AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Intrigues & Event :

Intrigue N°3 :
Tournoi Inter-Maisons

Événement :
Match de quidditch Serdaigle/Serpentard
(25 janvier)
Janvier 1997:

7 janvier :
Rentrée et festin

10 au 18 janvier :
Tournoi Inter-Maisons




Années

❖ Nous manquons d'élèves pour les quatre premières années.

Pour retrouver l'effectif total des membres répartis
par années et maisons, rendez-vous ici !


Maisons

❖ Nous manquons de Serpentards et de Poufsouffles !
Venez repeupler les verts et les jaunes ! ;)

Merci de privilégier les Sangs mêlés ou Nés Moldus.
Les familles Sang-Pur inventées sont interdites.

Partagez|

War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar




Parchemins : 544

Sablier : 28

Double Compte : Isaac , le seul l'unique & Noe, le calme absolu

Convictions : Il prone la tolérance, le sang n'a pas tant d'importance pour lui.

Associations & Clubs : Club de duel & Poursuiveur dans l'équipe de quidditch

Matières en Option : Divination et Soins aux créatures magiques.

Avatar : Asher Angel

Crédits : Me

MessageSujet: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 5 Mai - 1:24

Voilà plusieurs semaines maintenant que a fratrie des Ponds s'était déchiré suite au propos odieux du benjamin face à son ainée. Voilà maintenant plusieurs semaine qu'Eloan et Nausicãa ne s'était plus rien adressé d'autre que des regards noir lorsque leur regard se croiser. Pas un mot, pas un sourire, plus le moindre contact. Le fossé qui séparait le lionceau de la vipère ne parvenait à être comblé malgré les efforts en vain d'Aidan pour les rabibocher. Au fond de lui Eloan culpabilisait d'avoir été si dur avec sa grande sœur, dépassant involontairement le fond de sa pensée. La réalité était que le lionceau avait été blessé. Blessé de voir que sa maison dans laquelle il se sentait si bien le considérait comme un traitre, blessé de comprendre que ses sœurs n'avaient pas la moindre considération pour lui en ne pensant pas au dégat qu'elles engendraient et surtout blessé de savoir que même lorsqu'il faisait comprendre à Nausicãa que ses actes avaient des conséquences, celle-ci n'y montrait pas la moindre forme de regret ou de quelconque remise en question.

Pourtant sa sœur lui manquait, parfois il songeait à mettre sa fierté de côté pour trouver le courage d'aller lui parler. Il avait envie de retrouver sa sœur, celle qui l'encourageait discrètement au travers de sous-entendus, celle qui gardait un œil bienveillant sur lui, celle à qui il pensait dès qu'il voulait se confier. Pourtant au fond de lui il sentait que sa rancune était encore trop importante, et dès qu'il la croisait et qu'elle lui offrait son comportement le plus désagréable, il sentait ses nerfs à vif. Elle ne comprenait donc rien, mais finalement si Aidan avait encore le courage de se charger de cette sœur si épuisante, grand bien lui fasse. Et dès qu'il y repensait seul, le soir dans son lit, il se promettait de mettre de l'eau dans son jus de citrouille dès le lendemain. Chose qui n'arrivait pas.

Le week-end se passait lentement et pourtant en cette fin d'après-midi du samedi, le calme étonnant de l'école de sorcellerie allait être perturbé. Eloan passait dans l'un des couloirs du hall d'entrée après avoir fini son entrainement avec l'équipe de quidditch lorsqu'il avait aperçu la verte et argent à l'extérieur, en train de discuter avec un petit blondinet de première année de sa maison. Davis qu'il s'appelait ou un truc comme ça. Toujours est-il que ça l'étonnait, Nausicãa n'était pas du genre à se soucier des plus jeunes et encore moins sympathisé avec la maison qu'elle détestait visiblement le plus au monde. Une bousculade sur l'épaule, un sourire moqueur. Eloan avait tout de suite compris. Le gamin avait dû avoir le malheur de la fixer dans les yeux et ou l'avoir accidentellement bousculé et elle s'en prenait à lui.

Ni une ni deux, son sang n'avait fait qu'un tour et il avait décidé d'aller au secours de ce pauvre gamin afin de pouvoir rappeler à sa sœur qu'elle ne devait pas trop se prendre au sérieux. En réalité, il s'énervait surtout de voir qu'encore une fois, c'est à Gryffondor qu'elle s'en prenait. Pourtant lorsqu'il s'approchait de l'endroit, le petit blondinet en profita pour partir en courant, surement quelques larmes au coin de l'oeil. Il ne pouvait plus la laisser agir. Il voulait lui montrer qu'on pouvait se mettre en travers de sa route. Elle n'était pas infaillible, personne ne l'était. Les poings serrés, baguette dans la poche arrière de son pantalon, il s'arrêtait devant elle. Il ne la craignait pas, il ne la craignait plus. « Tu comptes laisser les gryffondor tranquille un jour, où la bétise des serpentards s'est définitivement propagé dans ton cerveau ? » Pour l'instant, ce n'était que verbal mais il savait qu'avec sa sœur ça pouvait vraiment dégénérer très vite. « Il faut te le dire en quelle langue ? Arrête de te rendre plus bête qu'un troll des montagnes à t'en prendre à des premières année. » Il ne la quittait pas des yeux. Il ne la craignait plus tellement, mais il restait près à agir. A quoi allait-il avoir le droit ? Aux poings , aux sortilèges, aux insultes.. « Laisse le tranquille !»



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 966

Sablier : 3

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©vulpecula signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 5 Mai - 14:41

War of Ponds
Eloan Vs Nausicãa

« Love me or hate me, both are in my favour. If you love me, I will always be in your heart, and if you hate me, I will be in your mind. »
Le temps était réputé pour détenir la vertu de pouvoir atténuer les plus profondes rancœur, de conduire au pardon des mots les plus amer. Il fallait pourtant croire que ce dernier avait oublier, ou bien tout simplement délaisser, les deux cadets de la fratrie Ponds. Il fallait supposer que leurs mots avaient dépasser l'entendement, pour que seul le temps puisse réparer ce qui c'était brisé entre le lionceau et la vipère, pourtant si complices, si fusionnels. Leurs paroles avaient certes, été d'une rare dureté, d'une cruauté insoupçonné, mais les liens du sang n'amenaient-ils pas à tout se pardonner ? Visiblement la fierté étouffait de trop les deux écossais pour que cela ne suffise. Faute était de reconnaitre que Nausicãa avait refuser d'accorder quelques excuses à son cadet, plus encore, d'accepter de lui laisser entrevoir une quelconque remise en doutes, l'ombre d'infimes remords. Pas qu'ils soient absents, inexistant, loin de là même. La verte et argent avait reconnu ses tords face à leur aîné par la suite, mais c'était son orgueil qui en avait prit un coup. Offrir l'opportunité à Eloan de trainer son amour propre plus bas que terre -c'est ce que la brune avait dû redouter, vu les mots amer du rouge et or ? Elle ne pouvait se le permettre, ne s'en était sentit capable. Ainsi, par son ton dédaigneux, cette dernière avait visiblement poussé le troisième année dans ses retranchements, par les paroles odieuses qu'il lui avait tenue. Complicité inhalée, fierté accablée.

Si la relation, véritable joyaux qu'elle chérissait tant, que la vipère partageait avec son cadet lui manquait, il y avait pourtant cette fierté redondante qui l'accablait de trop pour la pousser à aller s'excuser, tenter d'arranger les choses. Selon sa personne, c'était au lionceau de se manifester, si l'envie de retrouver leur lien si particulier lui tenait. Après tout, n'étais-ce pas lui qui avait émit le souhait que sa sœur ne se mêle plus de sa vie ? Puérile attitude de l'adolescente qu'elle était. Évidemment, une désagréable sensation de vide étreignait le palpitant de la verte et arrangeant, les discussions anodine que la brune pouvait avoir avec son cadet manquant à son quotidien. Il lui était douloureux de se retenir de bondir sur ceux qui osait le tourmenter. Connaitre les tenants et aboutissants des journées de ce dernier était de ces choses indispensable afin d'apaiser la sang-pur. Et pourtant, aucun effort n'était fait des deux côtés. Seuls quelques regards acerbes étaient échangés lorsqu'ils arrivaient  aux deux sorciers de se croiser.

" Regarder, c'est l'idiote qui a tenté de saboter nos dortoirs ! Elle a l'air pitoyable. " Paroles tenues à son encontre tandis que la vipère se contentait pourtant d'étudier posément un peu à l'extérieur du château. Nerfs irrités, la brune s'accroche pourtant aux pages de son livre, tentant d'ignorer ces quelques mots tenus par une bande de lionceaux de première année. Elle ne devait pas s'énerver. " Faut bien qu'elle commence à étudier maintenant, avec un peu de chance, elle arrivera à se faire embaucher dans une décharge." Respiration coupé, jointures blanchis sous la rage grandissante. D'accord. Passait encore les noms dont-on pouvait l'affabuler vis-à-vis de son erreur resplendissante. Mais qu'on ose la juger, se permette de dédaigner son avenir... Fatale erreur que la vipère comptait bien faire payer à ce blondinet un tantinet trop confiant. Livre sous le bras, pas courroucé, la brune vint se planter face à cette bande de gamins, qui, soudainement ne faisait plus tant les fières que ça, l'écho de leur rire disparaissait à l'horizon.

Les mots venimeux de la verte et argent fusent de ses lèvres, dissipant cette bande de joyeux lurons qui prirent leur jambe à leur cou, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que ce Davis, l'auteur de ces moquerie. L'enfant pâlit face aux mots cruelles que l'adolescent lui tient, prenant un plaisir non dissimulé à trainer la confiance que ce dernier pouvait avoir en lui, plus bas que terre, Némésis qui se faisait réparation.

« Ooh, un bouffondor venant en sauver un autre. Comme c'est mignon.» Exacerbe l'aînée, lorsque Eloan vint à la rescousse du pauvre enfant qui détalle à toutes jambes, non sans que ses yeux ne brillent. Sourire amer aux lèvres lorsqu'elle daigne enfin poser les yeux sur son cadet. C'était donc ainsi qu'il souhaitait s'adresser à elle... C'était donc sur le ton de la conflictualité qu'il daignait pour la première fois lui adresser la parole, suite à toutes ces semaines de silence ? Blessée, d'une certaine façon, la vipère prit pourtant avec plaisir la suite de cette tirade acerbe qui lui était adressé. Après tout, n'était-elle pas réputé, et ne s'étaient-ils justement pas disputés suite à l'allure désinvolte et aux mots amer de l'adolescente ?

« Mais regardez donc qui voilà. Celui qui ne voulait plus que je me mêle de sa vie. Quelle ironie.» Non, elle n'avait pas oubliée. Elle le démontra d'ailleurs puérilement à son cadet par ces quelques mots secs. « Tu joues le preux chevalier des premières années maintenant ? Ou peut-être que je te manquais de trop et que c'est la seule pathétique façon que tu as trouvé de m'approcher ? » Amer paroles qui renferment pourtant une question véritable : lui avait-elle manqué ? « Sinon quoi ? » Argua-t-elle, un air blasé ornant ses traits, tandis qu'une faible lueur dansait au fonds de ses yeux : celle du défis.

Si le lionceau souhaitait des retrouvailles sur le ton de la conflictualité, que la joute commence.

(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 544

Sablier : 28

Double Compte : Isaac , le seul l'unique & Noe, le calme absolu

Convictions : Il prone la tolérance, le sang n'a pas tant d'importance pour lui.

Associations & Clubs : Club de duel & Poursuiveur dans l'équipe de quidditch

Matières en Option : Divination et Soins aux créatures magiques.

Avatar : Asher Angel

Crédits : Me

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Ven 11 Mai - 23:34

Pourquoi par Merlin, n'apprenait-elle pas de ses erreur. Eloan sentait à nouveau la colère grimper en lui. A peine pensait-il qu'il serait de mettre sa fierté et son orgueil de lion de côté pour se réconcilier avec elle et voilà qu'il voyait encore une fois sa sœur s'en prendre d'une façon ou d'une autre à sa maison. La vipère ne comprendrait donc jamais que s'en prendre au gryffondor avait le même effet sur le benjamin des Ponds qu'une attaque directement dirigée contre lui. Alors soit, encore une fois le lionceau faisait le choix de se dresser face à elle. Ça ne lui ressemblait pas et il détestait tellement ça, les conflits, devoir faire front… Encore pire quand il réalisait qu'une telle distance les avait séparée que maintenant ceux qui autrefois était fusionnelle ne s'adressait même plus un mot en dehors des conflits.

« Désolé, je ne peux pas en dire autant de toi, ton attitude est ridicule. Malheureusement il ne faut pas s'attendre à autre chose lorsque l'on s'adresse à un rampant. » Eloan tentait de ne pas se faire destabilisé mais il ne se sentait pas à l'aise. Guidé par sa colère et plus par sa raison, chaque mot que lui lançait sa sœur le blessait d'avantage. Il avait le premier choisi de ne la traiter que comme une serpentard parmi les autres et pourtant, lorsque le revers de la médaille lui revenait en pleine figure, il se sentait déstabilisé. Parce sous ce courage nouveau guidé par cette haine éphémère, Eloan n'était pas ainsi. Il pensait chaque soir à une façon de parler à Nausicãa, de s'expliquer et de passer à autre chose. Il savait que les mots qu'il lui avait envoyé dépassait des limites qu'il n'aurait jamais pensé franchir. Mais en quoi arrangeait-elle les choses ? En rien, au contraire à présent elle ne faisait que creuser encore plus dans leur rancœur, les éloignant l'un de l'autre encore et encore.

Il l'écoutait, ne la quittant pas du regard. Ses yeux verts faisaient face au regard sombre de la verte et pourtant il ne pliait pas. Au contraire, ce courage qui l'habitait à présent l'empêcherait de lâcher prise. Et pourtant ce courage il le détestait. Mais cette fois-ci il ne la prenait pas au dépourvu, pas dans un moment de faiblesse et il savait à quel point ses mots pouvaient être cinglants. Il ne trouvait pas les mots lorsqu'elle lui rappelait qu'il était celui qui ne voulait pas qu'elle se mêle de sa vie. C'était vrai. Cependant il riait jaune lorsqu'elle ajoutait que sous cette cape de preux chevalier, le lion cherchait juste un moyen de l'approcher car elle lui manquait. « Tu ne doutes pas de toi en tout cas. Pour qu'elle raison je voudrais revenir vers toi ? Je n'ai jamais eut autant la paix que depuis que tu ne m'approche plus. Ne prends pas des désirs pour des réalités. » Pourquoi enterrait-il leur relation alors qu'il ne souhaitait qu'une chose, l'inverse ? Parce quoi qu'il ait répondu, elle l'aurait envoyé balader. Et puis, il ne pensait plus, il se laissait guider par des sentiments nouveaux, des émotions exacerbés par l'adolescence et le mal-être qui l'habitait en ce moment. « Ne me provoques pas Nausicãa, tu pourrais le regretter. » Des menaces réelles. Il ne se démontait pas, au contraire il se saisissait de sa baguette, il savait qu'elle ne reculerait pas, il devait être prêt à tout. Agir dès qu'elle agiterait son poignet pour le moindre sort. Il tentait d'avoir l'air assuré mais Eloan savait que sa sœur était talentueuse en sortilège et en duel, sans doute plus que lui malgré qu'il soit déjà bon. Mais il ne pouvait pas perdre la face contre elle. Il ne pensait même plus au risque qu'il encourait à provoquer un duel en dehors du club.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 966

Sablier : 3

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©vulpecula signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 12 Mai - 0:23

War of Ponds
Eloan Vs Nausicãa

« Love me or hate me, both are in my favour. If you love me, I will always be in your heart, and if you hate me, I will be in your mind. »
C'était le port altier que la vipère faisait face à son cadet. L'air fière, l'allure assurée. Bénit soit le don qu'elle avait afin de jouer des apparences. Car se montrer faible, assaillit par les remords ainsi que le manque face au lionceau, c'était de choses qui étaient tout bonnement inconcevable à la brune. Évidemment qu'elle aimait son frère, mais il y avait cette fierté qui l'étouffait. Et peut-être bien cette peur de se heurter à un mur qu'elle ne serait s'avouer. Ce ne serait pas le genre de son cadet de ne pas accepter les excuses si rare de sa sœur, si elle daignait seulement les lui présenter, mais il y avait ce petit " et si " qui persistait, renversant le peu d'envie pouvant l'habiter à cette idée. Le temps ferait l'affaire, persistait-elle à croire naïvement, mauvaise foi omniprésente.

Aux propos que lui adresse le rouge et or, un rire âcre s'échappe des lèvres de l'écossaise. Un rire méprisant, dédaigneux. Ceux dont-elle avait le secret. Ceux dont-elle aimait tant entendre l'écho épouser avec fracas les murs du château.  « Discrédité l’emblème de ma maison... Vu et revue.» Une main couvrant ses lèvres afin de dissimuler le bâillement étirant sa mâchoire. « Je dois avouer que tu pourrais presque me décevoir. Enfin, je supposes que je ne pouvais guère m'attendre à mieux de toi.» Un air fatiguée dessinant ses traits, la brune ne cache que trop peur le mépris qu'elle porte actuellement à son frère. « Oh et ne vient pas me dire que tu te mets à mon niveau. Ce serait mal venue, et un bien piètre mensonge.» Après tout, elle connaissait un minimum le répartie qu'elle dénigrait tant de son cadet. Elle s'enfonçait délibérément, consciemment, la verte et argent. Mais il était bien plus facile de se laisser guider par cette colère enivrante, que de faire taire sa fierté. Doux accords muets entre les deux Ponds.

Balayent d'un revers imaginaire ces remords qu'elle pouvait nourrir à l'égard des mots acerbes qu'elle tenait à Eloan, un air hautin vint trouver place sur son visage enfantin. Oh les mots du lionceau touchait leur cible de plein fouet. La brune était blessée d'entendre qu'il n'avait jamais été aussi serein qu'en ce moment, maintenant qu'ils ne se fréquentaient plus. Mais toute personne la connaissant savait que jamais elle n'afficherait cette faiblesse, cette douleur irradiante. Qu'aurait-elle pu espérer d'autres de toute façon ? N'avait-elle pas tendue le bâton pour se faire battre ? Probablement désireuse de laisser à son cadet l’opportunité de lui offrir une raison valable afin de lui adresser quelques phrases mordantes. « Laisse-moi réfléchir deux minutes... Oh oui, ça y est, ça me revient ! Car tu es un encore un gamin qui n'a absolument pas confiance en lui, et qui a encore besoin d'être soutenue par sa mère, ou ses frères et sœurs, ou n'importe qui, avant d'oser entreprendre quoique ce soit.» Air faussement désolée coller au visage, à vrai dire, elle n'aurait jamais pensé user ainsi d'une faiblesse de son cadet. Mais au grand maux, les grands moyens, n'est-ce pas ? Aujourd'hui, la victoire serait à celui qui se montrerait le plus blessant, dénué de toute empathie. Dommage pour son cadet, c'était de ces choses dans lesquels l'écossaise excellait : se montrer détestable.

Face à la dernière remarque de son cadet, Nausicãa resta sceptique quelques instants, le regard porté sur la baguette qui était pointé en direction. Une envie irrépressible de rire chatouilla les cordes vocale de la brune, pourtant, elle conserva son air hautain, méprisable. Esquissant quelques pas en direction de son frère, jusqu'à ce qu'à être à porter de sa baguette, si ce dernier tendait son bras. Un sourire provocateur aux lèvres, une allure un peu trop confiante lui collant au corps. « Par Merlin, je suis morte de peur ! » Une voix de demoiselle en détresse feinte, ses mains s'agitant fugacement au-dessus de ses épaules, il était évidant que la vipère se moquait ouvertement du lionceau. Elle provoquait sans crainte, persuader que son frère n'oserait prononcer le moindre sortilége à son encontre. Après tout, c'était une barrière qu'elle se savait elle-même incapable de franchir. Tout du moins, pour le moment.

(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 544

Sablier : 28

Double Compte : Isaac , le seul l'unique & Noe, le calme absolu

Convictions : Il prone la tolérance, le sang n'a pas tant d'importance pour lui.

Associations & Clubs : Club de duel & Poursuiveur dans l'équipe de quidditch

Matières en Option : Divination et Soins aux créatures magiques.

Avatar : Asher Angel

Crédits : Me

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 12 Mai - 1:54

Face à face. Jamais le jeune gryffondor n'aurait imaginé que cette scène se produirait . Toute sa vie, il avait été aux côtés de sa sœur, toute sa vie il s'imagineait le resté. Un binôme unis par leurs différences. Quelle naïveté. Pourtant encore maintenant son coeur lui hurlait de tout arrêter pour exprimer à sa sœur tous les regets qu'il avait, la culpabilité qui le rongeait pour chacun de ses mots. Mais rien n'en sortait et son attitude fière renvoyait l'inverse. L'attitude dédaigneuse de la vipère le déconcertait, elle n'avait l'air de ne rien ressentir à ainsi se confronter à son frère, comme si leur relation n'avait jamais compté. Et les mots, oh que sortis de sa bouche ils pouvaient être douloureux. Parce que les mots étaient pour la verte et argent, une arme bien plus puissante que sa baguette elle-même. Eloan lui n'avait pas ce répondant naturel, qu'il parvienne à rétorquer aux provocations de sa sœur relevait déjà d'une évolution récente. Elle était de sa famille, c'était plus simple aussi, mais il ne savait pas blessé avec sa bouche et elle, le lui faisait bien remarqué. Ses moqueries n'avaient rien de neufs mais il se sentait touché dans son orgueil lorsqu'elle ajoutait ne pas s'attendre à mieux de lui. Eloan était provocateur, Nausicãa en devenait blessante. Et elle savait y faire. Il n'avait même pas eut le temps d'ouvrir la bouche qu'elle anticipait déjà une possible réponse de sa part. Le lionceau perdait la face, avant de se mettre à rire légèrement face à son attitude. «Jamais je ne me mettrais à ton niveau, j'aurais peur de tomber trop bas. » Encore une fois, sa réplique n'avait rien de folle ni d'acerbe. Il n'avait pas une bonne répartie, il se contenait encore. Face à lui, à ses yeux, il faisait encore face à sa sœur. Pour l'instant.

Et sa sœur continuait de se moquer de lui, de le rabaisser en lui rappelant les paroles qu'il avait eut à son égard le jour où ils s'étaient réuni après l'envoi d'une beuglante par leur mère. Il s'en voulait et elle en jouait, à tel point qu'il ne put s'empêcher d'être blessant. A nouveau. Se détestant déjà pour ces mensonges. Parce que si, elle lui manquait et non sa vie n'était pas mieux avec ce vide immense qu'elle provoquait par son absence. Pourtant il affirmait le contraire content de voir qu'il l'a touchait un minimum. La verte savait peut-être caché ses émotions, mais le lionceau la connaissait assez pour voir ces changements minimes d'expression lorsqu'elle se sentait atteinte, même si elle s'arrangeait toujours pour ne rien laisser paraître la seconde suivante. Toutefois, il n'était pas prêt, pas prêt à entendre de quelle façon elle le voyait vraiment. En l'espace d'une seconde, elle lui rappelait qu'elle faible il était. Ce gosse sans la moindre confiance en lui. Ce gosse qui doutait à chaque geste qu'il faisait. Ce gosse qui pensait ne rien réussir et qui avait besoin d'être poussé. Elle ne le considérait qu'ainsi. Et venant de Nausicãa, ses mots lui faisaient mal. Personne n'arriverait même à lui faire plus mal, pas même si ces mots sortaient de la bouche de leur parent. Il perdait toute estime de lui, il était blessé. Pourtant physiquement, il tentait de ne pas broncher. Mais n'importe qui connaissant un tant soit peu le gryffondor savait qu'il parlait avec ses yeux. Ils pétillaient lorsqu'il était joyeux, s'assombrissaient lors de colère et surtout brillaient et s'humidifiaient lorsqu'il était touché. Il enfonçait ses ongles dans ses paumes pour ne pas céder aux larmes sur le champ. Il tentait de rester impassible mais Nausicãa allait immédiatement voir quel impact avait ses mots sur son cadet. «  Merci, je réalise à quel point j'ai été con de croire que je pourrais me confier à toi sans que jamais tu n'utilises mes faiblesses contre moi. » Elles venaient de piétiner toutes ces confidences et ces craintes qu'Eloan avait partagé avec elle. La vipère avait sa vengeance, le plus jeune des Ponds avaient eut mal au moins autant qu'elle ce fameux jour. « Au moins grâce à toi, je pense vraiment ce que j'ai pu te dire. » Il pensait vraiment qu'il serait mieux sans elle, il la détestait à cet instant précis. Parce qu'elle seule avait la force de détruire tous les progrès qu'il avait fait cette année.

Mais il ne voulait pas lui laisser le temps de répondre, de comprendre qu'elle avait été trop loin. Elle ne méritait même pas de réaliser qu'elle agissait à tord. A quoi bon, elle ne le reconnaitrait jamais. Au contraire par pur provocation, il lui ordonnait de laisser le petit lion qu'elle martyrisait tranquille, ajoutant après sa question, qu'elle ferait mieux de ne pas le provoquer. Évidemment, elle ne le prenait pas au sérieux s'avançant même un peu plus prêt, trop prêt pour même éviter un sort. Il ne baissait pas le regard, plongeant ses iris aux couleurs de la maison adverses dans le regard sombre et méprisable de sa sœur. Il ne répondait pas, pas un mot restant silencieux. « Levicorpus. » Sans prévenir Eloan avait lancé un sortilège qu'il maitrisait pour habituellement assez mal, un sortilège que Nausicãa avait tenu bon de lui apprendre durant l'été car il n'y avait pas mieux pour humilier quelqu'un que de le suspendre dans les airs. Prononciation distincte, mouvement fluides et rapide du poignet, sortilège amplifié par ses sentiments, il voyait le corps de sa sœur prendre envol dans les airs. « Enfin Nausicãa, tu es pourtant meilleure en duel que moi habituellement, tu aurais pu facilement éviter ce sort. » Il prononçait ses mots avec une telle ironie qu'on se demandait bien si Eloan avait un jour eut un tempérament proche de celui d'Aidan. Elle faisait ressortir le pire en lui. « Tu pensais peut-être que parce que tu étais ma sœur je n’emploierais pas ma baguette sur toi ? Petit rappel, tu as tout fait pour que je ne te considère plus comme ma sœur. » Mais jamais il ne pourrait lui faire vraiment de mal, pas en premier en tout cas. C'était simplement un avertissement pour qu'elle comprenne qu'elle le titillait peut-être un peu trop. D'un mouvement de baguette, Eloan reculait le corps de la brune jusqu'au niveau de sa place initial, à environs un mètre du sol, orientant son corps de façon à ce qu'elle soit droite, avant de la laisser retomber, s'arrangeant bien pour que ça ne soit pas sur ses deux jambes mais sur les fesses. « Maintenant va donc cracher ton venin ailleurs. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 966

Sablier : 3

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©vulpecula signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 12 Mai - 2:48

War of Ponds
Eloan Vs Nausicãa

« Love me or hate me, both are in my favour. If you love me, I will always be in your heart, and if you hate me, I will be in your mind. »
C'était déstabilisant, que les deux Ponds se retrouvent ainsi, l'un opposé à l'autre. Tout du moins, ça l'était pour la benjamine, bien qu'elle veille soigneusement à n'en rien laisser paraitre. Apparences, quand vous faisiez de nous vos prisonniers. Malgré la douloureuse sensation étreignant le palpitant de la vipère, sous les propos que lui tenaient son cadet, elle ne pouvait que répondre, renchérir. Car elle était comme ça, doté d'un répondant mordant dont-elle n'avait de cesse d'user, défense naturelle qu'elle avait développé aux fils des années. Plus ses mots se faisaient acerbes, plus l'écossaise était blessée. Le lionceau avait très probablement dû en prendre conscience, à force de se côtoyer, mais étais-ce de ces mesures qu'il prendrait en compte dans le cas présent ? Certainement pas. Tout comme elle ne ménageait ses mots, peu consciente du réel impact qu'ils pouvaient avoir. « C'est sur que la chute risquerait de faire mal, vu l'écart qui nous sépares... C'est bien que tu saches rester à ta place : insignifiant.» Dernier mot accentué, venin libéré.

Si les mots étaient une force pour la sorcière, consciente de l'impact qu'ils pouvaient avoir, elle était pourtant loin de se douter combien ces derniers pouvaient heurter une tierce personne. Son frère, plus particulièrement. Elle avait été fourbe, peut-être même cruelle, à ainsi pointer l'une des faiblesses de son cadet les plus ancrés en sa personne. Et pourtant... Elle ne se doutait pas des réels répercutions qu'allaient pouvoir avoir ces derniers sur le lionceau. Sur son estime de lui-même. Elle les entrevoient, brièvement, fugacement, ces répercutions. Lorsque l'ombres de perles translucides font briller les yeux du cadet des Ponds. Elle comprend, un peut trop tard, qu'elle a été trop loin. Voir cette blessure qu'elle venait de lui infliger, tandis que le rouge et or fendait pourtant l'impassibilité, presque aussi bien qu'elle, ça lui fit mal. Probablement pas autant que les mots qu'elle lui avait adressé, mais elle les regrettaient déjà. Comptait-elle s'excuser ? Peut-être. Peut-être pas. Nul ne le serait jamais, puisque la dernière phrase que son frère lui adresse la ramène bien rapidement à la réalité. Ravive la douleur de cette plaie béante qu'avait crée les mots de son cadet, lors de leur dernière entrevue. Elle n'a pas besoin de les entendre de nouveau, chacune des paroles de son cadet raisonnant dans un écho fracassant aux creux de ses pensées. Il l'avait blessé, encore une fois, probablement presque autant qu'elle venait de lui faire mal.

Elle était déstabilisée la verte et argent. Par cette douleur ravivée, par cette plaie qu'elle venait d'engendrer. Si bien que, aussi surprenant cela puisse-t-il être, les mots lui manquent. Elle ne sait pas quoi répondre à cela. Hésite, vacille, entre excuses et poursuivre cette joute qui aurait définitivement raison d'eux. Elle ne sait pas quoi faire, son incisive s’immisçant dans sa lèvre inférieur. Allaient-ils vraiment poursuivre cette mascarade ? Il suffisait pourtant d'un mot. D'un seul et unique mot pour tout arrêté. Pour qu'enfin, ils se retrouvent. Mais peut-être que, cette fois-ci, ils étaient aller trop loin. Peut-être que, cette fois-ci, il leur faudrait bien plus qu'un simple mot. Plus qu'un simple " pardon ".

Son cadet lui évite pourtant l'embarras de l'hésitation plus longtemps. Baguette pointée, sortilège formuler, voilà qu'une vipère se retrouvait à flotter dans les airs. Quelques secondes lui sont nécessaire pour réaliser. Pour comprendre qu'Eloan venait de lui jeter un sortilège. Oh rien de bien méchant, ni même de douloureux. Simplement de cruellement humiliant. Le cœur aussi retourné qu'elle l'était à l'instant présent, la priorité de la brune est pourtant de plaquer ses mains sur sa jupe, peu désireuse d'exposer ses bas au premier élève passant. Elle ne répond rien. N'est capable de rien. Si ce n'est d'être déstabilisé. Incrédule. Son frère venait d'user un sortilège contre elle. Délibérément. Consciemment. Et ça, Nausicãa peinait à le croire. Car si pour certain il pouvait s'agir de ces choses qui se pardonnaient aisément, suite à quelques excuses, à ses yeux, l'histoire était tout autre. L'écossaise avait toujours mit un point d'honneur à instaurer -et respecter, une barrière entre les mots, et les actes. Les mots pouvaient se pardonner, elle en était capable. Mais un acte... C'était bien plus douloureux, bien plus difficile à oublier, à excuser. Si les mots de son cadet avait pu l'atteindre, la blessé, ce sort pourtant insignifiant l'avait fait bien plus encore. Entaillant son cœur d'une nouvelle plaie béante, symbolique de cette barrière pourtant si importante pour la brune, qui venait d'être brisée.

Et les mots du lionceau finisse de l'achever, tandis qu'il la laisse retomber au sol. Il ne la considérait définitivement plus comme sa sœur. Soit... Elle pouvait donc se permettre d'entrer dans son jeu, de franchir cette barrière qu'elle s'était imposé, si il ne la considérait plus comme un membre de sa famille ? Elle ne comptait pas se faire prier pour cela.

Un long moment avait été nécessaire à la verte et argent pour se reprendre. Revêtant ce masque si détestable qui lui collait pourtant à la peau. Air hautin, sourire moqueur, le regard qu'elle jetait à son cadet n'exprimait pourtant aucune émotion particulière, si ce n'était l'indifférence la plus criante. Glacial.

Baguette dégainée, l'écossaise entre finalement ce perfide jeu à son tour. Rapide, peu désireuse de laisser le temps à Eloan de contrer son sort, elle décide pourtant de pas changer de registre, de rester dans ce contexte des sorts humiliants. « Tarentallegra.» Dénué de toute intonation particulière, la vipère admire simplement, non sans une certaine satisfaction, le lionceau se mettre à danser d'une façon des plus absurdes. Risible. Humiliant. Tout comme pouvait l'être le sortilège de levicorpus. « Tu m'avais caché ce talent là, gryffondor Puéril façon de répondre à son cadet quant a sa déclaration qu'il ne la considérait plus comme sa sœur. Les limites avaient été franchit, seul Merlin serait dire où leur conflit prendrait désormais fin.

(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Parchemins : 544

Sablier : 28

Double Compte : Isaac , le seul l'unique & Noe, le calme absolu

Convictions : Il prone la tolérance, le sang n'a pas tant d'importance pour lui.

Associations & Clubs : Club de duel & Poursuiveur dans l'équipe de quidditch

Matières en Option : Divination et Soins aux créatures magiques.

Avatar : Asher Angel

Crédits : Me

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 12 Mai - 21:52

Le combat n'était pas équitable, Eloan n'était pas à l'aise en joute verbal. Ce gosse parlait avec son coeur, disait ce qu'il lui venait dans la tête. Le sarcasme, l'ironie, les provocations, ce n'était pas de son domaine. Il faisait de son mieux pour tenir tête à Nausicãa mais quoi qu'il lui répondre, la verte et argent trouvait de quoi répliquer. Insignifiant, voilà de quoi elle le qualifiait. Et il ne répondait rien levant simplement les yeux au ciel. « C'est drôle que tu me dises ça à moi. Je suis insignifiant pourtant je suis la seule personne à t'avoir un jour trouvé de l'intérêt. Qui d'autres as tu sinon ? Je pense que de nous tu es celle qui mérite le plus cette place.» Il essayait de lui faire du mal. Pourtant sa sœur était bien plus respecté que lui au sein de l'école, mais bizarrement chez les serpents, il avait l'impression qu'une amitié pouvait se briser bien plus vite qu'elle ne s'est crée. Il savait que les points qu'elle avait fait perdre à sa maison lui coutait, ou lui avait couté, il ne se souciait plus vraiment de la situation actuelle.


Pourtant à mesure que la conversation défilait, la Ponds avait su prendre le dessus sur Eloan, petit à petit le lionceau avait été dominé dans cette guerre qu'il ne voulait pas vraiment. Et encore une fois il allait trop loin, rappelant à la vipère les mots difficiles qu'il avait pu lui dire. C'était faux, sans elle il était perdu. Elle créait un vide en lui qu'elle ne pourrait même pas imaginé. Mais son attitude retranchait à chaque fois un peu plus Eloan dans sa fierté. Il lui avait fait mal mais le revers de la médaille était encore plus douloureux pour lui. Plus un son ne sortait de sa bouche, il serrait ses poings contenant les larmes lui montaient aux yeux. Jamais il ne cèderait devant elle, parce qu'il ressentait les mots qu'elle lui avait dit comme une trahison. Lui remettre son manque de confiance à la figure, c'était comme dire à une personne complexé par son poids car elle ne vaut rien parce qu'elle est ronde. Il se sentait soudainement comme un moins que rien, comme ce gosse qui ne sort pas de l'ombre de sa famille. Mais le lionceau apprenait vite, et ce qu'il retenait de la verte, c'était son impassibilité qu'il feignait bien mieux à mesure du temps. Elle n'aurait pas ses larmes, elle n'aurait pas le plaisir de voir ses blessures, de lui elle n'aurait rien d'autre que ce regard vide qu'il lui adresserait en l'observant. Il avait été le premier à lancer cette guerre, mais égoïstement il jugeait les derniers mots de sa sœur comme pire que ce qu'il avait pu lui dire. Parce qu'il ne les pensait pas alors que ce que pensait réellement la brune de lui, ça lui paraissait bien réel.

Il concluait ce combat sans queue ni tête en lui affirmant que grâce à elle, il pensait maintenant réellement chaque mot qu'il ui avait dit. Mais Eloan n'avait pas envie qu'elle réalise son erreur, qu'elle regrette même. A quoi bon de toute façon, Nausicãa Ponds n'avait jamais tord. Au contraire, il voulait finir cette stupide conversation en lui ordonnant de laisser le jeune blondinet tranquille. Évidemment, elle le provoquait encore et encore, même lorsqu'il l'avertissait de ne pas le provoquer. Face à lui, il n'avait plus sa sœur et si elle connaissait son frère sous de très bon jour, elle allait découvrir toute la noirceur du coeur du plus jeune des Ponds pourtant encore si innocent. Un mouvement de baguette, un mot et sa sœur se retrouvait suspendu dans les airs par les pieds. Rien de méchant, rien qui l'a blessait. Juste de quoi irriguer son cerveau pour que peut-être un jour elle ait les idées en place. Eloan lui parlait d'une telle froideur qu'il était difficile de croire qu'il s'agisse bien de lui. Il lui expliquait qu'elle n'aurait pas dû le sous-estimer sous prétexte qu'elle était sa sœur. A ses yeux, elle n'avait plus ce statut. Toutefois, il la laissait retomber au sol prenant même soin que ça soit sur les fesses plutôt que sur le crâne. Qu'elle apprenne un peu. Naïvement, il pensait qu'elle comprendrait la leçon, pas que d'un geste encore plus vive, il allait à son tour être victime d'un sortilège. Les secondes qu'elle avait mit avant de réagir l'avait duper. Maintenant victime du maléfice tarentallegra l'obligeant subitement à danser de manière ridicule. Il ne contrôlait plus son corps et devait être ridicule. Et ce maléfice durerait tant que Nausicãa le voudrait bien. Serrant sa baguette prêt à en découdre Eloan l'observait avant de l'attaquer à nouveau. « RICTUSEMPRA ! » Formule presque crié, malgré ses pas de danses effrénés l'essoufflant grandement, le lionceau parvint à projeter son maléfice à son tour. Il eut confirmation de sa réussite lorsque ses jambes restèrent enfin immobile, couplée au rire nouveau de sa sœur. Un vrai rire, un fou rire. Voilà qui était parfait pour cette vipère se cachant pourtant derrière cette façade. « Je comprend finalement pourquoi tu te planques derrière cette façade sans émotion Ponds, ton rire est ridicule ! » Il avait presque envie de rire avec elle tellement c'était contagieux. Et il ne comptait pas arrêter le maléfice avant qu'elle ne le supplie de le faire. A moins qu'elle le contre attaque à nouveau, mais ça le jeune Ponds ne l'en pensait pas capable au vue de son état. Ne jamais sous-estimé une Ponds, il le savait bien pourtant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Dim 3 Juin - 19:31


intervention

Il semblerait que les deux plus jeunes Ponds n'aient pas choisi le meilleur endroit pour s'affronter. A quelques foulées de l'endroit où se déroule leur duel, une malle se trouvant dans la salle où est entreposé l'équipement tremble de plus en plus fort. Un coup a gauche, un coup à droite et la fermeture usée par les aléas du temps finit par céder laissant échapper un cognard complètement fou. Personne n'en a été témoin ce qui laisse à l'objet ensorcelé l'occasion de détruire tout ce qu'il y a sur son passage dont la porte qui le maintenait prisonnier. Lui ainsi que trois balais sont libérés et s'échappent aussitôt des vestiaires ainsi que du terrain de quidditch, fonçant droit sur les deux élèves. @Eloan Ponds prend le cognard de plein fouet dans le dos et s'effondre à terre tandis que les balais se disputent dans les jambes de @Nausicãa Ponds , la faisant vaciller à son tour puis la maintenant au sol.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 966

Sablier : 3

Double Compte : Frozen girl : Willow Hohenheim & Lost princess : Ariane Hugo

Convictions : Originaire d'une famille extrêmement tolérante vis-à-vis des valeurs du sang, malgré la pureté du leur, Nausicãa c'est toujours montré ouverte à ce sujet. Bien qu'aux fils des années, depuis son épanouissement au sein de Serpentard, son opinon à ce sujet ait été quelque peu biaisé

Associations & Clubs : Club de Duel

Matières en Option : Arithmancie ainsi que Divination

Avatar : Rowan Blanchard

Crédits : vava : ©vulpecula signa : ©okinnel gifs : ©tumblr

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 1 Sep - 13:34

War of Ponds
Eloan Vs Nausicãa

« Love me or hate me, both are in my favour. If you love me, I will always be in your heart, and if you hate me, I will be in your mind. »
Ce n'était plus la raison des deux Ponds qui parlait, s'exprimait, mais leur cœur. Des cœurs gangréner par la rancune, la fierté. Doux poison détruisant petit à petit la complicité des deux derniers de la fratrie, inhalant lentement mais sûrement leur relation pourtant si fusionnelle. Ils étaient aveuglés par la douleur les enivrants, tentant mesquinement d'oublier cette dernière par le venin de leurs mots acérés, n'ayant que peu de considération pour les blessures que leurs mots pourraient engendrer.

Le discours que lui tient son cadet arrache un rire mauvais à la vipère. Un rire franc, pourtant méprisant. Elle, seule ? Ce serait le monde à l'envers. Pourtant le lionceau à connaissance de la peur irrationnelle que nourrit l'écossaise vis-à-vis de la solitude. Il savait que cela la déstabiliserait, ferait d'elle une proie aisés face aux doutes incessants dominant son subconscient, l'espace de quelques secondes au moins. Elle est figé par la peur, la crainte, durant un instant. Puis elle réfléchit, rationnellement. Se rappel qu'Isaac ainsi qu'Eileen seraient toujours là pour elle. Il en allait de même pour Milena ainsi que Liyah, elle le savait. Et cela la réconfortait. Dissimulant pourtant avec brio le doute qu'avait sut instaurer le rouge et or chez son aînée.« Je penses que tu sacrément aveugle pour oser me tenir pareil discours. Tu sais aussi bien que moi qui est le plus seul de nous deux en l'absence de l'autre : Toi. Qui as-tu pour te réconforter, t'encourager, sinon ? Peut-être une pauvre âme qui aura pitié de toi, et encore, j'en doute.» Retorqua-t-elle, méprisante, sur d'elle. « La prochaine fois, réfléchit avant de parler. Enfin, si tu en es capable.» Bas. Ses mots étaient bas, mais qu'elle importance cela pouvait-il bien avoir ? Aucune.

Tu as tout fait pour que je ne te considère plus comme ma sœur. Ces mots l'atteignent plus qu'elle ne le montre, la bouleverse plus qu'elle n'aurait jamais pu l'imaginer. Car son frère, elle l'aimait, envers et contre-tout. Elle avait besoin de lui, de sa légèreté, de leur complicité. La verte et argent n'était plus la-même sans Eloan, une part d'elle-même cessait d'exister, un sentiment de vide, de manque, s'emparant de sa personne. Pourtant, empoisonné par leur fierté mutuelle, aveuglé par leur égo, aucun d'entre eux ne le reconnaissaient. Se déchirant d'avantage, chaque seconde passante.

Touché dans sa fierté, la sang-pur avait répliquer non sans une certaine véhémence au sortilège que son cadet lui avait adresser. Elle ne comptait certainement pas rendre les armes pour si peu, bien trop fière pour cela. La brune admirait son frère se trémousser sur une danse ridicule, non sans une certaine satisfaction. Cela l'amusait tout autant que cela redressait sa fierté. Cependant, cette dernière n'avait pas vraiment prévu que le lionceau réplique à son tour. Par une sortilège tout autant ridicule que les précédents. Sans le moindre contrôle, sans la moindre tenue, la vipère c'était mise à rire. A rire à voix déployé, ne parvenant à mettre fin à ce fou rire qui secouait son corps. Elle ne parvenait à répondre a rouge et or, sa silhouette se pliant en deux sous l'intensité du fou rire la gagnant. C'était incontrôlable, peinant à respirer.

Soudainement, tout s'arrête. La sorcière ne rigole plus, son corps se redresse, ses poumons s'emplissent de nouveau d'une nouvelle bouffer d'air. Elle ne cherche guère à comprendre l'origine de ce fait inattendue, pointant simplement sa baguette en direction de son cadet. « Ex-...» Souffle de nouveau coupé par la scène qui se joue sous ses yeux, la sang-pur ne prend guère la peine d'achever la formulation de son sors en remarquant la présence d'un cognard déchainer sur les lieux. Cognard qui heurte avec fracas le dos de son cadet, projetant ce dernier au sol. « Eloan !» Échappe l'aînée d'une voix affolé. Allait-il bien ? Son frère était-il blessé ? Malgré leur dispute fracassante, semblable à une véritable guerre, elle ne pouvait tolérer, accepter, que le lionceau soit blessé. Elle l'aimait bien trop pour cela.

La brune s'apprêtait à se précipiter aux côtés du rouge et or, mais voilà que des balais se retrouvaient à se chamailler dans les jambes de la verte et argent, propulsant cette dernière au sol avec fracas. « C'est quoi ce bordel ?!» Pesta l'écossaise. Elle ne perdit guère de temps à rester au sol, lorsqu'elle aperçut le cognard revenir à la charge. C'est avec difficulté que la brune se releva, les balais la suivant à la trace. Elle s'était décalée sur la droite afin d'échapper à leurs mouvements incessants, mais à peine relever, voilà qu'ils chahutaient de nouveau dans ses jambes. Sûrement ressortirait-elle de cette scène avec de multiple bleus, mais elle ne pouvait laisser ce cognard fou les malmener plus longtemps. « Stupefix ! » Baguette pointée en direction du cognard, elle n'était cependant pas certaine de parvenir à l'atteindre vu la vitesse de ce dernier.

Et... Ce fut un succès ! Au détail près que le cognard retomba avec fracas, épousant non sans force le crâne de la vipère. Conduisant cette dernière à une nouvelle rencontre avec le sol pavés de la cour, l'inconscience la gagnant, l'espace de quelques instants au moins.

Que cela leurs apprennent à se disputer avec tant de hargne.


(c) DΛNDELION


Dé:
 





Dernière édition par Nausicãa Ponds le Sam 1 Sep - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Parchemins : 1597

Sablier : 876


MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Sam 1 Sep - 13:34

Le membre 'Nausicãa Ponds' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Le Destin' : 1



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-home.forumactif.com

avatar




Parchemins : 544

Sablier : 28

Double Compte : Isaac , le seul l'unique & Noe, le calme absolu

Convictions : Il prone la tolérance, le sang n'a pas tant d'importance pour lui.

Associations & Clubs : Club de duel & Poursuiveur dans l'équipe de quidditch

Matières en Option : Divination et Soins aux créatures magiques.

Avatar : Asher Angel

Crédits : Me

MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa Lun 3 Sep - 19:37

La colère grondait au cœur d’Eloan, prenait possession de ses mots dans le seul et unique but de blesser la vipère. Il ne la voyait plus comme sa sœur qu’il voulait protéger de tout. Bien entendu, elle le restait malgré son discours, et elle le serait sans aucun doute toute sa vie, mais il la voyait tout de même à l’instant présent comme un ennemi à abattre. Il ne voulait pas lui laisser cette victoire, il ne voulait pas voir de sourire narquois sur le bord de ses lèvres. Il voulait qu’elle ait mal autant que lui souffrait de cette situation. Il la frappait là où il savait que ça ferait mal. Parce que s’il était capable de tout pour sa sœur, il était sans doute celui qui la connaissait le mieux, celui capable du pire. Mais encore et toujours elle avait réponse à tout. Elle le pensait seul sans elle, pourtant il ne s’était jamais autant épanoui que depuis cette rentrée. Elle n’était responsable en rien de ce changement mais elle ne pouvait se permettre pareil discours. Il avait envie de lui dire qu’il n’avait ni besoin de son réconfort, ni de ses encouragements mais encore une fois elle le rabaissait. Elle le renvoyait là où elle avait eut tant de mal à l’extraire, dans son manque cruel de confiance intérieur. Elle l’avait vaincu. Il avait dépassé les limites.
Il était sorti de ses gons et il avait attaqué à coup de sortilège, lançant une guerre qu’il ne pourrait plus controler, lui envoyant en pleine figure qu’il ne la considérait plus comme sa sœur. Faux, faux, faux. C’était tellement mot, mais son cœur était embrumé par toute cette colère qu’elle ne cessait de faire croitre en lui. A chaque fois qu’elle le blessait un peu plus. Qu’en était-il de l’autre côté. Souffrait-elle autant des mots de son cadet ? Le lionceau en doutait tant il voyait la vipère comme une personne si éloignée de tout que rien ne pourrait réellement l’atteindre. En tout cas elle avait contre attaqué à son tour, obligeant par le biais de son maléfice le jeune gryffondor à danser perdant le contrôle de ses jambes. Il était ridicule, il se sentait à son tour humilié alors il l’avait à nouveau frappé d’un autre maléfice interrompant le sien par la même occasion. La voilà riant à gorge déployé comme elle n’avait sans doute jamais dû rire. Elle perdait à son tour le contrôle de son corps dans un fou-rire presque contagieux, poussant presque le jeune lionceau à rire à son tour.

Soudainement tout s’arrêta quand le jeune Ponds reçu un coup sec dans le dos lui coupant le souffle.  Sous l’impact du choc, Eloan ne put retenir son corps qui chuta vers l’avant. Tout aurait pu s’arrêter là s’il ne s’était pas violemment cogné le nez contre une pierre au sol. Il ne savait même pas où il avait le plus mal, mais il était parvenu à relever la tête, voyant avec une certaine incompréhension sa sœur perdre l’équilibre suite à l’assaut de balais ensorcelés. Il avait tenté de se redresser, le nez en sang mais avec bien plus de peur que de mal. Il saignait juste sous le choc mais n’avait pas si mal que ça. Il suivait sa sœur du regard tentant d’échapper aux balais fou. Elle parvint heureusement à stopper le cognard fou à l’aide d’un stupefix, sort qu’il ne maitrisait pas encore vraiment.

Maintenant tous les deux à terre après que les balais soient repartis à l’attaque de quelqu’un d’autre, Eloan s’était subitement redressé pour rejoindre sa sœur. « Nausi ça va ? T’es blessé ? » Lui il pissait encore le sang et il devait même en foutre partout. Mais finalement ce n’était réellement rien de grave et la vert et argent s’était rapidement remise sur pieds. Se fixant droit dans les yeux, les deux plus jeunes Ponds éclatèrent de rire ensemble après cette scène invraisemblable.
FIN



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa




Revenir en haut Aller en bas
War of Ponds ϟ Eloan vs Nausicãa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeu 7 → Si je te dis, tu réponds...
» Lorsque ton passé t'appelle, ne répond pas. Il n'a rien de nouveau à te dire > Aidy ♥︎
» Un Drôle de Réveil ft. Nausicäa Kaer
» La Bibliothèque de Nausicäa Kaer [En cour]
» Nausicââ Pen'dragon, l'archère du Rohan. [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome Home :: Hogwarts :: Environs du chateau-
Sauter vers: