commencer, il ne faudrait pas oublier la galanterie, la brune adressa un regard entendu à son aînée, au sein duquel une excitation certaine illuminait ses pupilles. « Plus que jamais.» Susurra la plus jeune.

Trois coups secs abattus sur la porte du dortoir des filles de premières années, dans le seul but de tâter le terrain, deviner, ou non, la présence de quelques sorcières. Cependant, aucune réponses ne se fait entendre. Aucun bruit. Porte ouverte, complices s'infiltrant, il s'avéra qu'en effet, personne ne se trouvait dans le dortoir. Les épaules affaissés, un soupire contrarié franchit les lèvres de l'écossaise. « C'est trop facile... S'en devient presque lassant.» Un air boudeur esquissa les traits de l'adolescente de quelques instants, avant que, dans un regard entendus, elle ne commence à disséminer quelques objets de sa besace au sein de ce dortoir. « Et les stéréotypes veulent que ce soit les garçons qui vivent dans une porcherie... Celles-là ne connaissent visiblement pas le mot : ranger.» Certains coin du dortoir était simplement semblable à un dépotoir.

Disposant en évidence quelques boites à flemmes, que les plus candides confondraient avec des bonbons banals, sur quelques meubles communs de la pièce. La vipère s'attaqua par la suite à disposer quelques objets bien précis sur des tables de chevet. Jusqu'à ce qu'une peluche retienne son attention... « Réflexe ! » D'humeur joueuse, la benjamine lança l'ours rose rembourré au visage de son aînée. Il n'y avait personne, autant rendre ce moment plus amusant comme elles le pouvaient, non ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3609

Sablier : 12

Double Compte : rigel & dean.

Convictions : Elle croit en ce que ses parents lui ont appris : la tolérance.

Associations & Clubs : Membre du club de duel et présidente du club de dessin.

Matières en Option : Etude des moldus, SACM, Etude des runes, Divination & Arithmancie.

Avatar : Danielle Campbell

Crédits : Avatar de perlman, signa de excelsior & fiche RP de dandelion.

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Mer 28 Mar - 22:19


     

Together we will set the world on fire. #SistersPondsPower Nausicãa & Ethel
     

     
IT’S TIME TO SHOW YOU CAN BE A BAD GIRL

     
Nous nous taquinions, nous charrions et cela, sans élever la voix. Ah, si nos parents nous voyaient, ils seraient sûrement fiers de nous. Dans cette famille, c’était à Nausicãa que je ressemblais le plus et vice-versa et je me disais parfois que c’était sûrement pour cette raison que nous étions si souvent en train de nous chamailler. Nous étions si similaires qu’ensemble, nous ne pouvions que créer des étincelles. L’une comme l’autre, nous avions une certaine part de noirceur en nous. Oh, je suppose que chacun en a une à l’intérieur de soi – même Aidan et Eloan mais je ne sais pas, peut-être que Nausi et moi, nous l’acceptons vraiment. « Tu crois vraiment que je cherche à cacher qui je suis ? La ruse et l’intelligence font très bon ménage, tu sais… » taquinais-je une nouvelle fois ma sœur, lui faisant bien comprendre que ces vices, je les accepte, ils font partis de moi et douce aiglonne que je suis, je vis avec. Aux mots de ma cadette, je ne peux cette fois pas retenir un certain rire qui cache une certaine vérité : une vérité que vient de sous-entendre la plus jeune. « Je ne pensais pas que tu souhaitais tant me ressembler, petite sœur. » C’est à mon tour de porter un air provocateur tandis que je lève un sourcil en sa direction. En soi, elle ne ment pas. Si Aidan est mon jumeau, c’est bien Nausicãa la copie conforme de mon moi-intérieur à la différence près qu’à son âge, je n’acceptais pas entièrement mes vices.

Aujourd’hui, cependant, je m’en amusais et les utilisais pour faire quelques blagues et bien sûr, ma sœur avait été entraînée dans tout ça. Je ne saurais dire qui avait entraîné qui dans cette petite expédition. Quand il s’agissait de blagues douteuses, nous étions toujours d’accord. Joueuses, malicieuses, un brin provocatrices, malignes, nous étions alors sûres de nous amuser avec ce petit plan soigneusement élaboré qui nous apporterait toute cette adrénaline que nous recherchions. Amusée, je jette un coup d’œil à ma cadette bien qu’une petite moue vint rapidement cet air amusé. « Dommage qu’on ne puisse pas immortaliser tout ça, je suis sûre qu’on pourrait rentrer dans les bonnes grâces des Weasley avec ça. Puis j’aurais tellement aimé voir leurs visages quand ils se rendront compte de ce qu’il se passe. » Une moue boudeuse accrochée à mon visage, je ne peux alors pas retenir un soupir de s’échapper de mes lèvres. Voir la réaction de tout ces pauvres Gryffondor auraient été tellement épique. En guise de réparation, j’espérais au moins que nous entendrions parler de notre blague pendant quelques jours.

Je ne peux retenir un sourire quant à la constatation de Nausicãa. Personne. Personne pour nous mettre de bâton dans les roues. Comme le dit ma cadette, ça en deviendrait presque trop facile. Je reste pourtant silencieuse et c’est d’un commun d’accord que nous commençons à placer divers objets ci-et-là. Les premières années, naïfs à n’en plus finir, penserons sûrement que c’était déjà là où que ce n’était que des cadeaux de leurs aînés Gryffondor. « Mh, peut-être qu’on devrait leur apprendre à ranger leurs affaires… » murmurais-je avec une idée en tête. Est-ce que j’avais l’envie de faire disparaître les affaires de ces jeunes en un coup de baguette ? Certainement. Est-ce que je le ferais ? C’était une autre question… Réfléchissant, je déposais alors des savons sauteurs dans les salles de bains des premières années et échangeait certaines de leurs plumes posées ci-et-là contre d’autres mais ensorcelées. C’est ce moment que choisit d’ailleurs Nausi pour m’envoyer cet ours en peluche à la figure, me prenant par surprise. Sourire malicieux, je sortis alors ma baguette. « Amplificatum. » murmurais-je afin qu’elle n’entende pas – bien qu’elle verrait assez vite. Puis, rapidement, et alors que l’ours faisait maintenant le double de sa taille originale, je l’envoyais en retour au visage de Nausi et rapidement, avant qu’elle ne reporte son attention sur moi, je poursuivis. « Tarentallegra ». Ce sort, visant à faire danser la personne touchée, allait mettre de l’ambiance dans la pièce, c’était sûr et certain… Nausicãa voulait s'amuser ? Elles allaient s'amuser.
     
(c) crackle bones

     





tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Time is a valuable thing, watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com/t726-ethel-ponds-it-s-my-life En ligne

avatar




Parchemins : 707

Sablier : 0

Double Compte : zabini

Convictions : Profondément égalitaire, minerva milite avec vigueur pour l'acceptation et la paix. Et pour la victoire de Gryffondor aux deux coupes de Poudlard.

Associations & Clubs : Quidditch & rédactrice au journal (nom de plume : solembum).

Avatar : Tilda Swinton

Crédits : VERT ALLIGATOR

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Jeu 29 Mar - 14:21

Dans la grande salle, le professeur McGonagall était plongée dans une discussion animée avec le professeur Sinistra sur l’influence des astres sur les capacités magiques des enfants nés sous certains signes et son attention était entièrement portée sur la contradiction d’un argument d’Aurora qu’elle jugeait irrecevable : les deux femmes s’entendaient d’ordinaire à merveille mais la rêverie et la fantaisie constantes de son amie agaçaient Minerva plus que de raison.

- Ma chère Aurora, continua le professeur avec entrain au-dessus de son assiette, je ne peux pas vous laisser dire ça : la maîtrise de la métamorphose passe tout simplement par la compréhension des…
- Professeur !

Interrompue par une Hermione Granger essoufflée dont la rosacée contrastait avec son teint naturellement mat, son professeur détourna vivement la tête de sa collègue, accompagnant sa trêve forcée d’un vague geste d’excuse : il était rare que Miss Granger paraisse aussi affolée pour une affaire anodine.

- Oui, miss Granger ? Un problème ? demanda Minerva, les sourcils légèrement froncés et une sourde inquiétude pointant au plus profond de son être.
- Professeur, la Grosse Dame a dit à Violette de dire à Nick de me dire de vous dire qu’il y avait deux élèves d’autres Maisons dans notre Salle Commune, annonça gravement la Préfète.

Le sang de Minerva se glaça et elle pinça ses lèvres si fort qu’elles ne devinrent plus qu’une ligne blanche traversant implacablement son visage sévère, fermé. Sans un mot, elle se leva prestement et quitta la Grande Salle à petits pas rapides et furieux. Qui ose déranger mes pupilles dans leurs rares moments de repos et bafouer leur intimité ainsi ? fulmina-t-elle alors que le talon de ses bottines frappait sèchement le sol pavé. De son vivant, jamais aucun élève n’a eu l’irrespect de pénétrer dans ces lieux presque sacrés : même les jumeaux Weasley et messieurs Potter, Lupin, Black et Pettigrow n’en avaient pas franchi les limites – et des limites, ils en avaient pourtant franchi un nombre incalculable. A peine les portes de la Grande Salle traversées telle une bourrasque, Minerva se métamorphosa subitement en chat – sous les exclamations des jeunes élèves qui y pénétraient au même moment, qui la firent ronronner de fierté – et entreprit de galoper souplement dans les escaliers avant de se transformer pour murmurer en un souffle le mot de passe à la Grosse Dame.

Reprenant son apparence féline alors que la porte dissimulée se déverrouillait sans un bruit, Minerva entra prudemment dans le salon commun, tous ses sens aux aguets. Des voix féminines parvinrent à ses oreilles dressées et le chat identifia rapidement le dortoir des filles de première année grâce à son ouïe décuplée. Sans un bruit, les coussinets du chat le portèrent jusqu’à l’entrée du dortoir, où le professeur observa à loisir les intrus. De ses pupilles verticales, elle vit deux sœurs Ponds disperser des objets farceurs et ensorceler une peluche géante qui n’allait pas tarder à faire des dégâts matériaux considérables au dortoir : elle n’attendit pas plus longtemps avant d’intervenir.

Le professeur McGonagall reprit sa forme humaine avant d’annoncer sèchement :
« Misses Ponds, je ne vous cache pas mon immense déception. En venant bafouer le peu d’intimité dont disposent mes élèves, vous faites preuve d’un irrespect que je n’aurais jamais imaginé de votre part – de la part de n’importe qui, en réalité, commença-t-elle. On entendait avec certitude la colère dans son intonation.
Vous prétendrez certainement vous amuser, mais même des babouins trouveraient vos jeux d’une idiotie profonde. D’ailleurs, je ne veux entendre aucune explication de votre part, ajouta-t-elle quand l’une des Ponds ouvrit la bouche, j’ai vu de mes propres yeux assez de points du règlement négligés jusqu’à la fin de l’année scolaire. Vous avez pénétré dans un dortoir d’une autre Maison, vous vous amusez aux dépends des autres élèves, vous utilisez la magie hors des cours, et je ne vous demande même pas comment vous avez eu le mot de passe.
Le visage fermé du professeur McGonagall s’assombrit, avant de continuer d’une voix grave : pour vos forfaits, je retire 50 points à Serdaigle et 50 points à Serpentard et vous écoperez d’une retenue de quatre heures chacune. Vous allez me suivre immédiatement dans les bureaux des professeurs Rogue et Flitwick et nous avertirons vos parents ainsi que les élèves de vos Maisons et de Gryffondor de votre intense stupidité. »

D’un geste sévère, le professeur rangea la pièce, fit reprendre à l’ours son apparence normale et fit disparaître les farces dispersées ça et là par les intruses.


Prises sur le fait !:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com/t309-missives-mcgonagall

avatar




Parchemins : 944

Sablier : 5

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©me signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Dim 29 Avr - 1:57

It's time to show you can be a bad girl

Ethel Ponds & Nausicãa Ponds
 
Sisters are joined heart to heart


Rarement fusionnel, les deux sœurs étaient pourtant un véritable duo infernal lorsque leurs violons s'accordaient. Et au grand damne des autres, mieux valaient ne pas se trouver dans leur sillage lorsque cela était le cas, vengeresse farceuse insatiable qu'elles étaient. Peut-être un jour la roue tournerait-elle. Et ce jour semblait être arrivé plus tôt que prévu. « Je n'oserais jamais voyons... Je dirais simplement que tu n'épouses pas pleinement celle que tu es véritablement.» Sarcasme marquant, sourire mordant, la vipère laissait libre choix d'interprétation ses mots à son aînée. Après tout, officiellement, c'était elle l'érudit, la Ponds de serdaigle. « Oh crois-moi ce n'est pas un souhait, pas plus qu'un cadeau... C'est une tare que je suis pourtant bien obligé de reconnaitre.» Une moue désinvolte épousant la carrure de la benjamine, un soupire exaspérer lui échappe afin de combler cet air accablé qu'elle se donnait.

« Entrer dans les bonnes grâces des Wealsey ? Puis quoi encore ! Tu me déçois sœurette. Je pensais que ton ambition était plus grande qu'une simple volonté d'imitation, ou de s'attirer les faveurs de ces jumeaux.» S'offusqua la plus jeune, non sans exagéré l'expression de déception ornant son visage juvénile. Elle taquinait son aînée, à sa façon. Bien qu'une part de vérité résidait indéniablement dans ses propos. Se contenter d'être une banale imitatrice ? Ce n'était pas pour elle. Ni pour Ethel, elle l'aurait crut.

Porte franchit, revenir en arrière ne leur étaient désormais plus possible. Quitte à se brûler les ailes, elles allaient désormais devoir parier de carboniser bien plus que quelques plumes métaphoriques. Si elles avaient sut. « Eh ! » Offusquée, la vipère évita de justesse l'ours, désormais plus grand qu'elle, que la bleu et bronze venait lui renvoyer. Ah bah tiens, il dansait maintenant, par la magie du sort que venait de lancer son aînée. Chanceuse était la benjamine que de s'être jetée sur le côté auparavant pour éviter le projectile de mousse. « Tu oses utiliser la mag-...» Mots inachevés, forfait découvert.

Ton goût du risque finira par te perdre. Si seulement elle avait écouter le conseil de celui qu'elle qualifierait d'abruti. Si seulement... Joueuse invétéré, tel ces moldus accro à ces jeux d'argents, la verte et argent ne pouvait s'empêcher de rechercher ce doux frisson que lui procurait l'adrénaline, à chaque occasion se présentant à elle. Désireuse de voir jusqu'où elle pourrait repousser les limites. Et les limites, elle venait de s'y heurter de plein fouet. L'adrénaline avait délaissé la pauvre Ponds dès que ses yeux s'étaient posé sur la professeur McGonagall. Pourtant, son palpitant n'en démordait pas, les battements de ce dernier se faisant plus pressent encore, étreignant pourtant la cage thoracique de l'adolescente d'une sensation désagréable. L'angoisse envahissait peu à peu la brunette.

Tétanisée par l'intervention soudaine de la directrice des rouges et or, la sang-pur ne put pourtant réfréner un sursaut à l'entente de la tirade que commençait à leur tenir cette dernière. Sursaut qui coûta à Nausicãa d'échapper la bombabouse qui se trouvait dans ses mains, épousant inévitablement le sol du dortoir. « Oups...» Parvint-à peine à souffler la benjamine.

Que la professeur de métamorphose les surprennes était une chose. Qu'elle soit déçue par les sœurs en étaient une autre. Mais qu'elle informe Rogue de cet écart... C'était la fin. Ses parents passaient encore. Elle craignait cependant bien plus les réactions qu'auraient ceux de sa maison, à l'annonce des points que la vipère venait de leur faire perdre. Plus précisément, elle craignait les représailles avec Elizabeth et Pansy, les préfètes de sa maison. Sans parler de Theo. Et Rogue... Par Merlin, que quelqu'un lui offre un retourneur de temps avant que ses parents n'aient à investir dans une pierre tombale !

Incapable d'aligner un mot, la benjamine des Ponds avait pâlit à vu d’œil, suite à l'intervention de Minerva. Quelle honte de se faire surprendre si misérablement... Reproches encaissés avec difficultés, fierté mise à mal, la vipère parvient avec mal à adresser un regard à son aînée. On est foutu. Elle aurait aimé pouvoir prétendre regretter d'avoir ainsi mis à mal le dortoir de ces premières années, voir même s'en excuser. Mais cela n'aurait en rien été sincère. Car tout ce que la brune regrettait, c'était de s'être faite lamentablement prendre sur le faite. Et par Merlin, qu'elle redoutait d'être confronté à Rogue... L'écossaise préfèrerait encore écoper d'une centaine d'heure de colle !

Tête baissée, honte grandissante, la vipère emboita le pas à la professeur sans piper mot. Cherchant faiblement un regard, un signe, de sa sœur. Elles allaient dégustées, et cela ne faisait que commencer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 3609

Sablier : 12

Double Compte : rigel & dean.

Convictions : Elle croit en ce que ses parents lui ont appris : la tolérance.

Associations & Clubs : Membre du club de duel et présidente du club de dessin.

Matières en Option : Etude des moldus, SACM, Etude des runes, Divination & Arithmancie.

Avatar : Danielle Campbell

Crédits : Avatar de perlman, signa de excelsior & fiche RP de dandelion.

MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel Dim 6 Mai - 11:42


       

Together we will set the world on fire. #SistersPondsPower Nausicãa & Ethel
       

       
IT’S TIME TO SHOW YOU CAN BE A BAD GIRL

       
Les sœurs Ponds, aussi proches puissent-elles être de temps en temps, lors de quelques rares moments de complicités, l’étaient encore plus en cet instant précis alors qu’elles s’apprêtaient à faire cette bêtise qui, durant plusieurs semaines, aurait de lourdes conséquences même si elles n’en avaient pas encore conscience. Malgré leur proximité évidente en ce jour particulier elles restaient elles-mêmes, une aiglonne et une vipère qui savaient manier les mots avec aisance pour toucher le point faible, pour s’amuser, jouant de sarcasme, d’ironie et de moquerie bien que jamais, ô grand jamais tout cela ne vire à la méchanceté entre elles. Du moins, pas aujourd’hui. Aujourd’hui, elles étaient unies jusque au plus profond de leurs âmes. Liées, leurs esprits ne faisaient plus qu’un, au même titre que leurs sourires ou leurs rires qu’elles laissaient parfois entendre, sans jamais en abuser. Elles se moquaient gentiment l’une de l’autre, se projetaient dans l’avenir, croyaient que le monde leur appartenait en cet instant précis mais quelle grossière erreur que de se laisser tomber dans cette insouciance désinvolte dont elles faisaient preuve alors qu’elles s’amusaient comme deux jeunes filles. Ethel avait même oser rire doucement quand elles avaient fait référence aux Weasley. Elle voulait faire mieux et en un sens, la bronze et bleue aussi. Ah, si elles s’étaient doutées…

Dans cette salle commune, elles se cherchaient, jouaient sans se soucier du monde autour d’elles qui continuait de tourner. Elles allaient se brûler les ailes, à force de jouer avec le feu, les Ponds. Sourire aux lèvres, un éclat de rire vint même s’échouer dans la pièce, le genre de rire à s’en donner mal au ventre. Mais Ethel ne put pas profiter de cet instant de joie puisque c’est à cet instant qu’elles se firent attraper. À vouloir jouer avec le feu, à vouloir jouer au chat et à la souris avec les élèves de Poudlard, voilà qu’elles avaient perdu. Game over, girls. Dès l’instant où les prunelles de l’aiglonne se posèrent sur le visage pincé du professeur McGonagall, toute trace de rire ou de sourire s’échappa de ses lèvres et elle ferma même les yeux un court instant dans l’espoir que ça ne soit qu’un rêve, une hallucination ou un mauvais coup de Nausicãa et dans ce cas là, elle la vénérerait jusqu’à la fin de ses jours, foi de Ponds. Pourtant ça n’était rien de tout ça, le professeur était bien là, face à elles, prête à en démordre. Ethel, de son côté, se sentait déjà regretter ses actes, regrets qu’elle ressentit avec encore plus de vivacité quand sa cadette lâcha par mégarde une bombabouse par terre. Une nouvelle fois, Ethel ferma ses yeux à moitié, craignant un nouvel accès de rage de la part de la directrice des rouge et or.

Écoutant le discours de la directrice, son cœur battant et sa tête bourdonnant, c’est cependant en entendant qu’elle faisait perdre 50 points à sa maison qu’Ethel se réveilla vraiment. Elle se fichait d’être collée, elle se fichait de recevoir une leçon de morale de la part de Flitwick mais perdre 50 points… Sa maison ne lui pardonnerait pas de sitôt, et certaines personnes encore moins – notamment Avalon a qui Ethel pensait. La bronze et bleue se voyait déjà fuir sa salle commune pour les deux prochaines années au risque de mourir tué dans son sommeil par ses camarades qui ne voudraient sûrement plus lui adresser la parole. Au même titre que sa sœur, Ethel avait complètement pâlit et se sentait même nauséeuse après tout ces événements, toutes ces paroles et toutes ces erreurs accumulées. La honte berçait désormais l’être entier de la plus âgée qui ne savait plus ou se mettre. Si elle sentait le regard de la vipère sur elle, elle n’osait même pas la regarder de peur que le moindre de ses mouvement soit mal interprété et que sa sanction n’augmente. Alors elle resta silencieuse, tête baissée et poings serrés, mordant l’intérieur de sa joue pour ne pas s’auto-flageler, stupide qu’elle avait été de se faire prendre d’une telle manière. Alors, en écho à sa petite sœur, elle emboîta le pas de McGonagall et daigna enfin jeter un regard à sa cadette. « On va se faire tuer. Et je ne parle pas que de père et mère. » murmura-t-elle en attrapant la main de sa sœur, main qu’elle serra fort comme pour leur donner du courage à toutes les deux. Grossière erreur elles avaient fait, conséquences il y aurait. Maintenant, elle ne pouvait qu’accepter et, en silence, acquiescer.

Et malheureusement, tout ne faisait que commencer...
       
(c) crackle bones

       



THE END.





tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Time is a valuable thing, watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com/t726-ethel-ponds-it-s-my-life En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel




Revenir en haut Aller en bas
It's time to show you can be a bad girl ☾ Ft.Ethel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [MODO] Jae Jun ! It's time to show something !
» Fc Barcelone (Show Time !)
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Hogwarts :: Septième étage-
Sauter vers: